mardi 29 décembre 2015

Gâteau à l'hydromel



Ce gâteau hivernal est né de la conjonction d'une volonté d'ouvrir la bouteille d'hydromel trônant dans le réfrigérateur, d'une envie de dessert et d'une recherche sur Internet.

C'est parfumé à souhait et bien moelleux. Malheur à vous si vous omettez le délicieux glaçage!



Ingrédients

  • 330 g (2 1/2 tasses) de farine 
  • 1/2 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. thé de sel
  • 2 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 1 c. thé de cardamome moulue
  • 1 c. thé de muscade râpée
  • 3 oeufs
  • 1/2 tasse (125 ml) de miel
  • 160 g (3/4 tasse) de sucre
  • 1 tasse (250 ml) d'hydromel
  • 1 1/4 tasse (310 ml) d'huile d'olive
Glaçage
  • 2 c. soupe de beurre
  • 1 c. soupe de miel
  • 1 c. soupe d'hydromel



Préparation

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F. Si le moule à cheminée utilisé n'est pas antiadhésif, le huiler et le fariner.


Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la levure chimique, la cannelle, la cardamome et la muscade.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'un fouet, fouetter les oeufs. Ajouter le miel, le sucre et l'hydromel et l'huile d'olive puis mélanger. Incorporer à ce mélange le mélange d'ingrédients secs et mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. 

Verser l'appareil dans le moule à cheminée. Cuire 40 à 50 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre en ressorte propre. En cours de cuisson, ne pas ouvrir le four inutilement au risque de faire retomber le gâteau.

Laisser refroidir 5 minutes puis passer un couteau sur la bordure du gâteau et le démouler.

Pour le glaçage
Dans un petit bol, mettre le beurre et le miel. Les faire fondre au four micro-ondes puis ajouter l'hydromel et mélanger. Verser ce mélange sur le gâteau en prenant soin de le répartir à peu près également.







Source: adaptation de cette recette


Pâté au millet, aux graines de tournesol et aux champignons

J'aime beaucoup le pâté au millet. C'est une chouette alternative (plus nutritive, certes) au pâté à la viande. Je vous propose aujourd'hui une délicieuse version, agrémentée de graines de tournesol et de champignons, dont j'ai quintuplé la recette pour garnir mon congélateur. Les ingrédients présentés ci-dessous sont cependant proportionnés pour un seul pâté.

Si vous choisissez de préparer la pâte brisée proposée ici et que vous n'êtes pas familiarisés avec l'huile de coco, assurez-vous qu'il s'agisse bien d'une huile au goût neutre, et non d'une variété qui goûte la noix de coco.



Ingrédients


Pâte brisée végétalienne

  • 330 g (2 1/2 tasses) de farine
  • 3/4 c. thé de sel
  • 1/2 tasse (125 ml) d'huile de coco solide (la réfrigérer un peu au besoin)
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau froide

Garniture
  • 105 g (1/2 tasse) de millet décortiqué, rincé et égoutté
  • Huile d'olive
  • 1 petit oignon, haché 
  • 3 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 tasse (250 ml) de champignons, émincés
  • 70 g (1/2 tasse) de graines de tournesol décortiquées, crues et non salées
  • 45 g (1/2 tasse) de gros flocons d'avoine
  • 4 c. soupe de sauce tamari
  • 2 c. soupe de flocons de levure alimentaire
  • 1 c. thé de thym séché
  • 1 c. thé de basilic séché
  • 1 c. thé de persil séché
  • 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1 pincée de piment de la Jamaïque moulu
  • 1 pincée de clou de girofle moulu
  • 1/2 c. thé de piment d'Alep ou d'Espelette
  • 1 tasse (250 ml) de bouillon de légumes, peu ou pas salé

Préparation


Pour la pâte brisée
Mélanger la farine et le sel dans un grand bol. Ajouter l'huile de coco et sabler du bout des doigts jusqu'à l'obtention d'un mélange grumeleux. Verser l'eau froide et mélanger juste assez pour obtenir une pâte, sans plus. Si le tout est trop sec, ajouter un petit peu d'eau au besoin. Emballer dans de la pellicule plastique et réfrigérer pendant 30 à 60 minutes.

Pour la garniture et la finition
Mettre le millet ainsi qu'une tasse (250 ml) d'eau dans une casserole de grosseur moyenne. Couvrir, porter à ébullition puis réduire à feu doux. Laisser mijoter 20 minutes ou jusqu'à ce que l'eau soit absorbée par le millet. Retirer du feu et laisser reposer avec le couvercle pendant 10 minutes. Retirer le couvercle et aérer avec une fourchette.

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F.


Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen puis faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajouter les champignons et l'ail et poursuivre la cuisson environ 5 minutes ou jusqu'à ce que les champignons soient cuits. Retirer du feu. Ajouter les flocons d'avoine, le millet, les graines de tournesol, les épices, la sauce tamari, les flocons de levure alimentaire et le bouillon de légumes. Bien mélanger.


