lundi 30 septembre 2013

Salade d'edamames au feta et cannerberges


Cette étonnante salade toute en fraîcheur et en contrastes a fait des heureux chez moi. On peut rester perplexe devant la liste d'ingrédients hétéroclites ... Ou tenter le coup et être agréablement surpris!

Ingrédients pour 2 à 4 portions
  • 1 tasse (250 ml) d'edamames écossés et cuits
  • 1/4 tasse de canneberges séchées
  • 1/4 tasse de fromage feta, émietté
  • 1 c. soupe d'huile d'olive
  • 1 c. soupe de jus de citron
  • Sel, poivre
  • Du basilic frais, haché
Préparation

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients. Ajouter le basilic tout juste avant de servir. 

Servir froid ou à température pièce.


Source: cette recette


jeudi 26 septembre 2013

Scones aux canneberges et à la rose



Je ne me lasserai jamais de déguster de bons scones bien fondants et moelleux. Outre le beurre non salé, ceux-ci contiennent également du babeurre, ce qui leur confère une texture impeccable. En plus de ces caractéristiques plus que bienvenues, ils possèdent également un parfum juste assez prenant d'eau de rose et sont parsemés de canneberges séchées. 

Ne sont-ils pas idéals pour un thé en amoureux par une journée pluvieuse d'automne?


Ingrédients pour environ 12 scones
  • 350 g (2 1/2 tasse) de farine
  • 2 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 75 g (1/3 tasse) de sucre
  • 85 g (6 c. soupe) de beurre non salé, froid et coupé en petits morceaux
  • 3/4 tasse (175 ml) de babeurre
  • 120 g (3/4 tasse) de canneberges séchées
  • 2 c. thé d'eau de rose
Préparation

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F.

Dans un grand bol (ou au batteur sur socle munis d'une palette), mélanger la farine, la levure chimique et le sucre. Sabler avec le beurre avec les doigts (ou la palette) jusqu'à ce que le tout ressemble à des miettes de pain. 

Former un puis au centre et verser le babeurre et l'eau de rose. Avec une cuillère ou les doigts, mélanger légèrement le tout jusqu'à ce qu'une pâte commence à se former. Ajouter les canneberges séchées et mélanger délicatement, sans corser.

Sur un plan de travail légèrement fariné, aplatir la pâte avec les mains sans trop la travailler à une épaisseur de 2,4 cm (1 pouce) puis découper des scones à l'emporte-pièce rond. Recommencer en aplatissant à nouveau les retailles jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de pâte. Déposer les scones sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin en laissant un espace de 2 cm entre chacun.

Cuire 12 à 15 minutes ou jusqu'à ce que les scones soient légèrement dorés. Si on souhaite qu'ils dorent davantage, on peut les enduire de dorure (œuf battu + un peu d'eau + 1 pincée de sel) avant la cuisson.

Les scones se conservent 5 jours dans un contenant hermétique.

Source: adaptation de cette recette



samedi 21 septembre 2013

Frites de courge butternut au berbéré éthiopien


Cette semaine, c'est courge académie (sic) chez moi! Après le ragoût de bison, la frittata et la reprise d'une recette de cupcakes au potiron, épices et café réalisée l'an dernier, voici la petite dernière: des frites au four à la courge butternut assaisonnées du très polyvalent mélange d'épices qu'est le berbéré éthiopien. Ce dernier se mariait à merveille à la saveur musquée de la courge.


Ingrédients pour 4 portions
  • 1 courge butternut, pelée, épépinée et coupée en bâtonnets de 5 mm d'épaisseur.
  • 1 c. thé de berbéré éthiopien moulu
  • 1 c. soupe d'huile d'olive
  • Fleur de sel


Préparation

Préchauffer le four à 220°C/ 425°F.

Dans un bol, mélanger les bâtonnets de courge, le berbéré éthiopien et l'huile d'olive. Placer les bâtonnets sur deux plaques à pâtisserie recouvertes de papier parchemin en prenant soin de laisser un espace entre chaque bâtonnet. (On veut des frites au four et non des bâtonnets cuits à la vapeur.)

