dimanche 19 mai 2013

Gnocchi de patate douce au beurre de sauge pimenté


Ces derniers temps, le nombre de séjours effectués à Québec par ma personne a franchement décuplé. C'est que, voyez-vous, je me suis déniché une douce moitié qui est, précisons-le, aussi épicurienne que moi. Appelons cette moitié l'Amoureux.

Nous avons quelque peu exploré les confins gastronomiques de Québec. Mentionnons d'abord une mémorable visite au Marché du Vieux Port lors de laquelle j'ai enfin trouvé de l'asa foetida et des perles de tapioca au thé vert. Sans parler d'un incroyable porto rosé en provenance de la Gaspésie et d'un tout aussi délicieux cidre de glace de l'Île-aux-Grues. 

À quelques pas du marché, nous nous sommes extasiés devant l'affiche extérieure indiquant le menu du Laurie Raphaël, attitude des plus touristiques mais fort économique et riche en émotions (hihi). Dans une toute autre gamme de prix et pour un repas végétarien spectaculaire, nous avons soupé au restaurant Saveur de l'Inde.

Côté dessert, non pas une mais deux visites se sont imposées chez Chocolat favoris pour déguster un cornet de crème glacée trempé dans l'une de leurs douze saveurs de chocolat, incluant du chocolat au lait au dulce de leche et du chocolat noir au piment.

Vint un jour le moment de préparer ensemble un souper de mon choix. Ayant la veille initié l'Amoureux à la confiture de lait maison, je passai outre le dessert pour ledit souper. Voulant l'initié à l'un de mes mets préférés, je fis des gnocchis de patate douce similaires à ceux à la betterave préparés il y a de cela presque deux ans. Le beurre de sauge s'imposa encore une fois comme étant la sauce toute indiquée, avec toutefois un ajout de piment d'Alep. À cause du gout sucré de la patate douce associé au léger piquant du piment d'Alep (et peut-être aussi du superbe vin qui l'accompagnait), c'était encore meilleur que la version ultérieure! 

Dois-je vraiment préciser que nous avons pratiquement dû rouler pour sortir de table?
(Excusez la qualité discutable de la photographie; je n'avais qu'une webcam en guise d'appareil!)

Ingrédients pour 4 portions


  • 300 g de patate douce, pelée et cuite 
  • 1 oeuf
  • 1 c. thé de sel
  • Au moins 380 g (3 tasses) de farine, voire plus
  • 4 c. soupe d’huile d’olive
  • 100 g (7 c. soupe) de beurre
  • 1/4 tasse (65 ml) de vin blanc
  • 10 feuilles de sauge fraîche, sans les tiges
  • 1/4 à 1/2 c. thé de piment d'Alep
  • 1 pincée de muscade
  • Poivre
  • Du parmesan en copeaux


Préparation


Réduire la patate douce en purée lisse au pilon. Transférer la purée dans un bol de grosseur moyenne et la laisser refroidir à la température ambiante.

Incorporer à la purée de patate douce l'oeuf et le sel. Ajouter graduellement la farine en mélangeant jusqu'à ce que la pâte soit homogène et qu'elle ne soit plus collante. Au besoin, augmenter la quantité de farine.

Transférer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et la pétrir environ 3 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit souple et lisse.


Sur le plan de travail, former des cylindres d'1 cm de diamètre avec la pâte. Couper chaque cylindre en boudins d'1 cm de long. À l'aide d'une fourchette, imprimer des rainures sur chaque boudin.

Dans un grand chaudron, porter de l'eau salée à ébullition à feu vif. Plonger la moitié des gnocchi dans l'eau bouillante et cuire 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce qu'ils flottent. Retirer les gnocchis à l'aide d'une cuillère trouée, les égoutter et répéter l'opération avec l'autre moitié des gnocchis.

Dans un grand poêlon à feu moyen, chauffer le beurre et l'huile d'olive à feu moyen-vif. Lorsque le beurre est complètement fondu, ajouter les feuilles de sauge et le piment d'Alep et les faire revenir pendant 2 ou 3 minutes. Ajouter la muscade puis déglacer avec le vin blanc. Laisser réduire le vin pendant environ 1 minute puis ajouter les gnocchis et continuer la cuisson pendant 2 minutes.

Parsemer de poivre et de copeaux de parmesan.

3 commentaires:

  1. Ohh Lau! Comme je suis heureuse pour toi :) Tu mérites ce tout plein de bonheur! & que dire de tes gnocchis, je dois vraiment en faire, ça a l'air tellement bon!

    RépondreSupprimer
  2. Ahhhhhhh tu as une douce moitié???? Super... Et en plus, il adore bouffer!!! De mon côté, j'ai pas mal fini par développer le côté épicurien de mon homme (bon avouons que je n'ai pas dû travailler très fort!!!) Ces gnocchis ont l'air divins!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les gnocchis! Apprêté de cette façon ça doit être divin! Sinon, t'as vraiment l'air d'avoir passé un beau séjour!

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup! :)