Abaisser la moitié de la pâte brisée à une épaisseur de 3 à 4 mm (1/8 po) sur un plan de travail légèrement fariné. Foncer un moule à tarte avec cette abaisse, puis y mettre la garniture. Badigeonner la bordure de cette abaisse avec un peu d'eau, puis abaisser la pâte restante (en prenant soin de découper une petite cheminée au centre de cette abaisse) et la déposer sur le pâté. Sceller la bordure avec les doigts, puis découper l'excédant de pâte du contour avec un couteau. Pincer les rebords pour s'assurer que le tout est bien scellé.


Cuire 30 à 45 minutes ou jusqu'à ce que la croûte soit dorée.


Si désiré, servir avec du ketchup.





Source: adaptation de cette recette pour la garniture.

vendredi 25 décembre 2015

Mon top 10 gourmand 2015

La fin d'année est considérée par plusieurs comme la période de tous les bilans. Comme chaque année, je me prête au jeu et vous propose une rétrospective de mes dix publications les plus marquantes des 365 derniers jours.

Joyeux solstice d'hiver!







10. Gravlax au thé fumé


Parce que. Tout est dans le nom.






9. Vegan fish and chips


Parce que c'est de loin la recette que j'ai préparée le plus fréquemment cette année.






8. Cake à l'érable et pacanes, glaçage au beurre noisette et érable


Parce que ce glaçage est fabuleux.






7. Jujubes végétaliens aux petits fruits et au rooibos


Parce que c'est bon, amusant et nutritif.






6. Cupcakes au cassis, à la meringue et au gingembre


Parce que ces cupcakes goûtent l'été.






5. Tarte à la ricotta, aux figues et au miel


Parce que c'est selon moi la meilleure façon de savourer des figues.








4. Risotto d'épeautre aux champignons, fenouil et bouillon de canard


Parce que c'est encore meilleur que le risotto traditionnel.







3. Fromage végétal à tartiner aux noix de cajou et aux herbes


Parce que le faux-mage (ou fromage végétal) est ma découverte de l'année.








Parce que la simple vue de cette photo me donne l'envie difficilement répressible d'en faire à nouveau.






1. Gâteau au chocolat parfait (et végétalien)

Parce que, tel qu'indiqué dans son titre, ce gâteau est tout simplement parfait.


dimanche 20 décembre 2015

Bombes effervescentes pour le bain, deux façons

Je suis depuis un certain temps adepte des bombes effervescentes pour le bain de chez Lush. Mais voilà: bien qu'elles soient très chouettes, leur prix est passablement ridiculement élevé. Il est pourtant facile d'en fabriquer soit même et d'en personnaliser l'apparence ainsi que le parfum. On peut ajouter du colorant, des fleurs ou des herbes séchées, des épices et même des confettis! Côté parfum, il est possible de choisir des huiles essentielles pour leur odeur, mais aussi pour leurs propriétés (stimulantes,calmantes, etc.).

Je vous présente aujourd'hui deux versions. La première, coquette à souhait, implique des pétales de rose ainsi qu'un parfum d'ylang ylang, de lavande et de bergamote. La seconde, plus pragmatique, est très utile en cas de congestion nasale liée à un rhume.

Le résultat est un superbe cadeau à faire aux autres ou à soi-même.































Ingrédients

Version aux fleurs et à la bergamote:
  • 1 tasse (250 ml) de bicarbonate de soude
  • 1/2 tasse (125 ml) d'acide citrique (ça se trouve derrière le comptoir de la pharmacie ou, pour un prix nettement inférieur, sur Internet, ici par exemple)
  • 1/2 tasse (125 ml) de fécule d'arrow-root ou de fécule de maïs
  • 1/2 tasse de sel d'Epsom (disponible à la pharmacie ou en ligne)
  • 1/4 tasse d'huile d'amande douce
  • Un peu d'eau dans une bouteille avec un embout qui permet de vaporiser en bruine
  • 4 c. soupe de pétales de rose séchées
  • 4 gouttes d'huile essentielle d'ylang ylang
  • 5 gouttes d'huile essentielle de bergamote
  • 7 gouttes d'huile essentielle de lavande


(Version décongestionnante:
Omettre les quatre derniers ingrédients de la recette précédente et les remplacer par:
  • 7 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus
  • 4 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
  • 5 gouttes d'huile essentielle de citron )
Préparation

Dans un petit bol, mélanger l'huile d'amande douce et les huiles essentielles. Réserver.

Dans un grand bol, mélanger au fouet le bicarbonate de soude, l'acide citrique, la fécule, le sel d'Epsom et les pétales de rose. Ajouter le mélange d'huile d'amande douce et d'huiles essentielles et mélanger immédiatement.

Avec la main, presser un peu du mélange. Le tout doit avoir la texture du sable mouillé et se tenir un peu (mais pas trop) en pain lorsque pressé. Au besoin, vaporiser un peu d'eau en bruine, un jet à la fois, en mélangeant entre chaque addition.

Avec les mains, bien presser le mélange dans des moules en silicone (par exemple: des moules à muffins, à brioches parisiennes, à canelés ou à madeleines).

Oublier le tout pendant un minimum de 3 heures, puis démouler. Laisser sécher à l'air libre dans un endroit sec pendant environ 12 heures.

Les bombes se conservent pendant environ 3 mois dans un contenant hermétique.

Au moment du bain, en plonger une dans l'eau. Apprécier.