Cuire 15 minutes. Retourner les frites (et inversé les positions des deux plaques si votre four n'est pas à convection). Cuire 15 à 25 minutes supplémentaires ou jusqu'à ce que les frites soient bien dorées.

Saupoudrer de fleur de sel et servir.

jeudi 19 septembre 2013

Rotini, sauce crémeuse au mascarpone


Le fromage mascarpone est plus traditionnellement utilisé dans des desserts, notamment le tiramisu. Pourtant, comme me l'indique cette recette, il donne un résultat épatant dans des mets salés.

Ici, son goût délicat et luxueux (il faut bien en justifier le prix exorbitant) est bien mis en valeur, soutenu en toute subtilité par la muscade et l'huile de truffe.


Ingrédients pour 4 à 6 portions

  • 500 g de rotini
  • 250 g de fromage mascarpone
  • 2 jaunes d’œufs
  • Sel, poivre
  • 1 pincée de muscade, râpée
  • Quelques gouttes d'huile de truffe
  • Parmesan râpé



Préparation

Cuire les rotini al dente. Pendant ce temps, fouetter dans un bol le fromage mascarpone, les jaunes d’œufs, le sel, le poivre, la muscade et l'huile de truffe.

Égoutter les pâtes puis les remettre dans la casserole et bien mélanger avec la sauce au mascarpone.

Garnir de parmesan et servir.



Source: adaptation de cette recette



lundi 16 septembre 2013

Frittata de courge butternut et chèvre frais




Ce n'est un secret pour personne: je suis une fan invétérée du restaurant Auguste. Ainsi, quelle ne fut pas ma joie d'apprendre il y a de cela quelques semaines que son chef, Dany St Pierre, anime cet automne une émission de télévision culinaire intitulée Qu'est-ce qu'on mange pour souper?.

Le concept de l'émission est simple mais novateur: on dispose, quelques jours avant la diffusion, de la liste des ingrédients nécessaires. On peut donc cuisiner le souper en simultanée avec le chef et ce, en 30 minutes. Je vous mentirais cependant si je vous disais que j'ai suivi cette ligne directrice; j'ai préparé la recette plusieurs jours après la diffusion...

Qu'importe, c'était délicieux! Le fromage de chèvre et la courge butternut étant deux de mes ingrédients favoris, je me suis régalée. La frittata était légère comme tout et magnifiquement parfumée par le thym frais.  Plutôt que d'accompagner le tout de la salade suggérée, j'ai cependant fait un potage rustique pour bien faire le plein de légumes automnaux. On ne peut plus satisfaisant!


Ingrédients pour 4 portions

  • 1 courge butternut moyenne, pelée, épépinée et coupée en cubes de 1 1/2 cm
  • 2 c. soupe d'huile d'olive
  • 1/2 oignon, émincé
  • 1 pincée de muscade, râpée
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • les feuilles de 3 branches de thym frais, hachées
  • 8 œufs
  • 5 c. soupe de lait
  • Sel, poivre
  • 125 g de fromage de chèvre frais, émietté 

Préparation


Placer la grille du four dans le haut et préchauffer le four à 200°C/ 400°F.

Dans un poêlon antiadhésif (pouvant aller au four), chauffer l'huile d'olive à feu moyen-vif. Faire revenir l'oignon et la courge . Cuivre à couvert en brassant régulièrement pendant 10 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient légèrement colorés. Saler, poivrer, ajouter la muscade et l'ail.

Dans un bol, battre les œufs avec le lait et le thym. Saler et poivrer. Verser sur les courge et bien remuer le poêlon pour réchauffer les œufs.

Lorsque les œufs sont mi-cuits, répartir le fromage de chèvre sur la surface de la frittata.

Enfourner et cuire 5 à 8 minutes.



Source: cette recette 



dimanche 15 septembre 2013

Escalope de veau et caponata

Cette recette, c'est avec l'Amoureux que je l'ai réalisée. Nous avons suivi  les conseils de Gordon Ramsay pour préparer un mélange classique mais néanmoins étonnant: une délicieuse caponata, bien acidulée par le vinaigre de vin blanc, surmontée d'une escalope de veau garnie de parmesan, de basilic frais et de noix de pin.

