lundi 31 décembre 2012

Sangria blanche aux coings et aux kumquats

À mon boulot cette semaine j'ai aperçu de mignons petits kumquats. Voulant sauter sur cette occasion (après tout, ils sont rarement disponibles), j'en ai ramené chez moi. Se posait alors la question de l'apprêt. Ne souhaitant pas ajouter un deuxième dessert à un repas qui contenait déjà 8 services, j'ai songé à un drink. Et puis soyez francs; ne sont-ils pas A-DO-RA-BLEUH?

En outre, servi très froid c'est sublime! La touche magique vient indéniablement du sirop de coing à la vanille et au gingembre. C'est floral et ça se boit tout seul... Méfiez-vous! C'est terrible comme apéro.

Par le fait même, j'en profite pour vous souhaiter une excellente année 2013 pleine de tout plein de bonheur!



Ingrédients
Sirop
  • 1 tasse de sirop simple
  • la pelure d'1 coing
  • 1 c, thé de gingembre râpé finement
  • 1/2 gousse de vanille vide (sans les graines)
Sangria
  • 1 tasse de kumquats, tranchés
  • 1 lime, tranchée
  • 1 citron, tranché
  • Le sirop de coing
  • 1 bouteille de 1 litre de vin blanc, froid
Pour le sirop
Dans une petite casserole, mettre tous les ingrédients du sirop et porter à ébullition. Laisser frémir 5 minutes puis éteindre le feu et réfrigérer.

Pour la sangria
Dans un pichet, mélanger tous les ingrédients et brasser. Réfrigérer au moins 2 heures.


Source: adaptation de cette recette

dimanche 30 décembre 2012

Souper tapas du 31 décembre: le menu

Cette année, j'ai enfin rencontré un ami ayant la même passion pour la cuisine que moi. Joignant nos efforts et notre créativité, moi et Ami avons concocté un menu constitué d'un cocktail, six tapas salé ainsi qu'une sucrerie.

Juste pour vous faire jaser, voici de nombreuses recettes qui se retrouverons sous peu sur ce blog.





Pancakes traditionnels

Certaines bloggueuses sont déjà passées maîtres dans l'art subtile des pancakes. Alors que moi, je débute à peine... Mais oh! C'est tout un monde qui s'ouvre à moi, ancienne adepte des crêpes purement et simplement minces!

Afin de commencer par le commencement, voici une recette tout ce qu'il y a de plus conservateur (sic) et efficace.

Ingrédients pour 5 gros pancakes ou 10 petits

  • 1 tasse (250 ml) de lait
  • 2 gros oeufs
  • 3 c. soupe de beurre fondu, plus un peu pour la cuisson
  • 200 g (1 1/2 tasse) de farine
  • 4 c. soupe de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 c. thé d'extrait de vanille
Préparation

Mélanger tous les ingrédients dans un bol et fouetter jusqu'à consistance lisse.

Préchauffer un poêlon à feu moyen. Verser le mélange 1/4 ou 1/2 tasse à la fois dans le poêlon et étendre en un mouvement circulaire. Lorsque des bulles remontent à la surface, retourner le pancake. Répéter.

jeudi 27 décembre 2012

Truffes à la crème de marrons

Inutile de se compliquer la vie lorsque viens le temps de faire dans la décadence. Ça vient tout naturellement, ça va de soi. On laisse aller l'inspiration culinaire et puis BANG! Deux ingrédients s'imposent: du chocolat, de la crème de marrons. On ajoute quelques fioritures dans le bain-marie. On laisse refroidir dans la neige de la dernière tempête puis on façonne des petites douceurs du tonnerre qu'on roule dans le cacao avant de déguster avec un bon porto. Puis on prend une photo de qualité discutable sur son portable...

Ingrédients pour 25 truffes

  • 1/4 tasse de crème à fouetter
  • 250 g de crème de marrons
  • 200 g de chocolat noir de votre choix
  • Les graines d'une gousse de vanille fendue et gratée
  • Du cacao de bonne qualité

Préparation

Au bain marie, chauffer le mélange de la crème, la crème de marrons et la vanille. Dès que le mélange est chaud, ajouter le chocolat et mélanger jusqu'à homogénéité. Fouetter.

Laisser refroidir au réfrigérateur puis façonner des boulettes et les rouler dans le cacao.


dimanche 23 décembre 2012

Mon top 10 gourmand 2012

Étant donné mon silence radio puis la mort subite et tragique de mon appareil photo, je me permet de vous offrir un florilège de mes recette favorites testées cette année. C'est donc en grande pompes, avec trompettes et tambours (c'est Noël ou ce ne l'est pas), que je vous présente mon top 10, toutes catégories confondues.