Sources: adaptation de cette recette et de celle-ci.


jeudi 3 décembre 2015

Crème hydratante pour le visage


Après le beurre corporel fouetté préparé en juin dernier, j'ai poursuivi mes expérimentations dans le domaine des cosmétiques naturels. Parce que cette recette-ci est très concluante, je me permets de la publier pour la postérité.

Comme je souhaitais concevoir une crème hydratante pouvant être appliquée sur le visage, j'ai évité d'inclure du beurre de cacao ou de l'huile de coco. Ces deux corps gras, bien que très utiles dans les crèmes ou beurres corporels, ont un indice comédogène assez élevé, ce qui rend leur présence peu souhaitable dans une préparation qu'on applique sur le visage. Je leur ai donc préféré de l'huile d'amande douce et du beurre de karité.

J'ai choisi des ingrédients qui ensemble, aident à soulager la peau sensible et l'eczéma dont souffre un de mes proches. Ceci étant dit, je n'ai pas ce problème et cette crème me sied tout de même parfaitement. Il est à noter qu'il n'en faut qu'une infime quantité pour hydrater le visage et qu'elle fait aussi des merveilles sur le reste du corps.



Ingrédients
  • 12 g (environ 1 1/2 c. soupe) de cire d'abeille, râpée grossièrement ou en pastilles
  • 1/4 tasse (65 ml) d'huile d'amande douce
  • 1 c. soupe de beurre de karité pur
  • 1/3 tasse (85 ml) de gel d'aloès pure
  • 1 c. thé de glycérine végétale
  • 4 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
  • 3 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 2 gouttes d'huile essentielle d'oliban (frankincense en anglais)
  • 2 gouttes d'huile essentielle de melaleuca (tea tree en anglais)




Préparation

Dans un pot en verre résistant à la chaleur (de type Mason), mettre la cire d'abeille, l'huile d'amande douce et le beurre de karité. Ne pas mettre le couvercle du pot. Porter une petite casserole remplie d'environ 2 cm d'eau à ébullition puis réduire à feu très doux et laisser frémir. Y déposer le pot en verre, attendre quelques minutes puis retirer le bocal du bain d'eau chaude lorsque son contenu est entièrement fondu. Laisser refroidir complètement, à température pièce.

Dans un bol, mélanger le gel d'aloès, la glycérine et les huiles essentielles. Lorsque le mélange d'huiles et de cire a refroidi à température pièce (c'est important, sinon le résultat final n'émulsionnera pas), l'ajouter au mélange à base d'aloès. 

Passer le tout au mélangeur à immersion à basse vitesse jusqu'à l'obtention d'une crème lisse. Mettre la lotion ainsi obtenue dans un petit contenant hermétique. 

Se conserve pendant environ 1 mois au réfrigérateur. 

Peut être utilisé sur le visage ainsi que sur le corps. Éviter tout contact avec les yeux.



Source: adaptation de cette recette

mercredi 2 décembre 2015

Pilaf d'orge aux amandes

Cet accompagnement s'avère simple, nourrissant et délicieux. Je l'ai servi en même temps que le poulet au sumac et au citron Meyer et c'était impeccable.


Ingrédients

  • 4 c. soupe d'huile d'olive
  • 2 oignons, hachés
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 tasse (250 ml) d'orge mondé ou d'orge perlé, sec
  • 100 g (2/3 tasse) d'amande entières, mondées
  • 3 1/2 tasses (875 ml) de bouillon de légumes chaud
  • Sel, poivre



Préparation

Préchauffer le four à 375°F/190°C.

Dans un grand poêlon, chauffer l'huile à feu moyen. Faire revenir l'oignon pendant 3 minutes en brassant fréquemment. Ajouter l'ail, l'orge et les amandes. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que l'orge soit doré et que l'oignon soit translucide, en brassant continuellement.

Transférer le mélange d'orge dans un plat profond allant au four. Ajouter le bouillon de légumes, saler et poivrer.

Cuire à découvert pendant 40 à 60 minutes, ou jusqu'à ce que le liquide soit absorbé et que l'orge soit tendre.


Source: adaptation de cette recette

samedi 21 novembre 2015

Cuisses de poulet au sumac et au citron Meyer


Je ne crois pas avoir cuisiné le poulet de manière aussi satisfaisante depuis... fort longtemps.
Voilà.




Ingrédients pour 4 portions
  • 4 cuisses de poulet, avec les os et la peau
  • 3 citrons Meyer
  • 1 1/2 c. soupe de sumac
  • 6 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 c. thé de sel
  • 3 c. soupe d'huile d'olive
  • 6 branches de thym frais ou 2 c. thé de thym séché
  • Flocons de piment d'Alep, au goût




Préparation

Placer une grille dans le centre du four et préchauffer à 375°F/190°C.

Dans un petit bol, mélanger le jus d'1 citron Meyer, le sumac, l'ail haché, le sel et l'huile d'olive.

Couper les deux citrons restants en rondelles et les disposer au fond d'un grand plat allant au four. Mettre les branches de thym (ou les feuilles de thym séché) sur les rondelles de citron.

Badigeonner généreusement et frotter le poulet avec la marinade au citron et au sumac. Déposer les cuisses de poulet par dessus les rondelles de citron dans le plat allant au four.

Cuire pendant environ 50 minutes, ou jusqu'à ce que le poulet soit bien cuit. Si désiré, terminer la cuisson sous le gril du four pendant quelques minutes en surveillant, afin d'obtenir une peau croustillante.

