dimanche 3 septembre 2017

Burritos déjeuner pour le congélateur


Comme j'ai parfois tendance à négliger le premier repas de la journée, j'ai préparé une vingtaine de burritos déjeuner en prévision des matins à la course liés à la rentrée. Il ne restera qu'à les décongeler un à un au four micro-ondes.



Ingrédients pour 20 burritos

  • 12 oeufs
  • 1/2 c. thé de paprika fumé fort
  • Sel, poivre
  • Huile d'olive
  • 3 oignons, hachés
  • 4 poivrons rouges, épépinés et émincés
  • 2 ou 3 tomates, épépinées (conserver la pulpe pour une recette ultérieure) puis hachées grossièrement
  • 2 boîtes de 540 ml de haricots noirs, rincés et égouttés
  • 20 grandes tortillas de blé
  • 3 oignons verts, émincés
  • 450 g de cheddar fort, râpé grossièrement


Préparation

Dans un grand bol, casser les oeufs et les fouetter un peu avec le paprika fumé, du sel et du poivre. Réserver.

Dans une grande casserole (idéalement à fond antiadhésif), chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir les oignons pendant 3 minutes en mélangeant fréquemment. Ajouter les poivrons et les tomates et poursuivre la cuisson en mélangeant fréquemment, jusqu'à ce que les oignons et les poivrons soient tendres. 

Ajouter le mélange d'oeufs ainsi que les haricots noirs. Cuire en grattant souvent le fond de la casserole avec une spatule. Lorsque les oeufs ne sont plus baveux, retirer du feu et verser cette préparation dans un grand bol. Laisser refroidir complètement. Si un peu de liquide s'est formé au centre du bol, égoutter un peu la préparation.

Sur un grand plan de travail propre, disposer les 20 tortillas une à côté de l'autre.
Répartir la garniture aux oeufs de manière à peu près égale en formant un petit monticule avec au centre de chaque tortilla. Répartir les oignons verts émincés de la même façon, puis faire de même avec le fromage cheddar râpé.

Refermer les burritos en les roulant de manière aussi serrée et étanche que possible. (Les images de cette vidéo sont plus claires que n'importe quelle explication par écrit.)

Emballer chaque burrito de manière bien étanche dans de la pellicule plastique. Ranger les burritos dans un ou des contenants/ sacs hermétiques, puis congeler le tout.

Au moment de servir, mettre un burrito congelé sur une assiette dans le four micro-ondes sans retirer la pellicule plastique qui emballe le burrito. (Oui, c'est ok. Non, ça ne fondra pas.)

Le temps de cuisson peut varier selon la force du micro-ondes utilisé. Dans un micro-ondes qui n'est pas particulièrement puissant (i.e. le mien), il faut faire chauffer le burrito pendant 2 minutes, puis le retourner et le chauffer 1 minute de plus. Attendre 1 ou 2 minutes avant de déballer le tout pour le manger.

Note: L'idéal est de faire un test la première fois pour connaître le temps de cuisson nécessaire, puis de l'inscrire au marqueur sur le contenant/sac hermétique où sont entreposés les autres burritos congelés.



vendredi 1 septembre 2017

Pizza de fin d'été à la fleur d'ail, à la betterave chioggia, au basilic pourpre et au fromage de chèvre


Bien que le succès de mon potager de balcon de cette année fut mitigé, les quelques feuilles de mon plan de basilic pourpre auront néanmoins connu une fin des plus glorieuses.




Ingrédients pour 1 pizza

Pâte
  • 4 g (1/2 c. soupe) de levure sèche active
  • 1/2 tasse + 2 c. soupe (155 ml) d'eau chaude/tiède (mais pas bouillante)
  • 1 c. thé de miel
  • 1 c. soupe d'huile d'olive, plus un peu pour enduire
  • 115 g (1 1/4 tasse) de farine, plus un peu pour le plan de travail
  • 1/2 c. thé de sel

Réduction balsamique
  • 1/2 tasse (125 ml) de vinaigre balsamique (Non, ce n'est pas le moment de sortir le balsamique hors de prix que vous conservez précieusement.)
  • 1 c. thé de miel

Garniture
  • 2 ou 3 petites betteraves chioggia, pelées et tranchées en rondelles aussi fines que possible
  • 4 tiges de fleur d'ail fraîche, coupées en morceaux d'environ 2 cm de longueur
  • Une petite poignée de feuilles de basilic pourpre 
  • 1 poignée d'olives vertes au citron confit
  • 100 g de fromage de chèvre, émietté
  • Huile d'olive
  • Poivre long, fraîchement moulu


Préparation

Pour la pâte
Dans un petit bol, mélanger la levure, l'eau chaude et le miel et laisser reposer 5 minutes. Ajouter l'huile d'olive.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur, mélanger la farine et le sel. À basse vitesse, ajouter le mélange contenant la levure. Laisser pétrir pendant 7 minutes. Au besoin, ajouter un peu de farine si la pâte est trop collante, ou un peu d'eau si elle est sèche.

Mettre la pâte dans un bol enduit d'huile d'olive et la retourner pour en huiler toute la surface. Couvrir lâchement le bol de pellicule plastique et laisse lever la pâte à température pièce jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume, soit environ 40 minutes.   


Pour la réduction balsamique
Dans une petite casserole, porter le vinaigre et le miel à ébullition à feu vif, puis baisser à feu moyen. Laisser réduire le liquide de moitié. Retirer du feu et verser la préparation dans un petit bol. Réserver à température pièce. (Si la préparation est devenue trop épaisse au moment du dressage, il est possible de la diluer avec un trait de vinaigre balsamique et/ou de la réchauffer quelques secondes au four micro-ondes.)


