jeudi 29 décembre 2016

Mon top 10 gourmand 2016

Bien que ce fut une année mouvementée, j'ai néanmoins réalisé près d'une soixantaine de publications en 2016. En cette dernière semaine de décembre et comme à chaque fin d'année, je vous présente une compilation des nouvelles recettes qui m'ont le plus marquée.






10. Dorayaki























Parce que je suis la première à m'étonner qu'une garniture à base de légumineuse soit aussi délicieuse.





9. Orge mondé et lentilles aux champignons et aux épices douces




























Parce que malgré la montagne de vaisselle sale impliquée, c'est vraiment très satisfaisant.





8. Pancakes aux bananes, citron et cardamome





























Parce qu'un de mes top 10 n'en serait pas un sans une fabuleuse recette de pancakes.





7. Pain à la tomate catalan






















Parce que j'y ai à peu près développé une dépendance et parce que ça me rend nostalgique du voyage effectué l'été dernier.





6. Vin chaud aux épices 2.0






















Parce que ça a contribué à m'apaiser lors d'une fin de session plutôt difficile et que c'est franchement délicieux.





5. Crème de courge buttercup au lait de coco, érable, curcuma et gingembre






















Parce que les courges sont mes amies.






4. Chaudruns de porc et porée blanche
























Parce que les publications culinaires en ligne manquent clairement de superlatif (et autres référents médiévaux).





3. Mini gâteaux au fromage sans fromage à la lavande

























Parce que j'aime particulièrement cuisiner avec des fleurs.






2. Le parfait Cream Tea: clotted cream, marmelade de pamplemousse rose et scones à la lavande



























Because there is no such thing as too much tea. Et parce que l'ensemble formé par ces trois recettes est fantastique.





1. Risotto à la betterave et à l'estragon surmonté d'un oeuf poché






















Parce que tant le visuel que le goût de ce risotto sont selon moi impeccables.



Bonne année 2017!

mercredi 28 décembre 2016

Biscuits de pain d'épices végétaliens

 

Cette année, la fête de la nouvelle année à laquelle je prends part est un potluck (un repas-partage si vous préférez). J'ai prévu y apporter des scotch eggs et du vin chaud. Or, une proportion assez élevée des invité.e.s est constituée de végétalien.ne.s. J'ai donc ajusté le tir en préparant également des pâtés au millet ainsi que ces biscuits-ci.

Ils ne sont pas très sucrés, ce qui constitue selon moi un avantage puisqu'on n'en goûte que mieux les parfums. 



























Ingrédients pour beaucoup de biscuits (environ 4 boîtes pleines comme celle sur la première photos
  • 790 g (6 tasses) de farine
  • 2 c. soupe de gingembre moulu
  • 4 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1 c. thé de clous de girofle moulus
  • 1 1/2 c. thé de piment de la Jamaïque moulu
  • 1 c. soupe de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 1/2 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1 c. thé de sel
  • 3/4 tasse (185 ml) d'huile de coco désodorisée, ramollie sans être fondue
  • 260 g (2 tasses) de sucre muscovado
  • 3/4 tasse (185 ml) de mélasse 
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de compote de pomme non sucrée

Préparation

Dans un grand bol, mélanger la farine, le gingembre, la cannelle, le clou de girofle, le piment de la Jamaïque, la levure chimique, le bicarbonate de soude et le sel. Réserver.

Au batteur sur socle muni d'une palette, crémer l'huile de coco avec le sucre muscovado. Ajouter la mélasse et la compote de pomme et mélanger. En plus ou moins trois fois, ajouter le mélange d'ingrédients secs en mélangeant jusqu'à homogénéité, sans plus. 

Emballer la pâte dans de la pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 2 heures ou jusqu'à 3 jours.

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F. 
Couvrir des plaques à pâtisserie de papier parchemin. Abaisser un morceau de pâte à environ 1/4 pouce (6 mm) sur un plan de travail légèrement fariné.  Découper la pâte à l'aide d'un ou plusieurs emporte-pièces. Placer les biscuits découpés sur les plaques à pâtisserie en laissant un léger espace entre chaque biscuit. Répéter jusqu'à ce qu'il ne reste plus de pâte. 

Cuire 8 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.


Conserver à température pièce dans des contenants hermétiques.



Source: adaptation de cette recette

dimanche 25 décembre 2016

Bougies parfumées dans des tasses de thé, trois façons




Cette année, j'ai réuni une quantité appréciable de jolies vieilles tasses de thé et de soucoupes dans le but de fabriquer des bougies parfumées naturellement. 

L'avantage principal de la cire de soja dite écologique est, outre le fait de ne pas être à base de pétrole, de produire des bougies qui mettent une éternité à brûler.  En outre, la cire de soja ne produit pas de fumée et est réputée plus facile à colorer que la cire d'abeille.

