lundi 24 mars 2014

Marmelade de ugli

Lors de ma visite à l'épicerie, je fut intriguée par ce fruit à l'allure discutable qu'est le ugli. En effet, comme son nom l'indique, il n'est pas très joli. Il s'agit d'un croisement entre un pamplemousse et une mandarine originaire de la Jamaïque et ça goûte ... comme le mélange entre un pamplemousse et une mandarine!

Ne sachant pas trop quoi cuisiner avec un seul de ces fruits, j'ai fait quelques recherches pour finalement tomber sur cette mini-recette de marmelade. Certains d'entre vous auront peut-être remarqué ma tendance à ne faire de la marmelade qu'avec des agrumes hors du commun. C'était donc a priori tout à fait dans mes goûts!

Le résultat est une marmelade exotique, mi-florale et mi-amère. C'est original et très agréable.



Du même souffle, j'en profite pour vous présenter mon nouvel ami Camus. Je l'ai adopté à la Société protectrice des animaux après la mort de Boris Vian le chat. Bien entendu, l'un ne remplacera jamais l'autre mais la vie continue... Camus est très câlin et joueur. Il aime tout particulièrement les boîtes et faire du camping sous les draps. Fait cocasse: il est sourd. De ce fait, il devrait théoriquement être plutôt craintif mais je crois n'avoir jamais vu un chat aussi confiant! Bienvenu dans la famille Camus!





























Ingrédients pour 1 pot

  • La chair d'1 ugli, hachée grossièrement (1 tasse/250 ml) 
  • 1 c. soupe de zeste de ugli, coupé en fines bandes avec un couteau ou un zesteur
  • 158 g (3/4 tasse) de sucre


Préparation

Mettre tous les ingrédients dans une petite casserole et mélanger. Porter à ébullition à feu vif puis réduire à feu doux.

Laisser mijoter en mélangeant fréquemment pendant 7 à 10 minutes ou jusqu'à ce qu'une goutte de marmelade mise dans une assiette préalablement placée au congélateur fige.

Mettre en pot, stériliser si désiré (selon cette méthode) puis réfrigérer.



Source: cette recette

samedi 22 mars 2014

''Overnight Oats'' au matcha, canneberges, poire asiatique et noix de coco





J'ai très récemment découvert que du matcha avec du yogourt grec à la vanille, c'est excellent. Hélas, je ne peux m'empêcher de songer à tous ces antioxydants qui sont inhibés par le lait que contient le yogourt.... En continuant dans la lancée du petit-déjeuner et en suivant cet amour incommensurable pour le matcha, je me suis inspirée de la tendance du overnight oats (qu'on a notamment pu voir passer chez Kim). J'ai associé le thé vert en poudre à de l'avoine, des graines de lin, du lait d'amande à la vanille, de la noix de coco râpé, des canneberges séchées et finalement des morceaux de poire asiatique pour créer un petit déjeuner du tonnerre!

Pour ceux et celles qui l'ignorent, le overnight oats est une préparation crue de gruau qu'on prépare le soir pour ensuite le réfrigérer puis le déguster le lendemain matin. Le tout est généralement surmonté de fruits frais découpés à la dernière minute. C'est simple, délicieux et ça se prête à toutes sortes de variations.

Ingrédients pour 1 portion


  • 1/2 tasse (125 ml) gruau à l'ancienne
  • 3/4 tasse (190 ml) de lait d'amandes à la vanille
  • 1 c. soupe de noix de coco râpée et sucrée, plus un peu pour garnir
  • 1 c. soupe bombée de canneberges séchées
  • 1 c. thé de matcha (thé vert japonais en  poudre) de qualité cuisine
  • 2 c. thé de graines de lin, fraîchement moulues
  • 1/2 poire asiatique, coupée en petits cubes

Préparation

Au soir, dans un pot en verre, mettre le gruau, le lait d'amande, la noix de coco râpée, les canneberges séchées, le matcha et les graines de lin moulues. Avec une cuillère, bien mélanger. Refermer le pot et le réfrigérer pendant toute la nuit.

Le matin, garnir le mélange avec les cubes de poire asiatique et un peu de noix de coco râpée. Manger immédiatement.



mercredi 19 mars 2014

Ragoût de boeuf à la Guinness































Si je consomme assez peu fréquemment du bœuf, je cherche cependant à le rendre aussi savoureux que possible lorsque c'est le cas. Il est ici associé à une bonne quantité de légumes et à de la bière noire pour former un ragoût des plus succulents. Tout est impeccable, de la texture tendre de la viande à la sauce exquise au goût bien équilibré de houblon.

En cette fin d'hiver interminable, un tel repas, préparé en grandes quantités (fin de session universitaire oblige), c'est le nec plus ultra!