J'ai par le passé préparé une caponata mais ici, elle est amenée à un niveau supérieur. D'une part, nous avons  découvert qu'on a tout intérêt à utiliser des olives de bonne qualité; le goût s'en retrouve sublimé. D'autre part, le mélange de la caponata et de l'escalope pannée dans le panko et le parmesan qui la chapeaute est tout simplement exquis.

Ingrédients pour 4 portions

  • Huile d'olive
  • 1 aubergine, coupée en dés
  • 1/2 oignon, émincé
  • 1 poivron rouge, coupé en dés
  • 1 branche de céleri, émincée
  • 2 à 3 c. soupe de vinaigre de vin blanc
  • 2 tomates italiennes, coupées en dés
  • 3 c. soupe de câpres marinées
  • 1/2 tasse d'olives vertes dénoyautées de bonne qualité
  • Sel, poivre
  • 4 escalopes de veau
  • 1/2 tasse de farine
  • 1 oeuf, battu
  • 1/2 tasse de panko (ou tout autre type de chapelure de pain)
  • 1/3 tasse de parmesan, râpé finement, plus un peu en copeaux
  • 1 poignée de basilic frais
  • 1/4 tasse de noix de pin

Préparation

Dans un grand poêlon à feu moyen, chauffer l'huile. Faire revenir l'aubergine, l'oignon, le poivron et le céleri pendant quelques minutes. Saler et poivrer.

Ajouter le vinaigre de vin blanc et laisser réduire une trentaine de secondes. Ajouter les tomates, les câpres, les olives et bien mélanger. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que l'aubergine soit tendre.

Tremper chaque escalope de veau dans la farine, puis l’œuf, puis un mélange de panko et de parmesan râpé.

Dans un poêlon à feu moyen-vif, chauffer de l'huile d'olive. Faire revenir les escalopes d'un côté pendant 2 minutes ou jusqu'à ce que la chapelure soit dorée. Retourner les escalopes et répéter.

Dans quatre assiettes, répartir la caponata. Poser une escalope par dessus cette dernière et garnir l'escalope de basilic frais, de noix de pin et de copeaux de parmesan.

jeudi 12 septembre 2013

Oeufs au chorizo et au kale en cocotte de brioche


Tout comme cette recette (et par extension, celle-ci) a marqué la mise en suspend de ma formation en pâtisserie, cette variante-ci en constitue en quelque sorte le renouveau. Eh oui, j'ai repris les cours de pâtisserie! L'an et demi pendant lequel j'ai pris une pause a été plus que bénéfique mais il était grand temps que tout cela recommence. J'attendais impatiemment la rentrée et pour marquer le coup, j'ai eu très envie de replonger dans le vif du sujet et de préparer du pain brioché.

Cette fois-ci, plutôt que d'utiliser de la pancetta fumée à l'érable et des asperges (après tout, la saison est déjà loin derrière nous), j'ai associé les œufs et les brioches parisiennes à du chorizo piquant et à du kale provenant du jardin de ma mère.

Le réconfort et l'automne naissant semblent être les lignes directrices de ma cuisine des derniers jours. Je ne sais pas si c'est à cause des épices du chorizo ou encore de la forte impression laissée par le fait d'avoir cueilli moi-même le kale (habitude que j'ai perdu depuis longtemps en habitant en appartement) mais ce plat me semble particulièrement de saison.


Ingrédients pou 8 cocottes


  • 8 petites brioches à tête sortant du four 
  • 8 oeufs
  • 75 g de chorizo piquant, coupé en deux sur la longueur puis émincé
  • 3 petites échalotes françaises, hachées
  • 3 gousses d'ail, hachées finement
  • 60 g de feuilles de kale (choux frisé), hachées
  • 8 c. soupe de crème 35%
  • Sel, poivre

Préparation

Préchauffer le four à 200°C/ 400°F.


Dans un poêlon, chauffer l'huile à feu moyen. Faire revenir l'échalote et l'ail jusqu'à ce que l'échalotte soit translucide. Ajouter le kale et le chorizo et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que le kale soit tendre.