Pour la garniture, le montage et la finition
Préchauffer le four à 450°F/230°C.


Sur un plan de travail légèrement fariné, abaisser la pâte à pizza en un cercle de 40 cm de diamètre (ou encore un rectangle d'aire similaire). Déposer la pâte abaissée sur une plaque à pizza ou à pâtisserie légèrement huilée. 

Répartir les tranches de betteraves sur la surface de la pâte, en laissant environ 1.5 cm de pâte exempte de garniture sur chaque côté. Faire de même avec la fleur d'ail, puis le basilic pourpre, puis les olives, puis le fromage de chèvre. Arroser d'un trait d'huile d'olive et garnir d'une généreuse quantité de poivre long moulu.

Rouler les extrémités de la pizza qui sont exemptes de garniture et les pincer un peu pour former la croûte.

Cuire 9 à 13 minutes, ou jusqu'à ce que la croûte soit bien dorée.

Sortir du four. Avec une petite cuillère, garnir la pizza de quelques traits de réduction balsamique. S'il reste de la réduction en trop, la conserver dans un contenant hermétique à température pièce pour un usage ultérieur.

Découper la pizza et servir.



mercredi 9 août 2017

Biscuits à la mélasse


Bien que le mois d'août soit à peine entamé, j'invoque déjà l'automne avec ces biscuits et une tasse de masala chai.



Ingrédients pour environ 15 biscuits

  • 300 g (2 1/4 tasses) de farine
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/4 c. thé de sel
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 2 c. thé de gingembre moulu
  • 1/2 c. thé de muscade fraîchement râpée
  • 1/2 tasse (125 ml) d'huile de coco (ou alors de beurre), fondue et refroidie
  • 40 g (1/4 tasse) de cassonade (sucre roux)
  • 1/2 tasse (125 ml) de mélasse
  • 2 oeufs



Préparation

Préchauffer le four à 350 °F/180 °C.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la levure chimique, le sel, la cannelle, le gingembre et la muscade. Réserver.

Dans un grand bol, avec un batteur,  fouetter l'huile de coco (ou le beurre), la cassonade et la mélasse. Ajouter les oeufs et continuer de fouetter pendant 1 minute. En continuant de fouetter à basse vitesse, ajouter progressivement le mélange d'ingrédients secs en mélangeant jusqu'à homogénéité, sans plus.


Avec les mains, prélever à peu près 4 c. soupe de pâte. Former une boule, puis la déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin en écrasant un peu la boule avec une main. Répéter, en prenant soin de laisser au moins 2 cm d'espace entre chaque biscuit.

Cuire 8 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés sur les bords.



Source: adaptation de cette recette

mardi 20 juin 2017

Sorbet à la fraise, érable, zeste d'orange et poivre long


On m'a prêté une sorbetière pour quelques jours. Il va sans dire que je l'utilise abondamment.

Le poivre long pourrait sans problème être remplacé par du poivre des dunes.

Ingrédients

  • 1 litre (4 tasses) de fraises, équeutées
  • 1/2 tasse (125 ml) de sirop d'érable
  • Le zeste râpé finement d'1/2 petite orange
  • 2 grains de poivre long, fraîchement moulus
  • Le jus d'1/2 citron



Préparation

Dans un mélangeur, réduire tous les ingrédients en purée lisse. Réfrigérer le mélange ainsi obtenu jusqu'à refroidissement complet.

Passer le mélange à la sorbetière selon les instructions et la durée propres au type de machine utilisée. Verser le sorbet ainsi obtenu dans un contenant hermétique et le conserver au congélateur.

Il est possible qu'au moment du service, un temps de repos de quelques minutes à température pièce soit nécessaire pour faciliter le prélèvement du sorbet.


dimanche 4 juin 2017

Sirop de lilas



À chaque début juin, c'est la même chose: lors de mes promenades à pied dans les rues plus tranquilles du voisinage, je suis fréquemment assaillie par l'odeur des lilas. Loin de moi l'idée de m'en plaindre, puisqu'il s'agit sans doute d'un de mes parfums favoris.

Cette année, j'ai décidé de conserver un peu de ce délicieux parfum sous forme de sirop pour en bonifier mes limonades, mes thés glacés et mes cocktails. Pour ce faire, j'ai déniché un terrain vague où poussent de nombreux plants de lilas.

Armez-vous de patience: le tri d'un bouquet pour n'en conserver que les fleurs impeccables (sans tiges ni feuilles) est facile, mais passablement long.



Ingrédients
  • 1 tasse (250 ml) d'eau
  • 210 g (1 tasse) de sucre
  • Environ 3 tasses (750 ml) de fleurs de lilas ouvertes fraîchement cueillies, sans tiges, sans feuilles et sans fleurs fanées (bref, que de belles fleurs sans trace de brun ou de vert)
  • 3 bleuets (facultatif, pour la couleur)


Préparation

Dans une casserole de grosseur moyenne, mettre l'eau et le sucre. Porter à ébullition puis réduire à feu doux. 
Laisser frémir pendant 1 minute, puis réduire à feu très doux et ajouter les fleurs de lilas et, si désiré, les bleuets. Couvrir.

Laisser frémir à couvert pendant 10 minutes, puis retirer du feu et laisser tiédir à température pièce.