Au moment de servir, arroser le poulet avec la sauce se trouvant au fond du plat et garnir d'un peu de piment d'Alep.



Source: adaptation de cette recette

vendredi 6 novembre 2015

Jujubes végétaliens aux petits fruits et au rooibos



Ces bonbons en gelée, s'ils n'imitent pas de manière absolument identique le goût et la texture des jujubes traditionnels, sont néanmoins délicieux et infiniment meilleurs pour la santé. Ils sont de surcroît rigolos (idéal si vous avez des enfants!) et d'exécution très rapide. 

Vous n'avez aucune excuse.

Ingrédients 

  • 1 tasse (250 ml) de mélange de petits fruits (bleuets, fraises, framboises et mûres), frais ou décongelés
  • 1 tasse (250 ml) d'infusion de rooibos (la mienne est aux agrumes et aux pétales de roses), dont on a retiré les feuilles
  • 1 c. soupe de sirop d'érable foncé
  • 6 c. soupe de flocons (et non de poudre) d'agar-agar


Préparation

Au mixeur à immersion, réduire les fruits en purée.

Dans une petite casserole, porter à ébullition la purée de fruits, l'infusion et le sirop d'érable. Lorsque le mélange bout, saupoudrer les flocons d’agar-agar. Baisser le feu et remuer pour bien dissoudre. Retirer du feu.

Verser le mélange dans des moules à bonbons en silicone (j'ai utilisé un moule à petits canelés en silicone) ou un grand plat carré légèrement huilé. Réfrigérer durant environ 2 heures, pour faire bien prendre. Si on utilise un grand plat, découper des cubes de la grosseur désirée. Démouler et savourer.

Ces jujubes se conservent 1 à 2 semaines au réfrigérateur.


Source: cette recette

jeudi 5 novembre 2015

Cari crémeux de haricots mung à l'aubergine, à la patate douce et aux épinards


Il est de notoriété publique que la grève étudiante rime parfois avec un certain déchaînement des passions au sein même des associations étudiantes. Ce cari végétalien de mon cru est le repas idéal pour se ressourcer après une longue journée de piquetage. Cependant, loin de moi l'idée d'affirmer que cette recette est strictement réservée aux « carrés rouges »; le plus conservateur des individus y trouvera lui aussi un bonheur incommensurable.


Ingrédients

  • Huile végétale
  • 1 oignon, haché
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • 2 c. soupe de gingembre frais, râpé
  • 1 c. soupe de cari du Cachemire impérial (ou du mélange de cari de votre choix), moulu
  • 1 aubergine, coupée en cubes d'1 cm de côté
  • 2 patates douces, pelées et coupées en dés d'environ 1 cm de côté
  • 1 boîte de 796 ml de tomates en dés
  • 1 tasse (250 ml) de haricots mung secs
  • 2 1/2 tasses (375 ml) d'eau
  • Sel, poivre
  • 200 g d'épinards, équeutés
  • 1 tasse (250 ml) de crème de soja (ou, à défaut, de lait de coco)
  • 1 bouquet de coriandre fraîche, ciselée



Préparation

Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile végétale à feu moyen. Faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit translucide en brassant occasionnellement. Ajouter l'ail, le gingembre, la poudre de cari, l'aubergine et les patates douces. Poursuivre la cuisson 2 minutes puis ajouter les tomates en dés, les haricots mung et l'eau. Saler et poivrer.

Porter à ébullition puis réduire à feu doux, couvrir et laisser mijoter en brassant occasionnellement pendant 40 à 50 minutes  ou jusqu'à ce que les haricots mung soient bien cuits. Pendant la cuisson, ajouter de l'eau au besoin. Retirer le couvercle, ajouter les épinards et mélanger jusqu'à ce qu'ils soient tombés. Ajouter la crème de soja et mélanger.

Servir garni de coriandre fraîche, avec du riz ou du pain naan.


mercredi 4 novembre 2015

Vegan fish and chips



En emménageant avec moi en juillet, la Colocataire a enrichi la bibliothèque du salon d'une charmante collection de livres de cuisine végétarienne et végétalienne. Au sommet de la chouette liste de recettes que cela implique trône celle-ci. Nous l'avons au bas mot préparée à une dizaine de reprises depuis.

L'association du tofu mariné puis pané , des frites de patate douce cuites au four et de la véganaise (ou mayonnaise végétale) est aussi, voire plus satisfaisante que la version originale. À essayer de toute urgence.



Ingrédients pour 4 portions

  • 2 blocs de 454 g de tofu ferme, coupés en lanières d'environ 5 mm d'épaisseur
  • Huile de canola
Marinade

  • 3 gousses d'ail, hachées finement
  • Poivre
  • 1/2 tasse de vinaigre
  • 1/2 tasse d'huile de canola
  • 1 c. soupe de jus de citron
  • 2 c. thé de fumée liquide
Panure
  • 1/2 tasse de chapelure
  • 1/2 tasse de semoule de maïs ou de blé fine
  • 1 pincée de sel
  • Poivre 
Véganaise
  • 1 bloc de 454 g de tofu mou (aussi appelé tofu soyeux)
  • 1 gousse d'ail, hachée finement
  • 1 c. soupe d'aneth frais
  • 2 c. soupe de moutarde de Dijon
  • 1 c. soupe de vinaigre de vin blanc
  • 1 c. soupe d'huile d'olive
  • Sel, poivre
Frites de patate douce
  • 3 patates douces de grosseur moyenne, avec la pelure, coupées en bâtonnets
  • 3 c. soupe d'huile d'olive
  • 2 c. thé de piment d'Alep, d'Espelette, ou tout autre piment en flocons
  • Sel

Préparation

Dans un grand sac refermable, mettre le tofu ferme et tous les ingrédients de la marinade. Laisser mariner au réfrigérateur pendant 1 à 2 heures.