10. Chips de kale pimentées et fumées
Parce que c'est savoureux, passe-partout, addictif et bourré d'antioxydants.



9. Spaghettis à la puttanesca 
Parce qu'un classique de la cuisine italienne est difficilement oubliable.


8.Limonade au citron Meyer, orange sanguine et romarin
Parce que je me rappellerai toujours de la sublime réaction que j'eus lorsque ce nectar toucha mes papilles gustatives.


7. Compotée de figues et canneberges à la fève tonka
Parce que nul besoin de faire compliqué pour faire magnifique.



6. Spaghetti crémeux à l'avocat et au citron
Parce que c'est pratiquement devenu un passage obligé pour mes invités.



5. Pissaladière à la française
Parce que le mélange de sucré, salé, moelleux et croquant est à se rouler par terre.



4. Tofu poêlé à la vanille, coulis d'oignon et riz au paprika
Parce que le tofu fumé, c'est trrrrrrès bon!



3. Cupcakes façon latté au potiron
Parce que le glaçage qui les chapeaute est franchement divin.



2. Carrés sablés aux pommes et noix
Parce que le beurre est mon ami!



1. Oeufs aux asperges et pancetta fumée en cocotte de brioche

Parce qu'on peut le retrouver à sa table à n'importe quel repas et qu'on en redemande jusqu'à ce qu'on roule en dessous de la table!

lundi 26 novembre 2012

Patience...

Ce blog me tiens énormément à coeur mais voilà: les derniers jours ont été très mouvementés sur le plan émotionnel. Je recommencerai à publier dès que tout ira bien, j'en fait la promesse!

D'ici là, n'oubliez pas de faire preuve de la plus décadente des gourmandises!

lundi 15 octobre 2012

Doigts de dame



Les doigts de dame, aussi appelés biscuit cuillers, sont une base essentielle de la pâtisserie. Simples, aériens et passe-partout, ils s’accommodent très bien d'un grand bol de café au lait ou d'une tasse de thé. Il est d'ailleurs fort aisé de les aromatiser avec ce qu'on a sous la main; eau de rose, cacao, Grand Marnier, Amaretto... Leur longue durée de conservation constitue également un avantage non négligeable.

On les utilise notamment pour la confection des charlottes et des... oh, attendez un instant, pas question que je vous dévoile la surprise immédiatement! À vous de deviner dans quel autre dessert on les retrouve!

Ingrédients pour environ 60 biscuits

  • 6 oeufs dont les blancs et les jaunes sont séparés
  • 150 g de sucre
  • 150 g de farine


Préparation

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F.

Au batteur sur socle munis d'un fouet, monter les blancs d'oeufs en neige puis serrer avec le sucre. Ajouter les jaunes préalablement légèrement battus. Sitôt mélangé, ajouter la farine tamisée en pliant délicatement avec une spatule de caoutchouc.

Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin, dresser l'appareil en des bandes de 7 cm de longueur à l'aide d'une poche munie d'une douille lisse numéro 4, en laissant un léger espace entre chaque bande.

Cuire 12 à 15 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient dorés.

Les doigts de dame se conservent 1 mois dans un contenant hermétique à température pièce.

Source: CFP 24-Juin

samedi 13 octobre 2012

Carrés sablés aux pommes et noix

Derrière le titre bien innocent de cette recette se cache en fait une terrible bombe. Non, vous ne rêvez pas; elle totalise bel et bien 805 grammes de beurre! Si cela peut toutefois vous rassurer, sachez que les quantités de nourriture obtenues sont passablement substantielles.

Ces carrés évoquant la plus fantastique des tartes aux pommes sont ultra fondants, parfumés (il en fut de même de toute la maison), goûteux et riches de leur mélange de textures. Surtout, ils sont à consommer avec parcimonie, ce qui n'est pas sans poser un sacré défi!

Vos commentaires acerbes sont les bienvenus. Soyez francs; ne suis-je pas horrible de vous présenter un dessert aussi diaboliquement mirobolant?