Retirer la tête de chaque brioche et découper un puis à l'intérieur en prenant soin de ne pas percer la croûte. Conserver les têtes pour les tremper dans l'œuf lors du service.

Répartir le mélange de chorizo dans chaque brioche puis y craquer un œuf en prenant soin de ne pas crever le jaune. Arroser d'1 c. soupe de crème, saler et poivrer.


Cuire 7 à 15 minutes ou jusqu'à ce que le blanc des œufs soit cuit mais que les jaunes demeurent coulant.



mardi 10 septembre 2013

Ragoût de bison à la courge butternut


Cherchant l'inspiration quant à la manière d'apprêter la toute première courge butternut de l'année, je me suis dirigée vers la boucherie du Marché de la Gare pour acquérir des cubes d'agneau. Horreur! Ils n'en avaient plus! C'est alors que j'aperçus un intrigant paquet de cubes de bison à ragoût. Vite, je changeai mon fusil d'épaule et fis l'acquisition dudit paquet.

Je n'irais pas jusqu'à dire que je préfère le bison à l'agneau (ma viande préférée) mais il va sans dire que ce ragoût a un goût de revenez-y. Le mélange de saveurs automnal et la délicatesse de la viande de bison sont fort, fort intéressants. Je vous conseille cependant d'ajouter du vin rouge si vous en avez sous la main!

Ingrédients pour 3 à 4 portions
  • Huile d'olive
  • 1 blanc de poireau, coupé en deux sur la longueur et émincé
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • 500 g de cubes de bison à ragoût
  • 1 bouquet garni composé de thym, romarin et menthe, noué
  • 2 c. soupe de farine
  • 2 tasses de bouillon de légumes
  • 1/2 courge butternut de grosseur moyenne, pelée, épépinée et coupée en cubes d'1 cm de côté
  • 2 carottes moyennes, pelées et coupées en rondelles
  • 2 tomates, coupées en dés
  • Sel, poivre

Préparation

Dans une cocotte à feu moyen-vif, chauffer l'huile et faire revenir le poireau, l'ail, le bison et le bouquet garni pendant 10 minutes.

Ajouter  la farine, mélanger puis ajouter le bouillon de légumes. Bien mélanger.

Ajouter les tomates,la courge butternut et les carottes. Saler, poivrer et couvrir. Réduire à feu doux et laisser mijoter 45 minutes ou jusqu'à ce que le bison et les légumes soient tendres.

Retirer le bouquet garni avant de servi.

Source: adaptation de cette recette


lundi 9 septembre 2013

Salade de bocconcinis aux figues, concombre, orange et fleur d'ail


Cette délicieuse salade toute en textures et en fraîcheur est bien de saison; ni trop estivale, ni tout à fait automnale. Les figues et la fleur d'ail la rendent particulièrement raffinée et elle se déguste bien tant en entrée qu'en plat principal.


Ingrédients pour 2 à 3 portions

  • 16 bocconcini de format cocktail
  • 2 tiges de fleur d'ail, hachées
  • 2 orange en suprêmes
  • 4 figues fraîches, coupées en quartiers
  • 1/2 concombre, pelé, épépiné et émincé
  • 3 c. soupe de vinaigre balsamique
  • 3 c. soupe d'huile d'olive
  • Sel, poivre


Préparation

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients.


mercredi 4 septembre 2013

Biscuits au beurre de graines de citrouille et au miel de sarrasin


Je ne sais pas pour vous mais moi, dès le premier septembre, je suis entrée en mode automnal. Du coup, il me prend des envies d'épices qui réchauffent le cœur et de plat mijotés.

Il y a de cela environ 6 mois, j'ai fait l'acquisition d'un produit qui m'était méconnu dans la section biologique de l'épicerie, soit un pot de beurre de graines de citrouille. Mais voilà que le lendemain matin, j'ai réalisé que la saveur ne sied selon moi pas particulièrement bien à des tartines. Non pas que le goût me déplaise, mais je trouve qu'il gagnerait à être associé à autre chose... Des biscuits, pourquoi pas?