Ingrédients

  • Huile d'olive
  • 680 g (1 1/2 lb) de cubes de bœuf à ragoût
  • 1 oignon, haché
  • 6 à 8 gousses d'ail, hachées finement
  • 2 ou 3 branches de thym frais
  • 6 c. soupe de farine
  • 1 litre de bouillon de bœuf
  • 660 ml de bière Guinness
  • 4 ou 5 grosses carottes, pelées et coupées en rondelles
  • 2 branches de céleri, hachées
  • 454 g (1 lb) de champignons, coupés en 2
  • 1 tasse (250 ml) d'eau
  • 1 c. thé de sauce Worcestershire 
  • 1/2 c. thé de raifort préparé
  • 1 c. soupe de sirop d'érable
  • Sel, poivre
  • 454 g (1 lb) de petites pommes de terre rouges, blanches ou un mélange, coupées en 2

Préparation

Dans une grande casserole ou une cocotte, chauffer de l'huile d'olive à feu moyen-vif. Ajouter le boeuf et cuire en remuant jusqu'à ce qu'il soit bruni, soit environ 2 minutes). Ajouter l'oignon, l'ail et le thym et poursuivre la cuisson 1 ou 2 minutes en mélangeant.

Saupoudrer la farine, 1 c. soupe à la fois, en mélangeant bien entre chaque ajout pour enrober la viande. Ajouter un peu de bouillon de bœuf entre chaque ajout.

Réduire à feu moyen. Ajouter le bouillon restant et gratter le fond de la casserole en remuant. Ajouter les carottes, le céleri, les champignons et la bière.

Ajouter l'eau, la sauce Worcestershire, le raifort et le sirop d'érable. Saler et poivrer. Laisser mijoter 45 minutes en remuant fréquemment. 

Couvrir, réduire à feu moyen-doux et poursuivre la cuisson pendant 1 heure.

Retirer le couvercle, ajouter les pommes de terre et poursuivre la cuisson 30 minutes ou jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres.



Source: cette recette




mercredi 12 mars 2014

Haricots blancs au parmesan et aux légumes feuilles

Malgré son apparence rustique, ce plat possède des saveur tout particulièrement raffinées et une forte concentration en umami. C'est bon à se rouler par terre.

 Lors de l'achat de ingrédient, je n'ai hélas pas trouvé de roquette. Je laisse néanmoins la recette originale dans son intégralité puisque je ne doute pas de l'intérêt de cet ajout. Sachez cependant qu'à défaut, vous pouvez vous en passer sans trop de problème.

Au dire de Kim de chez Presque végé, il est également possible de transformer le plat en met végétarien en remplaçant les filets d'anchois par un morceau d'algue.

Ingrédients

  • Huile d'olive
  • 454 g (environ 2 tasses) de haricots navy blancs, triés, rincés et trempés durant environ 12 heures
  • 4 filets d'anchois conservés dans l'huile, ou un morceau d'algue
  • 1 petit oignon blanc, émincé
  • 4 branches de céleri, finement émincées
  • 4 gousses d'ail, finement tranchées
  • 2 ou 3 petits piments séchés, émiettés (ou encore 2 c. thé de piment d'Alep moulu)
  • Quelques brins de romarin frais, haché
  • 1 ou 2 morceaux de croûte de parmesan 
  • 10 tasses d'eau (ou un mélange d'eau et de bouillon)
  • 1 botte de kale (choux frisé), équeutée et hachée grossièrement
  • 4 tasses d'épinards, hachés grossièrement
  • 2 poignées de roquette
  • Sel, poivre
  • Le zeste râpé finement d'1 citron
  • Copeaux de parmesan
  • Roquette, jus de citron et réduction balsamique (facultatif)
Préparation

Dans une cocotte, chauffer environ 2 c. à soupe d'huile d'olive à feu moyen et faire revenir l'ail et l'anchois jusqu'à ce que les anchois se défassent facilement, environ 2 minutes. Remuer sans arrêt afin d'éviter que l'ail ne brunisse.

Ajouter l'oignon, le céleri, le piment et le romarin et continuer de cuire jusqu'à ce que l'oignon soit translucide.

Ajouter les croûtes de parmesan et l'eau, porter à ébullition et réduire le feu. Mijoter à feu doux jusqu'à ce que les fèves soient tendres et commencent à se défaire, environ 3h. Rajouter de l'eau besoin.

Lorsque les fèves sont bien cuites, écraser les fèves sur les bords de la cocotte afin de faire sortir les féculents et de rendre le tout encore plus crémeux. Incorporer le kale, les épinards et la roquette, puis touiller pour mélanger. Cuire à couvert durant environ 10 minutes, où jusqu'à ce que les légumes aient flétris. 

Saler et poivrer au goût, puis relever d'un zeste de citron. Vous pouvez préparer d'avance le ragoût jusqu'à ce point, le réfrigérer et le réchauffer au moment du service.

Si désiré, pour servir, dresser une grosse poignée de roquette avec un soupçon d'huile d'olive et de jus de citron. Déposer sur le ragoût de haricots, puis couvrir de copeaux de parmesan. Arroser d'un peu de réduction de vinaigre balsamique au goût.


Source: cette recette