Retirer le couvercle de la casserole. Filtrer le sirop à l'aide d'une passoire très fine ou alors d'une passoire régulière tapissée de coton à fromage (aussi appelé gaze à fromage ou étamine). Bien presser les fleurs à l'aide du dos d'une cuillère pour extraire le sirop dont elles se sont imbibées.

Verser le sirop ainsi obtenu dans un bocal. Laisser refroidir complètement à température pièce avant de fermer hermétiquement le bocal. 

Se conserve pendant environ 3 semaines au réfrigérateur.



Source: adaptation de cette recette


dimanche 28 mai 2017

Okonomiyaki



Après avoir découvert cette chaîne Youtube de cuisine japonaise, j'ai décidé de préparer un pancake salé au chou, mieux connu sous le nom d'okonomiyaki. C'est un repas vite fait et particulièrement funky.

Vous trouverez les deux sauces (voir photo) et le dashi dans la plupart des épiceries asiatiques.


Ingrédients pour 1 portion

  • 50 g (1/3 tasse + 1 c. soupe) de farine
  • 1 pincée de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. thé de poudre de dashi (bouillon de poisson et d'algue déshydraté)
  • 1/3 tasse (80 ml) d'eau
  • 20 g (environ 2 c. soupe) de patate douce blanche (ou à défaut, de patate douce orange) râpée finement
  • 1 oignon vert, émincé
  • 100 g (environ 2/3 tasse) de chou vert haché grossièrement
  • 1 oeuf
  • Huile végétale
  • Sauce okonomi
  • Mayonnaise japonaise


Préparation
Dans un grand bol, mélanger la farine, la levure chimique, le sel et le dashi. Ajouter l'eau et mélanger avec un fouet. Ajouter la patate douce, le 2/3 de l'oignon vert, le chou et l'oeuf. Mélanger.

Chauffer un poêlon antiadhésif à feu moyen. Frotter rapidement un papier absorbant imbibé d'un peu d'huile végétale sur la surface de cuisson du poêlon. Verser le mélange à pancake au centre du poêlon, en prenant soin de donner au pancake une forme aussi ronde que possible. Couvrir le poêlon et laisser le pancake cuire pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le côté en contact avec le poêlon soit bien doré. Retirer le couvercle, retourner le pancake côté doré vers le haut avec une spatule et couvrir à nouveau. Laisser cuire quelques minutes supplémentaires, jusqu'à ce que le second côté soit également doré.

Mettre le pancake chaud dans une assiette. Tartiner le côté supérieur du pancake avec de la sauce okonomi. Presser la bouteille de mayonnaise japonaise pour former une spirale de mayonnaise allant du centre jusqu'à l'extérieur du pancake. Avec la pointe d'un couteau, tracer des rayons allant du centre jusqu'à l'extérieur du pancake afin de former un motif dans la sauce. Garnir le centre du pancake avec l'oignon vert restant.

Servir immédiatement.


Source: cette recette


jeudi 18 mai 2017

Salade de pâtes aux tomates cerises, basilic, zeste de citron et bocconcini


Cette recette de salade de pâtes, somme toute assez simple mais néanmoins délicieuse, est une trame de fond que j'utilise régulièrement, y intégrant parfois certaines variantes. Ainsi, j'y ajoute parfois des pois chiches ou des morceaux de poivron rouge grillé, ou encore du fromage de chèvre à la place des bocconcini. Il s'agit d'une reproduction à peu près fidèle d'un repas que m'a naguère préparé une colocataire.


Ingrédients pour 3 ou 4 portions en plat principal
  • 375 g de fusilli (ou d'autres pâtes courtes)
  • Huile d'olive
  • Le zeste râpé finement de 2 citrons
  • 3 gousses d'ail, hachées finement
  • Sel, poivre
  • 1 chopine de tomates cerises (d'une seule variété ou de plusieurs), coupées en deux
  • 1 bonne poignée de feuilles de basilic frais
  • 200 g de mini bocconcini égouttés 


Préparation

Porter une grande casserole remplie d'eau salée à ébullition. Cuire les pâtes al dente puis les égoutter. Immédiatement, mettre les pâtes dans un grand bol et y mélanger assez d'huile d'olive pour bien les enrober, ainsi que le zeste de citron, l'ail, du sel et du poivre. 

Laisser tiédir ou refroidir (au goût), puis y mélanger les tomates cerises, le basilic et les bocconcini.


lundi 1 mai 2017

Monkey Bread au beurre noisette


L'utilisation de beurre noisette rend ce pain dessert particulièrement fragrant. Vous en viendrez peut-être à oublier qu'une telle recette ne constitue techniquement pas un repas.

Je n'ai pas utilisé de gousse de vanille puisque je n'en avais pas. Je laisse néanmoins la recette telle quelle.