Je vous présente les trois variétés que j'ai choisi de réaliser: la première a un parfum évoquant la forêt. La seconde sent les agrumes et n'est pas sans rappeler le thé Earl Grey. La troisième, un peu plus expérimentale, sent principalement la lavande et le gingembre.

En plus de constituer un chouette cadeau, ces bougies permettent de ne pas mettre les pieds dans un centre commercial, qualité fort appréciable en cette période de festivités et de dépenses de toutes sortes. 

























Matériel pour 2 bougies de chacune des trois variétés

  • 1 thermomètre électronique
  • 1 casserole avec un fond d'eau, pour faire office de bain-marie
  • 1 balance de cuisine

Parfum forestier

  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'environ 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur vert chasseur
  • 12 gouttes d'huile essentielle de sapin baumier
  • 10 gouttes d'huile essentielle de pin blanc
  • 3 gouttes d'huile essentielle de patchouli


Parfum d'agrumes
  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'environ 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur orange
  • 15 gouttes d'huile essentielle de bergamote
  • 5 gouttes d'huile essentielle d'orange douce
  • 5 gouttes d'huile essentielle de citron

Parfum lavande-gingembre
  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'une capacité entre 750 ml et 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur lavande
  • 19 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 3 gouttes d'huile essentielle de gingembre
  • 3 gouttes d'huile essentielle d’ylang-ylang

























Préparation pour n'importe laquelle des trois variétés

Insérer chacune des 2 mèches dans un socle en métal (facultatif). Au besoin, utiliser un clou assez mince pour pousser la mèche dans le trou du socle.

Coincer la mèche entre deux baguettes retenues ensemble par un élastique à chaque extrémité. Déposer les deux baguettes sur une des tasses et placer le tout de façon à ce que la mèche soit bien au centre de la tasse. Répéter pour la seconde tasse. Réserver.

Dans un bocal en verre, peser les 250 g de cire de soja et ajouter le colorant à bougie choisi. 

Déposer le bocal dans la casserole. L'eau devrait arriver environ au 1/3 de la hauteur du bocal, pas plus. Attention de ne pas mettre d'eau dans le bocal! À feu doux, chauffer le bain-marie pour faire fondre la cire. Ne jamais laisser la cire dans le bain-marie sans surveillance! Quand elle commence à fondre, y insérer le thermomètre pour prendre la température. Lorsque le tout est complètement fondu et que la cire atteint une température de 80°C/175°F, retirer du bain-marie et déposer sur le comptoir. 

Ajouter immédiatement les huiles essentielles choisies. Mélanger doucement avec le thermomètre. Laisser la cire refroidir à température pièce. Lorsque la température est de 57°C/135°F, verser doucement le contenu du bocal dans les deux tasses préalablement préparées, en prenant soin de ne pas déplacer la mèche et de ne pas toucher la cire directement s'il faut recentrer la mèche.

Laisser figer à température pièce sans toucher aux tasses durant au moins 2 heures.

Une fois que la cire est complètement figée, retirer les baguettes sans tirer sur la mèche. Couper l'excédent de chaque mèche.

Utiliser ou offrir les bougies sur une soucoupe. Cette soucoupe peut être coordonnée à la tasse ou non, selon l’allure recherchée et le matériel disponible.




Source: adaptation de cette recette

lundi 19 décembre 2016

Compote de pommes et canneberges à l'érable


























Voici une manière très simple de cuisiner avec les pommes qui traînent dans votre réfrigérateur tout en y intégrant des canneberges fraîches. J'ai trouvé cette idée chez Gabrielle, qui s'est elle-même inspirée d'une recette de Mathieu. La prochaine fois, je testerai l'ajout, proposé par ce dernier, d'un ruban de zeste d'orange.

Si comme moi vous choisissez de ne pas peler vos pommes, il ne suffit alors que de passer un peu plus longtemps la préparation au mélangeur à la toute fin.

Il est possible de remplacer le sirop d'érable par l'édulcorant de votre choix (miel, cassonade, dates, etc). Vu l'acidité des canneberges, je ne vous conseille cependant pas de l'omettre.



Ingrédients

  • Environ 1 kg de pommes (d'une variété appropriée pour la compote), nettoyées et dont on a retiré le coeur, coupées en morceaux d'environ 2,5 cm de côté.
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de canneberges fraîches ou congelées
  • 6 c. soupe de sirop d'érable 
  • 3/4 tasse (185 ml) d'eau


Préparation

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole. Mélanger.

Cuire à feu moyen pendant 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les pommes soient tendres. Mélanger à quelques reprises en cours de cuisson. 