Préchauffer le four à 400°F/200°C.

Passer tous les ingrédients de la véganaise au mixeur jusqu'à l'obtention d'une texture lisse. Réserver au réfrigérateur.

Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients des frites sauf le sel. Déposer les bâtonnets côte à côte sur une plaque à pâtisserie antiadhésive ou recouverte de papier parchemin. Laisser un léger espace entre chaque frite. Cuire 25 minutes ou jusqu'à ce que les frites soient bien dorées. À la sortie du four, mettre les frites dans un grand bol, saler et mélanger.

Pendant que les frites cuisent, mélanger les ingrédients de la panure puis en enrober chaque lanière de tofu. Chauffer un peu d'huile de canola à feu moyen dans un grand poêlon et faire revenir les lanières de tofu pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées de chaque côté.

Servir le tofu pané avec les frites de patates douces et un peu de véganaise.




Source: adaptation d'une recette tirée du livre Les carnivores infidèles. 60 recettes végés pour tromper votre boucher, Éditions Cardinal

mercredi 14 octobre 2015

« Coffee Cake » au potiron


Voici l'une de mes recettes les plus automnales à ce jour. Ce type de gâteau qui, je le rappelle, ne contient pas de café mais est plutôt fait pour accompagner ce dernier, je l'avais déjà réalisé avec en son centre des fraises ou encore des oranges. Cette version-ci est quant à elle truffée de garniture de tarte au potiron. Le tout est chapeauté de pacanes à la cannelle.

Mettons les choses au clair: c'est de la bombe.






Ingrédients

Gâteau

  • 120 g (1/2 tasse) de beurre, à température pièce
  • 160 g (3/4 tasse) de sucre
  • 1 c. thé de vanille
  • 3 oeufs
  • 1 tasse (250 ml) de crème sure
  • 260 g (2 tasses) de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude

Garniture de tarte au potiron 

  • 1 3/4 tasse (440 ml) de purée de potiron non sucrée (ou de citrouille, les deux étant relativement interchangeables)
  • 160 g (3/4 tasse) de sucre
  • 1/2 c. thé de sel
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu
  • 1/4 c. thé de clou de girofle moulu
  • 1/4 c. thé de piment de la Jamaïque (aussi appelé tout-épices ou allspice)
  • 1 pincée de muscade râpée
  • 2 oeufs
  • 1/2 tasse (125 ml) de lait évaporé non sucré en boîte

Garniture aux pacanes

  • 80 g (1/3 tasse) de beurre, fondu
  • 160 g (3/4 tasse) de sucre
  • 2 c. thé de cannelle moulue
  • 1 tasse (250 ml) de moitiés de pacanes (noix de pécan)

Préparation

Préchauffer le four à 325°F/170°C.

Beurrer et fariner un moule à charnière de 8 pouces (20 cm).

Pour le gâteau

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel, la levure chimique et le bicarbonate de soude.

Au batteur sur socle muni d'une palette, crémer le beurre et le sucre, puis ajouter la vanille puis les oeufs et mélanger. Ajouter la crème sure et mélanger. Ajouter le mélange d'ingrédients secs et mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. Réserver.


Pour la garniture de tarte au potiron
Mélanger tous les ingrédients de la garniture. Réserver.


Pour la garniture aux pacanes
Mélanger tous les ingrédients. Réserver.


Pour le montage
Avec une spatule, étendre la moitié de l'appareil à gâteau dans le fond du moule à charnière. Étendre l'entièreté de la garniture de tarte au potiron au-dessus. Délicatement, étendre la moitié restante de l'appareil à gâteau au-dessus. Garnir avec le mélange de pacanes.

Cuire pendant 50 à 60 minutes.

Laisser refroidir complètement avant de faire le tour du gâteau avec un couteau, puis d'ouvrir la charnière du moule pour démouler le tout.




Source: adaptation de cette recette


jeudi 8 octobre 2015

Patates douces farcies au kale et aux haricots noirs



À ce jour, la plus fréquente façon dont je cuisinais les patates douces était sous la forme de frites au four. Voici pourtant une préparation encore plus satisfaisante que les frites en question. Il y a manifestement là de quoi oublier les banales (et bien moins nutritives) pommes de terre farcies au bacon, tant sur le plan visuel que gustatif.





Ingrédients pour 2 à 4 portions

  • 4 patates douces de grosseur moyenne
  • 1 boîte de 540 ml de haricots noirs, égouttés et rincés
  • Huile d'olive
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • Les feuilles d'1 gros kale (choux frisé), hachées grossièrement
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • Sel, poivre
  • Crème sure (ou, pour une version vegan, de la crème sure végétale ou de la guacamole)
Préparation

Préchauffer le four à 375 °F/190 °C.