Ces biscuits évoquant la saison des feuilles mortes sont rustiques à souhait et étrangement appropriés pour un petit-déjeuner à la va-vite. 

Ingrédients pour environ 15 biscuits
  • 2 oeufs
  • 65 g (1/2 tasse)sucre muscovado (aussi appelé cassonade intégrale ou rapadura)
  • 85 g (1/4 tasse) de miel de sarrasin
  • 190 g (3/4 tasse) de beurre de graines de citrouille, ramolli
  • 65 g (2/3 tasse) de flocons de kamut
  •  90 g (2/3 tasse ) de farine
  • 1 pincée de muscade
  • 1/2 c. thé de cannelle
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 pincée de sel

Préparation

Préchauffer le four à 350 °F/180 °C. 

Dans un bol, mélanger les oeufs, le sucre, le miel et le beurre de graines de citrouille.

Dans un autre bol, mélanger les flocons de kamut, la farine, la muscade, la cannelle, la levure chimique et le sel.

Incorporer le mélange d'ingrédients secs à celui d'ingrédients humides et mélanger jusqu'à homogénéité.

Avec deux cuillères, former de petits tas de pâte sur une plaque à pâtisserie en prenant soin de laisser un espace de 2 cm entre chacun. Avec une fourchette trempée dans l'eau, imprimer une croix sur chaque biscuit.

Cuire 10 à 12 minutes. 

dimanche 1 septembre 2013

Poulet mariné au citron et thé du Labrador


Cette recette m'a trotté dans la tête aussitôt que j'ai trouvé du thé du Labrador chez Oliva. À titre indicatif, probablement que tous les détaillants de Thé de cru  en tiennent en inventaire.

Ce qu'il faut savoir sur le thé du Labrador est qu'il s'agit non pas d'un thé mais d'une tisane et qu'il ne provient pas nécessairement du Labrador mais bien souvent du nord du Québec. On lui reconnait des vertus apaisantes, antispasmodiques, anti-inflammatoires, décongestives et antibactériennes. Il est considéré comme un (très) léger stupéfiant et était utilisé par les amérindiens pour soigner divers problèmes de santé, dont le rhume, la grippe et les maux de tête. Il est cependant contre-indiqué pour les femmes enceintes de moins de 6 mois ou allaitantes ainsi que pour les jeunes enfants. Il est également à noter qu'il ne faut pas en boire trop puisqu'en grandes quantités, il possède une certaine toxicité; une tasse par jour suffit.

En outre, son infusion est selon moi délicieuse, se rapprochant étrangement d'un mélange de jasmin et de sapinage.

Le thé du Labrador s'utilise bien tant en cuisine qu'en pâtisserie. Ici, il est broyé en fine poudre puis mélangé à une marinade. J'ai cuit le tout au four mais si vous avez un barbecue, profitez-en!

Le résultat est plus qu'intéressant! Le thé du Labrador est bien décelable et se marie à merveille avec le citron et la touche de cumin. C'est à répéter... Pourquoi pas avec une viande sauvage?



Ingrédients pour 2 portions
  • 2 poitrines de poulet désossées sans la peau
  • 6 feuilles de thé du Labrador séchées, réduites en fine poudre à l'aide d'un mortier
  • Le jus et le zeste râpé finement d'1 citron
  • 1 gousse d'ail, réduite en purée à l'aide d'un mortier
  • 1/2 c. thé de cumin moulu
  • Sel, poivre
  • 3 c. soupe d'huile d'olive

Préparation

Dans un bol, mélanger la poudre de thé du Labrador, le jus et le zeste de citron, l'ail, le cumin, le sel et le poivre. Verser le mélange dans un grand sac étanche et ajouter les poitrines de poulet.

Fermer le sac et bien mélanger. Réfrigérer et laisser mariner pendant au moins 3 heures.

Préchauffer le four à 350 °F/180 °C. 

Mettre les poitrines de poulet dans un plat allant au four et cuire 30 à 40 minutes ou jusqu'à ce que le centre des poitrines soit bien cuit.