Ingrédients

Pain au lait

  • 725 g (5 tasses) de farine tout-usage
  • 1 1/2 tasse (350 ml) de lait
  • 67 g (1/3 tasse) de sucre
  • 113 g (8 c. soupe) de beurre non salé, à température pièce
  • 1 c. soupe de miel
  • 2 1/2 c. thé de sel
  • 2 1/4 c. thé de levure sèche active
  • 2 oeufs

Garniture

  • 170 g (12 c. soupe) de beurre non salé
  • 1 gousse de vanille, fendue et grattée
  • 175 g (1 1/2 tasse) de cassonade (sucre roux)
  • 116 g (3/4 tasse) de sucre
  • 30 g (1/3 tasse) de cannelle moulue (oui, c'est beaucoup. Non, ce n'est pas une erreur.)
  • 1/4 c. thé de sel

Préparation

Dans un batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur, mélanger la farine, le lait, le sucre,  le beurre, le miel, le sel, la levure et les oeufs. Pétrir à vitesse moyenne pendant 5 à 7 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit bien souple. Couvrir lâchement la pâte de pellicule plastique et laisser reposer dans un endroit tiède pendant environ 1 heure, ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Pendant ce temps, préparer la garniture. Chauffer le beurre et les graines de vanille à feu moyen-vif dans une casserole de taille moyenne dont le fond n'est pas noir. Après à peu près 5 minutes, le beurre prendra développera une coloration brun-doré et un parfum évoquant la noisette. Dès que ce point est atteint, retirer du feu et verser le beurre dans un bol. (Si le beurre développe une odeur âcre et des particules noires, c'est qu'il a été chauffé un peu trop longtemps et a brûlé. Il faut alors le jeter et recommencer. L'utiliser malgré le fait qu'il soit brûlé gâcherait la recette.)

Une fois le beurre noisette un peu refroidi, graisser un moule à cheminée avec une petite quantité. Mélanger tout le beurre noisette restant avec tous les autres ingrédients de la garniture. Réserver.

Une fois que la pâte a doublé de volume, la découper en 4 parties égales. Former une bande d'environ 30 cm avec chacune de ces parties. 

Prendre 2 des bandes de pâte et les découper en morceaux d'1 ou 2 cm de longueur. Dans un bol, mélanger délicatement ces morceaux avec la moitié de la garniture. Transférer les morceaux de pâte garnis dans le moule à cheminée. Répéter le même processus avec les 2 bandes de pâte et la garniture restantes.

Couvrir lâchement le moule de pellicule plastique et laisser à nouveau pousser la pâte dans un endroit tiède, pendant environ 90 minutes.

Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC. 

Cuire pendant 45 minutes, ou jusqu'à ce que le Monkey Bread soit brun-doré.




Source: cette recette



mardi 25 avril 2017

Casserole à l'oignon et au chou-fleur caramélisés


J'ai trouvé cette recette ici hier soir et ai immédiatement décidé de la préparer le lendemain. C'est probablement le plat à base de chou-fleur (légume a priori assez fade) le plus savoureux qu'il m'a été donné de goûter.


Ingrédients

  • Huile d'olive
  • 1 gros oignon, haché
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 chou-fleur de grosseur moyenne, coupé en fleurons
  • 1 paquet de tofu soyeux
  • 1 tasse (250 ml) de bouillon de légumes
  • 1/2 tasse (125 ml) de tahini (beurre de sésame)
  • 1/4 tasse (65 ml) de jus de citron
  • 1 c. soupe de paprika fumé doux, plus un peu pour la finition
  • 1/4 tasse (65 ml) de flocons de levure alimentaire
  • Sel
  • Poivre noir, moulu
  • 1 tasse (250 ml) de chapelure de pain
Préparation
Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC. Huiler un moule carré de 20 x 20 cm, ou quelque chose de taille équivalente.

Dans un grand poêlon, chauffer un peu d'huile d'olive à feu doux. Y mettre l'oignon et une pincée de sel. Couvrir et faire caraméliser pendant environ 20 minutes, en mélangeant occasionnellement. Ajouter l'ail et le chou-fleur, augmenter à feu moyen et couvrir. Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre, en mélangeant occasionnellement.

Dans un mélangeur, mettre le tofu, le bouillon de légumes, le tahini et le jus de citron. Mélanger jusqu'à consistance lisse.
Ajouter le paprika fumé, la levure alimentaire et la moitié du mélange de chou-fleur. Saler et poivrer. Donner quelques impulsions au mélangeur afin que tout soit bien mélangé. Ajouter la chapelure de pain et mélanger à la spatule, sans faire fonctionner le mélangeur.

Verser le mélange liquide dans le moule huilé, puis y répartir le reste du mélange de chou-fleur en le pressant légèrement.

Cuire 30 minutes ou jusqu'à ce que le la surface soit bien dorée. Sortir du four et saupoudrer d'un peu de paprika fumé. Servir.




Source: cette recette

samedi 15 avril 2017

Brioches du Carême


Lors de périodes plus tendues, peu de choses sont aussi cathartiques que le fait de boulanger, dans la mesure bien entendu où cela implique de pétrir (aussi violemment que possible) à la main. Faisant à peu près abstraction du fait que je ne suis aucunement croyante, j'ai vu la veille de Pâques comme le prétexte parfait pour préparer des hot cross buns. Le gingembre confit est un ajout particulièrement intéressant à ces petites brioches aux fruits secs.





Ingrédients pour 12 brioches

  • 3/4 tasse + 1 c. soupe (200 ml) de lait
  • 3 1/2 c. soupe (50 ml) d'eau
  • 14 g de levure sèche active
  • 455 g (3 tasses + 2 c. soupe) de farine à pain (farine forte), plus un peu pour fariner l'espace de travail
  • 1 c. thé de sel
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de muscade fraîchement râpée
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu
  • 55 g (1/4 tasse) de sucre
  • Le zeste râpé finement d'1 citron
  • 4 c. soupe de gingembre confit haché finement
  • 55 g (4 c. soupe) de beurre non salé, fondu
  • 1 oeuf, battu
  • 55 g (1/3 tasse) de raisins secs
  • 30 g (1/4 tasse) de canneberges séchées
  • Un peu de farine
  • Un peu d'eau
  • Un peu de miel, chauffé pour le rendre bien liquide