Avec une fourchette, piquer la surface des patates douces. Les déposer sur une plaque à pâtisserie couverte de papier parchemin et enfourner. Cuire 45 à 60 minutes ou jusqu'à ce que les patates douces soient bien tendres.

Pendant ce temps, chauffer un peu d'huile à feu moyen dans un poêlon profond. Faire revenir l'ail pendant 1 minute puis ajouter le kale et mélanger. Ajouter l'eau, couvrir et réduire à feu doux. Cuire 5 minutes puis retirer le couvercle et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes, en mélangeant à l'occasion. Ajouter les haricots noirs, saler, poivrer et mélanger.

Couper chaque patate douce presque entièrement en deux sur la longueur. Disposer chacune dans un bol puis  la garnir du 1/4 du mélange de kale et de haricots noirs. 

Garnir d'un trait de crème sure et servir.




Source: adaptation de cette recette


samedi 26 septembre 2015

Biscuits aux brisures de chocolat végétaliens

Qui oserait soutenir que les oeufs et le beurre constituent la condition sine qua non du succès d'une fournée de biscuits après avoir goûté ceux-ci? À mon humble avis, absolument personne. Tout en étant vegan, ils sont moelleux, fondants à souhait et bien chocolatés.

Il est également non négligeable que l'exécution de cette recette est très rapide, ce qui en fait un incontournable pour un éventuel besoin avide de chocolat en fin de soirée.

Ingrédients pour environ 20 biscuits
  • 1/2 tasse (125 ml) d'huile de coco, sous sa forme solide
  • 115 g (3/4 tasse) de cassonade (sucre roux)
  • 1/4 tasse (65 ml) de lait d'amande
  • 1 c. soupe d'essence de vanille
  • 260 g (2 tasses) de farine
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. thé de sel
  • 1 tasse (250 ml) de brisures (ou de morceaux concassés) de chocolat végétalien

Préparation

Préchauffer le four à 350 °F/180 °C.

Dans un grand bol, crémer l'huile de coco et la cassonade. Ajouter le lait d'amande et la vanille et mélanger. Il est normal que le mélange obtenu soit grumeleux 

Dans un autre bol, mélanger la farine, la levure chimique, le bicarbonate de soude et le sel. Incorporer au mélange liquide et mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. 

Ajouter les brisures de chocolat et mélanger.

Former de petites boules de pâte de la grosseur d'1 c. soupe bombée, les rouler puis les aplatir entre les paumes et les déposer sur une plaque à pâtisserie. Laisser environ 2 cm d'espace entre chaque biscuit.

Cuire 7 à 10 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.



Source: adaptation de cette recette

lundi 7 septembre 2015

Lasagne à la courge butternut et au kale


À travers le branle-bas de combat de la rentrée universitaire, j'ai trouvé je ne sais comment le temps d'aller au marché public puis de préparer cette lasagne. Après plusieurs semaines de silence radio, seule une recette à base de courge pouvait me ramener dans le droit chemin, n'est-il pas?

Voici donc, en guise d'inauguration de la saison automnale, la plus chouette des lasagnes végétariennes.


Ingrédients pour 6 à 8 portions

Béchamel à la sauge

  • 4 c. soupe de beurre
  • 4 c. soupe de farine
  • 1 litre (4 tasses) de lait
  • 1 pincée de muscade moulue
  • Sel, poivre
  • 1 poignée de feuilles de sauge fraîche, ciselées


Garniture à la courge butternut

  • 1 courge butternut de grosseur moyenne, pelée, épépinée, cuite et réduite en purée
  • 3 oeufs
  • 400 g de fromage ricotta
  • 1/2 c. thé de flocons de piment 
  • Sel, poivre


Garniture au kale

  • Huile d'olive
  • 2 oignons, hachés
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • les feuilles d'1 gros kale (chou frisé) sans les tiges, hachées grossièrement
  • Sel, poivre

Finition

  • 16 feuilles de lasagne, cuites al dente
  • 300 g de mozzarella, râpée




Préparation

Pour la sauce béchamel
Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter la farine, le lait, le sel, le poivre et la muscade. Cuire en remuant sans arrêt pendant 5 à 10 minutes ou jusqu'à ce que la sauce soit assez épaisse pour napper une cuillère qu'on y trempe. Ajouter la sauge et mélanger. Réserver.

Pour la garniture au kale

Dans un grand poêlon profond, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit translucide puis ajouter l'ail et le kale. Poursuivre la cuisson en brassant pendant environ 3 minutes ou jusqu'à ce que le kale soit tombé. Saler, poivrer, mélanger et réserver. 

Pour la garniture à la courge butternutDans un grand bol, mélanger la purée de courge butternut, les oeufs, la ricotta et les flocons de piment. Saler, poivrer et mélanger. Réserver.

Pour le montage
Préchauffer le four à 350 °F/180 °C.

Dans un plat de 24 x 34 cm (9.5 x 13.5 po), étendre 4 feuilles de lasagne. Étendre la moitié de la garniture à la courge butternut.

Par dessus, étendre 4 feuilles de lasagne puis le kale et la moitié de la sauce béchamel.