Ingrédients pour 40 à 50 carrés

Croûte sablée
  • 360 g (1 1/2 tasse) de beurre non salé, à température pièce et coupé en petits cubes
  • 175 g (3/4 tasse tassée) de cassonade
  • 395 g (3 tasses) de farine tout-usage
  • 1/2 c. thé de sel
Garniture aux pommes
  • 85 g (6 c. soupe) de beurre non salé
  • 115 g (1/2 tasse tassée) de cassonade
  • 2,72 kg (6 lbs) de pommes, pelées, évidées et tranchées finement
  • 1 c. soupe de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de muscade râpée
  • Un peu d'eau, au besoin
Garniture aux noix
  • 540 g (3 tasses) d'avoine à cuisson rapide
  • 265 g (2 tasses) de farine tout-usage
  • 350 g (1 1/2 tasse tassée) de cassonade
  • 2 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. thé de sel 
  •  360 g (1 1/2 tasse) de beurre non salé, froid et coupés en morceaux d'1 c. soupe
  •  350 g de noix de Grenoble en moitiés
  •  200 g de noix de pacanes en moitiés
Préparation

Pour la croûte sablée
Préchauffer le four à 190°C/ 375°F. Couvrir une plaque à pâtisserie de 15 pouces par 17 de papier parchemin et réserver.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'une palette, mettre le beurre et la cassonade. Mélanger à vitesse moyenne pendant 2 minutes, ou jusqu'à ce que le tout soit aérien et crémeux. À basse vitesse, ajouter le sel et la farine et mélanger jusqu'à ce qu'une pâte molle se forme.

Verser la pâte obtenue sur la plaque à pâtisserie et presser en répartissant le tout de manière égale.

Cuire 12 à 20 minutes ou jusqu'à ce que la croûte soit tout juste dorée. Laisser refroidir et réserver.

Pour la garniture aux pommes
Dans un très grand poêlon (note: j'ai utilisé un wok), chauffer le beurre et la cassonade à feu moyen-élevé. Dès que le tout est fondu, ajouter les pommes.

Cuire en brassant de manière occasionnelle pendant 15 minutes. Ajouter la cannelle et la muscade puis bien mélanger. Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les pommes soient caramélisées et que le liquide soit évaporé. Au besoin, ajouter un peu d'eau en cours de cuisson. Retirer du feu et laisser refroidir.


Pour la garniture aux noix
Dans un grand bol, mélanger la farine, l'avoine, la cassonade, la cannelle, le bicarbonate de soude et le sel. Ajouter le beurre et sabler jusqu'à obtenir un mélange grumeleux. Ajouter les noix de Grenoble et les pacanes et mélanger.


Pour le montage
Préchauffer le four à 190°C/ 375°F.

Répartir la garniture aux pommes de manière égale sur la croûte sablée. Par dessus la garniture aux pommes, répartir la garniture aux noix puis presser avec les doigts pour égaliser. 

Cuire pendant 30 à 45 minutes ou jusqu'à ce que la surface soit bien dorée.

Laisser refroidir complètement puis couper en carrés de 3 cm de côté.



Source: adaptation de cette recette

mercredi 10 octobre 2012

Cake au citron, canneberge, épeautre et huile d'olive


L'huile d'olive n'est pas fréquente dans les desserts. Pourtant, en version sucrée, elle devient à la fois fruitée et florale. Ce qui, bien entendu, me plait énormément.

Le goût bien acidulé des canneberges vient contrebalancer la saveur sirupeuse de l'huile. Avec le zeste de citron et pas trop de sucre, c'est délicieux, raffiné et étonnant.

Ingrédients pour 1 cake

  • 3 oeufs
  • 2/3 tasse huile d'olive
  • Le zeste râpé finement de 2 citrons
  • 90 g (1 tasse) de canneberges fraîches
  • 125 g (2/3 tasse) de sucre
  • 250 g ( 1 1/3 tasse) de farine d'épeautre
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 pincée de sel

Préparation
Préchauffer le four à 180°C/ 350°F.

Dans un bol, mélanger les oeufs, l'huile d'olive, le sucre et le zeste de citron râpé. 

Dans un grand bol, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Former un puis au centre et y verser le mélange liquide. Mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. Ajouter les canneberges et mélanger.

Verser l'appareil dans un moule à pain antiadhésif ou beurré et fariné. Cuire 1 heure ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.



dimanche 7 octobre 2012

Carrés aux abricots et à l'avoine

Je suis d'avis que pratiquement tous les fruits sont magnifiques une fois couverts de garniture de type croustade. C'est pourquoi je chéris par exemple les crumbles aux coings, aux figues, aux poires,...