Préparation

Mettre le lait et la 1 1/2 c. soupe d'eau dans une petite casserole. Chauffer à feu doux pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le liquide soit tiède. Il faut pouvoir mettre un doigt dans le liquide sans avoir à l'enlever à cause de la chaleur. Verser le liquide tiède dans un petit bol et y mélanger la levure. Laisser reposer pendant 5 à 10 minutes.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel, la cannelle, la muscade, le gingembre moulu et le sucre. Ajouter le zeste de citron et le gingembre confit et mélanger à nouveau. Former un puits au centre du mélange. Y verser le beurre, le mélange lait-levure et l'oeuf battu. Mélanger avec une fourchette jusqu'à l'obtention d'une pâte. Transférer cette pâte sur un plan de travail légèrement fariné et pétrir pendant environ 10 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte soit lisse et élastique. (Il est aussi possible de pétrir la pâte au batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur pendant 10 minutes à basse vitesse.)
Remettre la pâte dans le grand bol, couvrir d'un torchon humide et laisser reposer à une température tiède pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Retirer le torchon et remettre la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Donner un coup de point au centre pour retirer l'air de la pâte. Saupoudrer les raisins secs et les canneberges séchées sur la pâte et pétrir à nouveau, pendant 1 ou 2 minutes.

Préchauffer le four à 375 ºF/190 ºC. Couvrir une plaque à pâtisserie de papier parchemin.

Séparer la pâte en 12 parts égales. Former une boule avec chacune des parts, en les plaçant à égale distance sur la plaque à pâtisserie à mesure qu'elles sont boulées. 

Couvrir la plaque avec un torchon humide et laisser reposer dans un endroit tiède pendant 30 minutes, ou jusqu'à ce que les boules aient doublé de volume.

Mélanger un peu de farine et un peu d'eau dans un petit bol de manière à former une pâte épaisse. En roulant un peu de cette pâte contre le plan de travail avec les mains, former de minces rubans de pâte. Former une croix sur chacune des brioches levées avec ces rubans, en pressant légèrement le ruban de pâte contre la brioche, mais en prenant soin de ne pas faire dégonfler la brioche.

Cuire 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que les brioches soient bien dorées.

Étendre un peu de miel réchauffé sur chaque brioche avec un pinceau. Laisser refroidir.

Une fois refroidies, il est possible d'emballer individuellement les brioches dans de la pellicule plastique et de les conserver au congélateur. Il suffit alors de les passer quelques minutes au four pour les réchauffer avant de les déguster.




Source: adaptation de cette recette

dimanche 9 avril 2017

Biscuits Snickerdoodles



En plus d'avoir un nom rigolo et d'être délicieux, les Snickerdoodles permettent un assouvissement fort efficace de votre crave de cannelle.



Ingrédients pour environ 30 biscuits

Biscuits

  • 230 g (1 tasse) de beurre non salé, à température pièce
  • 265 g (1 1/3 tasse) de sucre
  • 1 oeuf
  • 2 c. thé d'essence de vanille
  • 375 g (3 tasses) de farine
  • 2 c. thé de crème de tartre (ne pas omettre)
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude
  • 2 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de sel
Garniture

  • 50 g (1/4 tasse) de sucre
  • 1 c. thé de cannelle moulue



Préparation

Préchauffer le four à 375 ºF/190 ºC.

Mélanger les deux ingrédients de la garniture dans un petit bol. Réserver.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'une palette, crémer le beurre pendant 1 minute à vitesse moyenne, puis ajouter le sucre et mélanger à nouveau. Ajouter l'oeuf et la vanille et mélanger. 

Dans un grand bol, mélanger la farine, la crème de tartre, le bicarbonate de soude, la cannelle et le sel. Ajouter ce mélange au mélange liquide en trois temps, en mélangeant entre chaque addition.

Avec environ 2 c. soupe de pâte à biscuits, former une boule, puis la rouler dans la garniture et la déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin. Aplatir un peu la boule avec la paume. Répéter, en laissant un espace d'environ 2 cm entre chaque biscuit.

Cuire 10 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Si désiré, aplatir à nouveau les biscuits avec le dos d'une cuillère à la sortie du four.

Une fois refroidis, les biscuits se conservent pendant 7 jours dans un contenant hermétique à température pièce.




Source: cette recette

samedi 11 mars 2017

Pâté végétal aux betteraves et aux algues


Depuis à peu près six ans, j'utilise la même recette de végépâté. Question de me renouveler un peu, je l'ai adaptée avec des betteraves, des algues et de l'huile de sésame. J'aurais aimé y mettre de la farine de sarrasin, mais je n'en avais pas. Cette tartinade n'en demeure pas moins délicieuse, tout particulièrement grâce à la combinaison du sucré des betteraves et du côté iodé des algues.



Ingrédients

  • 175 g (1 1/2 tasse) de graines de tournesol et/ou de citrouille crues, non salées et décortiquées
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • 95 g (3/4 tasse) de farine de blé entier
  • 30 g (3/4 tasse) de flocons de levure alimentaire (« Red Star »)
  • 5 c. soupe d'algues wakamé séchées, broyées grossièrement au mortier
  • 3 gousses d'ail, pelées
  • 1 oignon, haché grossièrement
  • 2 betteraves, pelées et râpées grossièrement
  • 1 carotte, râpée grossièrement
  • 1/4 tasse (65 ml) de sauce tamari
  • 1/4 tasse (65 ml) d'huile de tournesol 
  • 1 c.  soupe d'huile de sésame
  • 1 c. soupe de vinaigre de cidre


Préparation

Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC.