Par dessus, étendre 4 feuilles de lasagne puis le reste de la garniture à la courge butternut.

Par dessus, étendre les 4 dernières feuilles de lasagne puis la moitié restante de la sauce béchamel pour terminer par le fromage mozzarella râpé.

Enfourner et cuire environ 25 minutes. Terminer avec le gril du four pour faire dorer le fromage.



Source: adaptation (assez évasive) de cette recette

vendredi 24 juillet 2015

Bagels aux bleuets


C'est habitée du souvenir d'enfance des bagels aux bleuets de chez Fairmount goutés lors de voyages familiaux à Montréal que je me suis lancée dans la confection de ceux-ci. Ils sont composés des bleuets du jardin du Fiancé et de beaucoup d'amour.

(Excusez-moi pour les photos d'une qualité discutable; elles proviennent de l'appareil photo de mon téléphone...)

Ingrédients pour 8 bagels

  • 1 sachet de levure sèche active régulière
  • 2 c. soupe de sucre
  • 1 1/4 tasse  (310 ml) d'eau tiède (pas trop chaude!)
  • 460 g (3 1/2 tasses) de farine
  • 1 1/2 c. thé de sel
  • 1 tasse (250 ml) de bleuets (myrtilles pour les Européens) frais, mélangés à 1/4 tasse de farine supplémentaire

Préparation

Dissoudre la levure dans 1/2 tasse (125 ml) de l'eau tiède avec les 2 c. soupe de sucre. Laisser reposer 5 minutes.

Dans un grand bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter le mélange de levure ainsi que le reste de l'eau tiède et mélanger. Ajouter les bleuets et plier la pâte. (Il est normal qu'avant l'ajout des bleuets, la pâte soit trop sèche: les bleuets perdrons une bonne part d'eau. Au besoin, attendre après l'ajout des bleuets et après avoir un peu pétri pour ajouter de l'eau tiède ou de la farine. La pâte devrait être un peu collante mais pas trop.)

Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte souple, soit pendant 14 minutes à la main, ou 10 minutes au batteur sur socle muni d'un crochet. (Il est normal que la pâte soit violette.)

Remettre la pâte dans le grand bol, couvrir lâchement (sans sceller ou écraser) avec de la pellicule plastique et laisser pousser jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume, soit environ 1h30.

Sur un plan de travail légèrement fariné, séparer la pâte en 8 morceaux. Former des boules avec ces morceaux. Avec les doigts, percer le centre de chaque morceau et étirer le trou pour former un bagel. Remettre un peu de farine sur le plan de travail et y poser les bagels. Couvrir à nouveau lâchement avec de la pellicule plastique et laisser pousser pendant 30 minutes.

Lorsqu'il reste 10 minutes au décompte des 30 minutes, préchauffer le four à 220°C/425°F et porter une grande casserole remplie d'eau à ébullition.

Lorsque l'eau boue, réduire à feu doux et laisser mijoter. Déposer les bagels dans l'eau bouillante 1 ou 2 à la fois. Cuire 1 minute 30 de chaque côté (3 minutes au total pour chaque bagel). Récupérer les bagels avec une cuillère trouée et les déposer sur une plaque à pâtisserie couverte de papier parchemin en laissant au moins 2 cm d'espace entre chaque bagel.

Cuire au four pendant 20 minutes ou jusqu'à ce que les bagels soient bien dorés.


Source: adaptation de cette recette

mercredi 15 juillet 2015

Tarte aux coings, à la cardamome et à la rose



Dans un effort désespéré pour trouver quoi faire avec les trois coings qui traînaient sur le comptoir, je suis tombée sur cette recette. Mes cours d'allemand datant du Cégep sont peut-être bien lointains dans mon esprit, mais l'outil de traduction de Google est mon ami, aussi approximatif soit-il.

J'ai adapté les parfums en puisant mon inspiration chez les Perses. En effet, il existe une confiture de coings iranienne à la cardamome et à l'eau de rose, la moraba-ye beh. Sous forme de tarte, ces parfums sont délicats et tout simplement envoutants.





Ingrédients

Pâte sucrée
  • 250 g (1 3/4 tasse + 3 c. soupe) de farine
  • 1 pincée de sel
  • 60 g (4 c. soupe + 2 c. thé) de sucre
  • 1 oeuf
  • 160 g (2/3 tasse) de beurre coupé en petits dés, à température pièce
Crème pâtissière à la rose
  • 1 2/3 tasse (400 ml) de lait
  • 60 g (4 c. soupe + 2 c. thé) de sucre
  • 3 jaunes d'oeufs
  • 40 g (1/4 tasse + 2 c. thé) de fécule de maïs (maïzena) 
  • 1 c. soupe d'eau de rose
Coings pochés à la cardamome
  • 700 g de (environ 3 gros) coings, pelés, coupés en quartiers, épépinés puis coupés en fines tranches 
  • 2 tasses (500 ml) d'eau
  • 100 g (1/2 tasse) de sucre
  • 12 gousses de cardamome verte, fendues


Préparation

Pour la pâte sucrée
Au batteur sur socle muni d'une palette, crémer le beurre et le sucre. Ajouter l'oeuf. Ajouter la farine tamisée et le sel. Mélanger sans corser (sans trop mélanger, juste assez).
Former une boule, l'aplatir un peu, l'emballer dans de la pellicule plastique et la réfrigérer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 190°C/375°F.