Retirer du feu. Passer au mélangeur à immersion jusqu'à obtention d'une purée lisse.

La compote, une fois refroidie, se conserve environ 10 jours au réfrigérateur. Il est aussi possible de la congeler.


Source: cette recette

dimanche 18 décembre 2016

Chaudruns de porc et porée blanche

























L'idée de ce plat d'inspiration médiévale provient du vlogueur Nota Bene. Il s'agit de la plus délicieuse recette qui se trouve d'ici jusque-là ou le ciel touche à la terre.

AOI.


Ingrédients

Chaudruns de porc

  • Huile d'olive
  • 1 oignon, haché
  • 400 à 500 g de saucisses de Toulouse
  • 1 tasse + 2 c. soupe (300 ml) de vin blanc
  • 1 tasse (250 ml) d'eau
  • Poivre long entier, au goût
  • 4 clous de girofle
  • 1 pincée de safran
  • 5 oeufs, battus


Porée blanche
  • Huile d'olive
  • 1 oignon, émincé
  • 3 ou 4 blancs de poireaux, émincés
  • 1 litre (4 tasses) de lait
  • 125 g de poudre d'amande
  • Sel


Préparation

Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen-vif. Faire revenir l'oignon haché pendant 1 minute, puis ajouter les saucisses. Les faire dorer de chaque côté, puis ajouter le vin et l'eau. Porter à ébullition, puis réduire à feu doux et laisser mijoter pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, dans une autre grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir l'oignon émincé pendant 1 minute, puis ajouter les blancs de poireaux et cuire en mélangeant de temps à autre jusqu'à ce que les poireaux soient transparents et tendres. Ajouter le lait, remuer un peu et couvrir.

Dans la casserole des saucisses, ajouter du poivre long au goût, les clou de girofle et le safran. Remuer un peu. Retirer les saucisses du liquide et les réserver. Laisser refroidir le liquide de cuisson pendant quelques minutes, puis ajouter les oeufs battus en filet tout en battant continuellement. Remettre en suite sur le feu tout en continuant de mélanger doucement jusqu'à épaississement.

Ajouter un peu de sel et la poudre d'amande aux poireaux.

Servir les saucisses et la porée avec la sauce.



Source: cette recette


samedi 10 décembre 2016

Vin chaud aux épices 2.0
























Je dédie cette photo moche et cette recette fabuleuse à tou.te.s les étudiant.e.s qui comme moi sont en pleine fin de session. N'oubliez pas de vous octroyer des pauses.

Ingrédients

  • 1 bouteille de 750 ml vin rouge
  • 1/4 tasse (60 ml) de miel
  • 1 orange non pelée, coupée en quatre puis en tranches relativement fines
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 étoile d'anis
  • 2 pincées de muscade, fraîchement râpée
  • 4 pincées de sapote, fraîchement râpée


Préparation

Dans une grande casserole, verser le vin et ajouter tout le reste des ingrédients. Chauffer à feu doux jusqu'au point d'ébullition en mélangeant de temps à autre. Au premier bouillon, retirer du feu immédiatement afin d'éviter de faire s'évaporer l'alcool. 

Passer dans un tamis très fin afin de retirer les aromates. Servir immédiatement. On peut aussi laisser refroidir puis remettre en bouteille et réfrigérer jusqu'à un usage ultérieur.



lundi 5 décembre 2016

Cretons de chevreau

























Je souhaitais préparer des cretons hors du commun, avec autre chose que du porc et du veau. Ceux-ci sont selon moi très réussis grâce à l'association du chevreau et du poivre blanc. Le fait qu'ils ne soient pas trop gras mais tout de même très savoureux est fort appréciable.


Ingrédients
  • 454 g (1 lb) de chevreau haché
  • 1/2 oignon, haché finement
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 pincée de muscade fraîchement râpée
  • 1 pincée de clou de girofle moulu
  • 1 branche de thym frais
  • 2 c. thé de moutarde de Dijon
  • 2 c. thé de concentré de tomate
  • Poivre blanc fraîchement moulu
  • Sel


Préparation

Dans une casserole de grosseur moyenne, mélanger le chevreau, l'oignon, l'ail, la muscade et le clou de girofle. Ajouter la branche de thym et ajouter de l'eau afin de recouvrir le tout, sans plus. 

Porter à ébullition à feu vif puis réduire à feu doux. Cuire lentement, pendant 60 minutes ou jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée. 

Retirer du feu. Ajouter la moutarde, le concentré de tomate et du poivre blanc au goût. Saler au goût.

Laisser refroidir, puis mettre dans un contenant hermétique et réfrigérer. Il est aussi possible de congeler le tout en portions individuelles dans un bac à glaçons.



Source: adaptation d'une recette trouvée ici.