Au robot culinaire, moudre les graines de tournesol/citrouille avec l'eau jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et épaisse. Ajouter la farine, la levure alimentaire et les algues. Bien mélanger. Réserver dans un grand bol.

Au robot culinaire, réduire l'oignon, les betteraves, la carotte, l'ail et la sauce tamari en une purée aussi lisse que désiré. Ajouter l'huile de tournesol, l'huile de sésame et le vinaigre de cidre et mélanger à nouveau. Verser cette préparation sur l'autre mélange dans le grand bol et bien mélanger.

Verser la pâte dans un moule à pain soit antiadhésif, soit huilé. Cuire 40 à 50 minutes ou jusqu'à ce que la surface du pâté soit bien dorée.

Laisser refroidir puis couper en morceaux et réfrigérer ou congeler. 


vendredi 10 mars 2017

Scones au pamplemousse rose et au gingembre


Chaque fois que je n'ai pas de beurre et que j'ai malgré tout envie de préparer des scones, j'utilise de l'huile de coco. Je m'étonne encore d'obtenir des scones à la texture aussi impeccable. Comme j'en discutais avec une amie blogueuse cette semaine, il y a beaucoup de désinformation autour des prétendues vertus miraculeuses de l'huile de coco pour la santé. Ne vous bercez pas d'illusions: ça reste du gras saturé. Il n'en demeure cependant pas moins qu'en pâtisserie, ça donne d'excellents résultats.

À vous de voir si vous utilisez de l'huile de coco vierge ou la version désodorisée, voire du beurre. J'ai personnellement choisi la première option, puisque le parfum de la noix de coco se marie très bien avec ceux du pamplemousse et du gingembre.


Ingrédients pour 8 scones

  • 265 g (2 tasses) de farine
  • 65 g (1/3 tasse) de sucre
  • 1 c. soupe de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/2 c. thé de sel
  • 1 c. thé de gingembre moulu
  • 115 g (1/2 tasse) d'huile de coco, dans son état solide (la réfrigérer un peu au besoin)
  • Le zeste râpé finement d'1 pamplemousse rose
  • 185 ml (3/4 tasse) de jus de pamplemousse rose (soit à peu près le jus d'1 fruit)
  • 1 ou 2 c. soupe de lait, au choix (végétal ou non)



Préparation

Préchauffer le four à 400°F/200°C.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, la levure chimique, le sel et le gingembre moulu. Ajouter l'huile de coco et sabler avec les doigts jusqu'à l'obtention d'un mélange avec une texture de chapelure.

Ajouter le zeste et le jus de pamplemousse et mélanger un peu jusqu'à l'obtention d'une pâte.

Sur une planche à découper ou une surface de travail légèrement farinée, former avec la pâte un cercle d'environ 20 cm (soit environ 9 pouces) de diamètre. Découper le cercle en 8 pointes.

Poser les pointes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin en prenant soin de laisser au moins 2 cm d'espace entre chaque scone. Avec un pinceau, brosser la surface des scones avec un peu de lait.

Cuire 14 à 17 minutes ou jusqu'à ce que les scones soient dorés.




Source: adaptation de cette recette

lundi 20 février 2017

Gâteau renversé à l'orange sanguine et au curcuma



C'est la saison des oranges sanguines et j'en suis fort aise.


Ingrédients

  • 2 ou 3 oranges sanguines non pelées, tranchées en fines rondelles
  • 1/4 tasse (65 ml) de lait
  • 2 c. soupe de curcuma frais râpé finement (ou à défaut, 2 c. thé de curcuma moulu)
  • 190 g (1 1/2 tasse) de farine
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 2 c. thé de gingembre moulu
  • 1/2 c. thé de sel
  • 4 oeufs
  • 155 g (3/4 tasse) de sucre
  • 1 c. thé d'essence de vanille
  • 230 g (1 tasse) de beurre, fondu, plus un peu pour beurrer le moule


Préparation

Préchauffer le four à 350°F/180°C.

Dans un moule rond d'environ 23 cm (9 pouces) de diamètre (ou dans un moule d'une taille similaire, mais d'une forme différente), étaler une fine couche de beurre sur le fond et les côtés. Tapisser le fond avec les tranches d'oranges sanguines. Réserver.

Dans une petite casserole, mettre le lait et le curcuma. Porter à ébullition à feu moyen-vif, puis retirer du feu immédiatement. Réserver.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la levure chimique, le gingembre moulu et le sel. Former un puis au centre. Réserver.

Si le curcuma utilisé est la racine fraîche râpée, passer le lait jaune dans une passoire fine, en prenant soin de presser afin d'extraire tout le liquide du curcuma, puis jeter la partie solide. Si le curcuma utilisé est moulu, cette étape n'est pas nécessaire.

Dans un bol de grosseur moyenne, blanchir les oeufs avec le sucre et la vanille en fouettant. Verser ce mélange et le lait jaune dans le mélange d'ingrédients secs. Mélanger, puis ajouter le beurre fondu et mélanger à nouveau jusqu'à homogénéité, sans plus. Verser cet appareil au-dessus des tranches d'oranges sanguines dans le moule.

Enfourner et cuire 30 à 40 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sortir du four et laisser refroidir pendant 10 minutes, puis faire le tour du gâteau avec un couteau. Mettre une grande assiette au-dessus du gâteau, puis renverser le gâteau dans l'assiette.