Sur un plan de travail légèrement fariné, abaisser la pâte sucrée et foncer un moule à tarte cannelé à fond amovible de 20 cm de diamètre.

Couvrir l'abaisse de pellicule plastique et la remplir de pois de cuisson. Refermer la pellicule plastique sur elle-même pour éviter que les pois touchent la croûte. Cuire 20 minutes (oui, je vous assure que la pellicule plastique peut aller au four!). Retirer les pois ainsi que la pellicule plastique puis remettre la croûte au four et poursuivre la cuisson 5 minutes.

Laisser refroidir et réserver.


Pour la crème pâtissière à la rose
Dans une petite casserole, mettre le lait et la moitié du sucre.

Dans un bol, fouetter un peu les jaunes d'oeufs avec l'autre moitié du sucre ainsi que la fécule de maïs. Ajouter un tout petit peu du lait pour délayer le tout.

Porter le lait sucré à ébullition. Y verser immédiatement le mélange de jaune d'oeufs en fouettant continuellement. Poursuivre la cuisson en fouettant continuellement jusqu'à ce que le mélange soit à nouveau à ébullition. Retirer immédiatement du feu et transférer dans un bol. 

Couvrir la surface de la crème pâtissière de pellicule plastique (sans laisser d'espace entre la crème et la pellicule) et réfrigérer jusqu'à refroidissement complet. Réserver.


Pour les coings pochés à la cardamome
Dans une casserole de grosseur moyenne, porter l'eau, le sucre et les gousses de cardamome à ébullition. Ajouter les tranches de coings, réduire à feu moyen-doux et poursuivre la cuisson 20 min. 

Retirer du feu et laisser reposer pendant au moins15 minutes, le temps que le tout refroidisse et devienne manipulable.


Pour le montage
Égoutter les tranches de coings pochées et retirer les gousses de cardamome. Conserver le sirop pour un autre usage si désiré.

Répartir la crème pâtissière sur la croûte de pâte sucrée. Disposer les tranches de coings sur toute la surface en cercles concentriques.





Source: adaptation de cette recette



jeudi 9 juillet 2015

Cupcakes au cassis, à la meringue et au gingembre



En voyant de trop rares chopines de cassis rouge à l'épicerie, je n'ai pas pu m'empêcher d'en prendre sans même savoir ce que j'allais en faire. Quelques clics plus tard, je suis tombée sur cette recette que j'ai adaptée à ma manière, remplaçant notamment la meringue française par de la meringue italienne.

Ces petits cupcakes bien de saison sont de la vraie bombe. Le contraste entre le petit gâteau truffé de baies acidulées et la meringue bien moelleuse et sucrée aux accents de gingembre est agréable et rafraîchissant.


Ingrédients pour environ 16 cupcakes
Cupcakes au cassis


  • 350 g de cassis rouge
  • 30 g (2 1/2 c. soupe) de sucre
  • 2 oeufs
  • 200 ml (3/4 tasse + 1 c. soupe) de lait 
  • 80 g (2/3 tasse) de sucre glace (sucre en poudre)
  • 100 g (1/3 tasse + 1 c. soupe) d'huile de coco (ou de beurre), fondue puis refroidie légèrement
  • 300 g (2 1/4 tasses) de farine
  • 2 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)

Meringue italienne au gingembre


  • 3 blancs d'oeufs
  • 4 c. soupe d'eau
  • 150 g (2/3 tasse + 1 c. soupe) de sucre
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu




Préparation

Pour les cupcakes

Préchauffer le four à 180°C/350°F.

Réserver quelques petites grappes de cassis pour la décoration et équeuter les autres baies. Mélanger ces dernières avec les 30 g de sucre. Réserver.


Dans un grand bol, fouetter ensemble les oeufs, le lait et le sucre glace. Ajouter l'huile de coco fondue (ou le beurre) et mélanger.


Dans un autre grand bol, tamiser ensemble la farine et la levure chimique. Verser ce mélange sur le mélange liquide et mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. Ajouter le mélange de cassis et de sucre et plier délicatement.


Répartir la préparation dans 16 moules à muffins en silicone ( ou dans des moules à muffins en papier placés dans des moules en métal). Cuire environ 20 minutes.


Sortir du four et laisser refroidir complètement. Démouler.


Pour la meringue italienne au gingembre

Au batteur sur socle, monter les blancs en neige ferme à vitesse élevée.

Pendant ce temps, dans une petite casserole, cuire l'eau et le sucre au boulé, soit à 121°C.

Verser immédiatement le sirop sur les blancs d'oeufs tout en continuant à fouetter. Ajouter ensuite le gingembre moulu. Réduire à basse vitesse et continuer à fouetter jusqu'à refroidissement complet.

À l'aide d'une poche à pâtisserie munie d'une douille cannelée, dresser la meringue sur les cupcakes. Au chalumeau (ou à défaut sous le gril du four), dorer la meringue. (Si vous utilisez des moules en papier pour vos cupcakes, attention de ne pas les brûler!)


Décorer les cupcakes avec les branches de cassis conservées à cet effet.





Source: adaptation de cette recette