Cette version-ci du célèbrissime carré aux dates est tout spécialement ensoleillée. La texture moelleuse des abricots est bien simplement mise en valeur et on en redemande!

Ingrédients

  • 255 g (1 1/2 tasse) d'abricot séchés dénoyautés, hachés grossièrement
  • 1 tasse (250 ml) de jus d'orange
  •  160 g (1 1/4 tasse) de farine de blé entier
  •  360 g (2 tasses) de gros flocons d'avoine
  •  115 g (3/4 tasse) de cassonade 
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/4 c. thé de sel
  • 1 c. thé de poudre de vanille
  • 2/3 tasse (150 ml) d'huile végétale
  • 60 g (1/4 tasse) de beurre fondu



Préparation

Préchauffer le four à 180°C/350°F.

Dans une petite casserole, mélanger les abricots au jus d'orange et amener au point d'ébullition à découvert. Réduire la chaleur et laisser mijoter à découvert, en remuant souvent, jusqu'à ce que le mélange ait épaissi et que les fruits aient ramolli, soit environ 10 minutes. Retirer du feu et réserver.

Dans un grand bol et à l'aide d'une fourchette, mélanger la farine avec l'avoine, la cassonade, la poudre de vanille, la levure chimique et le sel.Creuser un puits au centre des ingrédients secs et y verser l'huile et le beurre.Mélanger, à la fourchette, jusqu'à ce que le mélange soit granuleux.

Verser la moitié de la préparation sèche dans un moule carré de 2 litres (8 po), huilé, et l'aplatir à la main. Recouvrir du mélange abricots-orange.Couronner avec le reste de la préparation farine-avoine, et compacter délicatement. Cuire au centre du four de 25 à 30 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit doré.

Glisser la lame d'un couteau autour du moule pour détacher.Laisser tiédir dans le moule et découper en carrés.



Source: adaptation de cette recette

mardi 2 octobre 2012

Céleri rémoulade

Depuis mon premier contact avec la sauce rémoulade dans un bistro français, je suis tombée en amour. Je l'avais déjà tenté avec la courge spaghetti l'an dernier. Aujourd'hui, je vous présente la version classique de chez classique, soit celle au céleri rave.

Je crois qu'à peu près n'importe quel légume devient machiavéliquement bon lorsqu'il baigne dans une sauce rémoulade...

Ingrédients pour 4 portions

  • 1 litre de céleri râve, pelé et râpé
  • 1/2 tasse (125 ml) de mayonnaise maison ou du commerce
  • 1 c. thé de raifort
  • 1 c. soupe de cornichons à l'aneth, haché
  • 1 c. soupe de câpres marinés, hachés grossièrement
  • 2 c. thé de moutarde de dijon
  • 1 oignon vert, émincé
  • 2 c. soupe de vinaigre de vin blanc
  • Sel, poivre

Préparation

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients. Saler et poivrer.


Source: adaptation de cette recette 

lundi 1 octobre 2012

Je lance une idée comme ça...

... mais que diriez-vous, bloggeurs et bloggeuses, qu'on s'organise un joli potluck dans la première semaine de décembre? Ce serait à Montréal, dans une salle x.  Nous pourrions associer cet évènement avec un chouette échange de cadeaux culinaires.

La parole est à vous! Manifestez votre intérêt!

Choux de Bruxelles à la pancetta et crème



Ces bouts de choux font partie du palmarès de mes légumes préférés. Néanmoins, jamais l'idée de les apprêter autrement qu'à la vapeur ne m'avait passer par la tête avant d'être mise devant une situation dramatique. En effet, je devais, oh horreur, faire usage de pancetta! Non, pitié, pas ce savoureux bacon de riche encore!



800 g de choux de Bruxelles, lavés et parés
2  c. soupe huile d'olive
100 g de pancetta au piment d'Espelette, découpée en petits lardons
Sel, poivre
1 tête d'ail, séparée en gousses pelées et hachées
1/2 tasse (125 ml) de crème à 35% de matières grasses

Cuire les choux de Bruxelles 15 minutes à l'étuveuse.

Pendant ce temps, chauffer l'huile à feu moyen dans un poêlon  Faire revenir les lardons. Après 5 minutes, ajouter l'ail et continuer la cuisson. Lorsque la pancetta est suffisamment cuite,c'est-à-dire lorqu'elle prend une coloration plus foncée, ajouter les choux de Bruxelles.