Source: adaptation de cette recette


mardi 7 février 2017

Brownies végétaux au café et au sésame


Il commençait à être temps que je teste les brownies à base de haricots noirs, depuis le temps que j'en voyais passer les recettes sur différents blogues. Si j'ai tant tardé, c'est que je m'obstinais à craindre que l'utilisation de légumineuses n'altère la texture et le goût du produit final. J'ai cependant été agréablement surprise. J'irai même jusqu'à dire que c'était meilleur que bien des recettes de brownies plus conservatrices (entendre par là pleines de beurre) que j'ai eu la chance de tester.

Cette version-ci serait plutôt classique (dans la mesure où un dessert à base de légumineuses peut être qualifié de classique), n'eut été de la surprenante association du tahini et du café. 

J'ai pratiquement suivi la recette à la lettre, ce qui est relativement rare de ma part. La seule modification apportée est l'ajout de sirop d'érable dans la garniture. Éventuellement, je referai sans doute ces brownies en ajustant la quantité de liquide afin de pouvoir les sucrer uniquement avec du sirop d'érable.




Ingrédients

Brownies
  • 4 c. soupe de graines de lin moulues
  • 3/4 tasse (190 ml) de café infusé à froid (coldbrew en anglais) ou, à défaut, d'espresso très fort et refroidi
  • 2 boîtes de 540 ml de haricots noirs, égouttés et bien rincés
  • 165 g (1 1/2 tasse) de poudre de cacao
  • 3 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 105 g (1/2 tasse) de sucre
  • 4 dates Medjool dénoyautées, ou 7 petites dates dénoyautées
  • 2 c. soupe d'huile de coco fondue
  • 4 c. soupe de tahini (beurre de sésame)
  • 1 c. thé de sel
  • 1 c. thé d'essence de vanille
Garniture
  • 2 c. soupe de tahini
  • 2 c. soupe de sirop d'érable
Préparation

Préchauffer le four à 350°F/180°C. Tapisser un moule à pain de papier parchemin.

Dans un petit bol, mélanger les graines de lin moulues et le café. Laisser reposer 5 minutes.

Pendant ce temps, dans la cuve d'un mélangeur, mettre les haricots noirs, le cacao, la levure chimique, le sucre, les dates, l'huile de coco, le tahini, le sel et la vanille. Réduire partiellement en purée, puis ajouter le mélange de café et de graines de lin et réduire le tout en purée lisse, en prenant soin de racler les bords avec une spatule en caoutchouc si nécessaire. Verser dans le moule à pain.

Dans un petit bol, mélanger les deux ingrédients de la garniture. Décorer les brownies avec cette garniture.

Enfourner et cuire 30 à 40 minutes. Sortir du four et laisser refroidir pendant 20 minutes avant de découper les brownies.




Source: adaptation de cette recette


samedi 4 février 2017

Pamplemousse rôti à l'érable et au gingembre



Il y a près d'un an, la Végétarienne presque parfaite publiait une version de cette recette. Je m'en suis inspirée directement, mais ai remplacé la cannelle par du gingembre.

Le mélange des saveurs est vraiment très intéressant, tant pour un petit-déjeuner que pour un dessert léger.

Ingrédients pour 1 ou 2 portions

  • 1 pamplemousse rose, coupé en deux parties égales
  • 2 c. soupe de sirop d'érable foncé
  • 2 bonnes pincées de gingembre moulu
  • 1 1/2 c. thé de sucre d'érable granulé

Préparation

Placer le grillage dans le haut du four et préchauffer le gril (broil) du four à température élevée.

Dans un plat à cuisson, mettre les 2 moitiés de pamplemousse, partie coupée vers le haut. Badigeonner la chair avec le sirop d'érable, puis y saupoudre le gingembre.

Enfourner et cuire 5 à 10 minutes ou jusqu'à ce que la pelure commence tout juste à noircir.

À la sortie du four, saupoudrer le pamplemousse avec le sucre d'érable. Servir immédiatement.




Source: adaptation de cette recette


vendredi 20 janvier 2017

Fèves au lard sans lard

Les fèves au lard sont un classique des petits-déjeuners québécois traditionnels. Or, de même que pour la soupe aux pois, je n'aime pas particulièrement l'ajout de lardons dans les versions habituelles de ce plat. J'ai donc remplacé la recette traditionnelle par une version végétale que bonifie grandement l'ajout de paprika fumé.

Ingrédients
  • 250 g (environ 1 1/4 tasse) de haricots blancs secs (ou d'un type similaire de haricots)
  • De l'eau
  • 1 petit oignon, haché
  • 1 petite tomate, coupée en cubes
  • 4 c. soupe de pâte de tomate (ou, à défaut, de ketchup)
  • 1/4 tasse (65 ml) de sirop d'érable
  • 3. c soupe de mélasse
  • 2 c. thé de vinaigre balsamique
  • 1 c. thé de moutarde en poudre
  • 2 c. thé de paprika fumé doux
  • 2 c. soupe d'huile végétale
  • Sel, poivre

Préparation

Mettre les haricots secs dans un grand bol et les couvrir d'environ 3 fois leur volume en eau froide. Laisser reposer à température pièce pendant 8 à 12 heures.


Préchauffer le four à 275°F/135°C.

Jeter l'eau de trempage pour ne conserver que les haricots.
Dans une cocotte en fonte émaillée, mettre les haricots, l'oignon, la tomate, la pâte de tomate, le sirop d'érable, la mélasse, le vinaigre balsamique, la moutarde en poudre, le paprika fumé et l'huile végétale. Verser de l'eau dans la cocotte de façon à recouvrir l'ensemble des ingrédients d'environ 1 ou 2 cm d'eau. À feu vif, porter à ébullition, puis couvrir et enfourner.