Saler, poivrer, ajouter la crème et bien mélanger. Poursuivre la cuisson 2 minutes puis servir.



dimanche 30 septembre 2012

Créations le Rouge et le Noir, collection d'automne

Certains d'entre vous doivent se souvenir de la brève présentation que j'ai faite au printemps dernier de ma toute nouvelle mini-entreprise. Eh bien ça n'a pas cessé et mon champs s'est élargi; j'ai à mon actif des colliers (avec de vraies perles!), bagues, boucles d'oreilles, bracelets et bracelets bagues. Je ne vous raconte pas le plaisir immense que j'éprouve à jouer dans les pierre semi-précieuses et à voir les gens porter mes créations, hihi!

Voici un bref apperçu de mes dernières réaliations. Pour plus de photos, ce lien devrait vous éclairer.















Madeleines parfaites à la vanillle et au rhum



Voilà bien une recette que je compte réutiliser comme base pour des madeleines sucrées! Pas trop sucrées, moelleuses à souhait, bien bossues et, comme leur nom l'indique, tout simplement parfaites.

J'ai coupé la recette d'Isa de moitié, sauf pour les arômes, que j'ai substantiellement augmentés. Excessif? Peut-être bien mais quand on VEUT que ça goûte la vanille on ne badine pas!

Ingrédients pour environ 30 madeleines
  • 3 oeufs (150 g) 
  • 185 g (1/2 tasse + 1/3 tasse) de sucre 
  • 1/3 tasse (80 ml ) de lait 
  • 195 g (1 1/2 tasse et 1 c. soupe) de farine 
  • 9 g (1/2 c. soupe) de levure chimique (poudre à pâte) 
  • 160 g (1/2 tasse + 5 c. soupe) de beurre, fondu et refroidi  
  • Le zeste d'1 citron, râpé finement
  • 1 c. soupe de rhum brun
  • 2 gousses de vanille, fendues et grattées


Préparation
Dans le bol du mélangeur, blanchir les oeufs avec le sucre. Ajouter la farine et la poudre à pâte qui auront été préalablement tamisées, en alternance avec le lait. Bien mélanger.

Ajouter le beurre fondu, puis le zeste de citron, le rhum et les graines de vanille et bien mélanger.
Couvrir le bol d'un film alimentaire puis laisser reposer au réfrigérateur de 10 à 12 heures.

Beurrer et fariner les moules à madeleines s'ils sont en métal. S'ils sont en silicone, un graissage n'est normalement pas nécessaire, mais pour être assuré d'avoir un démoulage parfait, faites-le quand même.

Préchauffer le four à 420°F/215°C.

Mettre la préparation dans une poche à douille et remplir les moules au 2/3.

Cuire les madeleines 13 minutes. Démouler dès la sortie du four et laisser refroidir sur une grille.

Les madeleines se conservent de 3 à 4 semaines dans une boite hermétique.

Source: adaptation de cette recette


mardi 25 septembre 2012

Scones épicés au potiron



Rares sont les repas matinaux qui me plaisent autant que les scones. Il faut cependant admettre qu'ils ne comptent pas parmi les petits-déjeuners les plus diététiques qui soient...mais au diable! Ceux-ci sont particulièrement à tomber! Même les chats sont d'accord.


Victor pris sur le fait...


...puis agissant comme si rien ne s'était passé.



















Ingrédients pour 18 scones

510 g (4 tasses) de farine de blé entier
210 g (1 tasse) de sucre
2 c. soupe de levure chimique (poudre à pâte)
1 c. thé de sel
1 c. thé de cannelle
1 c. thé de gingembre moulu
1/2 c. thé de muscade râpée
1/2 c. thé de clous de girofle moulus
180 g (3/4 tasse) de beurre froid, coupé en cubes
1 1/3 tasse (335 ml) de purée de potiron non sucrée

Garniture (facultatif)
Du glaçage au mascarpone et café
Sucre


Préparation

Préchauffer le four à 425°F/220°C.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'une palette, mélanger la farine, la levure chimique, le sel, la cannelle, la muscade, le gingembre et les clous de girofle. Ajouter le beurre et sabler à vitesse lente, jusqu'à ce que la mixture soit sablonneuse. Ajouter la purée de potiron et mélanger jusqu'à homogénéité, sans trop mélanger.

Diviser la pâte en 3 cercles de 15 cm de diamètre. Couper chaque rond en 6 pointes. Placer les pointes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin.

Cuire 13 à 15 minutes. Garnir de sucre si désiré.

Laisser refroidir puis garnir de glaçage si désiré.

Source: adaptation de cette recette