Cuire à couvert pendant 6 à 7 heures ou jusqu'à ce que les haricots soient tendres. En cours de cuisson, à peu près toutes les heures, s'assurer que les fèves soient encore recouvertes d'eau et en ajouter un peu au besoin.

Sortir du four. Saler et poivrer. Il est normal qu'il reste un peu de liquide. Il sera en bonne partie absorbé par les haricots après un temps de repos au réfrigérateur.

Servir chaud au petit-déjeuner.

mardi 10 janvier 2017

Baozi sucrés farcis à la pâte de haricots azuki
























Petite soeur m'a récemment fait découvrir les mantou. Il s'agit de délicieux petits pains d'origine chinoise qu'on cuit à la vapeur. Ils existent en de fort nombreuses versions sucrées et salées et sont appelés baozi lorsque farcis.

Je vous présente aujourd'hui une version sucrée et farcie de pâte de haricots rouges azuki. Il me restait de cette farce, que j'avais congelée après la préparation d'une sucrerie japonaise. Or, il s'avère que la pâte de haricots azuki est parfois utilisée par les Chinois dans les recettes de baozi. Il est également possible de farcir la version sucrée avec de la confiture, du beurre d'arachide, etc.

Pour la jolie couleur verte plus que pour le goût, j'ai ajouté un peu de matcha à la pâte à pain. Il est  possible de mettre ou non le colorant de son choix.


























Ingrédients pour 12 baozi



  • 1 1/2 c. thé de levure sèche active régulière
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de lait chaud (mais pas trop chaud, sinon ça tuera la levure)
  • 1 c. thé + 50 g (1 c. thé + 1/4 tasse) de sucre
  • 395 g (3 tasses) de farine blanche
  • 1 c. thé de sel
  • 2 c. thé de matcha (facultatif, pour la couleur verte)
  • 12 c. soupe combles de pâte sucrée aux haricots azuki (recette ici), froide

Préparation

Mettre la levure dans 1/2 tasse (125 ml) de lait chaud avec 1 c. thé de sucre. Laisser reposer 10 à 15 minutes pour activer la levure.

Dans la cuve d'un batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur, mélanger 50 g (1/4 tasse) de sucre, la farine, le sel et le matcha. Ajouter le mélange de levure ainsi que la tasse (250 ml) de lait restante et pétrir à basse vitesse durant 15 minutes. La pâte doit devenir lisse et élastique.

Laisser reposer la pâte dans un endroit plutôt chaud durant 1 heure.

Avec les mains, former un long tube avec la pâte. La couper en 12 parts égales. Sur un plan de travail légèrement fariné et avec les mains légèrement farinées, rouler et aplatir chaque part en galette aussi mince que possible. Au centre de chaque galette, déposer 1 c. soupe comble de pâte sucrée aux haricots azuki. Refermer chaque baozi en formant un petit baluchon scellé vers le haut, en pinçant la pâte avec les doigts. Laisser reposer 20 à 30 minutes.

Déposer sur du papier parchemin (c'est important pour ne pas les déchirer en les retirant à la toute fin) dans un panier de cuisson à la vapeur en bambou. Cuire à couvert à la vapeur durant 18 minutes, puis retirer du feu. Sans retirer le couvercle, laisser reposer 5 minutes sous la vapeur avant de laisser refroidir.

Il est possible de congeler les baozi. Pour les décongeler, on peut les réchauffer au four micro-onde.




Source: adaptation d'une recette de mantou transmise par petite soeur.



dimanche 8 janvier 2017

Biscuits au matcha et aux morceaux de chocolat


























Voici de fabuleux biscuits en cette dernière journée de vacances avant le retour à l'école. Il y avait longtemps que je n'avais pas cuisiné avec du thé vert et je n'ai pas été déçue.

J'ai allègrement modifié la recette originale, qui de toute façon contenait une erreur majeure; croyez-moi, si j'avais mis les 7 cuillères à soupe de matcha comme prescrit, c'eut été infect. J'y ai été d'un plus modeste 7 cuillères à thé. J'ai également diminué la quantité de sucre et remplacé le beurre par de l'huile de coco pour le goût.

























Ingrédients

  • 1/2 tasse (125 ml) d'huile de coco solide
  • 70 g (1/3 tasse) de sucre
  • 50 g (1/3 tasse) de cassonade (sucre roux) 
  • 7 c. thé de matcha
  • 2 oeufs
  • 175 g (1 1/3 tasse) de farine
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. thé de sel
  • 1 tablette de 100 g de chocolat noir, hachée grossièrement



Préparation

Au batteur sur socle muni d'une palette, crémer l'huile de coco avec le sucre et la cassonade. Ajouter le matcha et mélanger, puis ajouter les oeufs et mélanger à nouveau.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et le sel. Ajouter ce mélange au mélange vert et mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. Ajouter le chocolat et mélanger.

Mettre la pâte à biscuits dans un contenant hermétique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C/ 375°F. 

Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin, déposer des cuillerées de pâte en prenant soin de laisser environ 2 cm d'espace entre chacune. 

Cuire 9 à 12 minutes, puis sortir du four et laisser refroidir complètement.

Les biscuits se conservent environ 4 jours dans un contenant hermétique.




Source: adaptation assez évasive de cette recette