jeudi 29 décembre 2016

Mon top 10 gourmand 2016

Bien que ce fut une année mouvementée, j'ai néanmoins réalisé près d'une soixantaine de publications en 2016. En cette dernière semaine de décembre et comme à chaque fin d'année, je vous présente une compilation des nouvelles recettes qui m'ont le plus marquée.






10. Dorayaki























Parce que je suis la première à m'étonner qu'une garniture à base de légumineuse soit aussi délicieuse.





9. Orge mondé et lentilles aux champignons et aux épices douces




























Parce que malgré la montagne de vaisselle sale impliquée, c'est vraiment très satisfaisant.





8. Pancakes aux bananes, citron et cardamome





























Parce qu'un de mes top 10 n'en serait pas un sans une fabuleuse recette de pancakes.





7. Pain à la tomate catalan






















Parce que j'y ai à peu près développé une dépendance et parce que ça me rend nostalgique du voyage effectué l'été dernier.





6. Vin chaud aux épices 2.0






















Parce que ça a contribué à m'apaiser lors d'une fin de session plutôt difficile et que c'est franchement délicieux.





5. Crème de courge buttercup au lait de coco, érable, curcuma et gingembre






















Parce que les courges sont mes amies.






4. Chaudruns de porc et porée blanche
























Parce que les publications culinaires en ligne manquent clairement de superlatif (et autres référents médiévaux).





3. Mini gâteaux au fromage sans fromage à la lavande

























Parce que j'aime particulièrement cuisiner avec des fleurs.






2. Le parfait Cream Tea: clotted cream, marmelade de pamplemousse rose et scones à la lavande



























Because there is no such thing as too much tea. Et parce que l'ensemble formé par ces trois recettes est fantastique.





1. Risotto à la betterave et à l'estragon surmonté d'un oeuf poché






















Parce que tant le visuel que le goût de ce risotto sont selon moi impeccables.



Bonne année 2017!

mercredi 28 décembre 2016

Biscuits de pain d'épices végétaliens

 

Cette année, la fête de la nouvelle année à laquelle je prends part est un potluck (un repas-partage si vous préférez). J'ai prévu y apporter des scotch eggs et du vin chaud. Or, une proportion assez élevée des invité.e.s est constituée de végétalien.ne.s. J'ai donc ajusté le tir en préparant également des pâtés au millet ainsi que ces biscuits-ci.

Ils ne sont pas très sucrés, ce qui constitue selon moi un avantage puisqu'on n'en goûte que mieux les parfums. 



























Ingrédients pour beaucoup de biscuits (environ 4 boîtes pleines comme celle sur la première photos
  • 790 g (6 tasses) de farine
  • 2 c. soupe de gingembre moulu
  • 4 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1 c. thé de clous de girofle moulus
  • 1 1/2 c. thé de piment de la Jamaïque moulu
  • 1 c. soupe de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1 1/2 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1 c. thé de sel
  • 3/4 tasse (185 ml) d'huile de coco désodorisée, ramollie sans être fondue
  • 260 g (2 tasses) de sucre muscovado
  • 3/4 tasse (185 ml) de mélasse 
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de compote de pomme non sucrée

Préparation

Dans un grand bol, mélanger la farine, le gingembre, la cannelle, le clou de girofle, le piment de la Jamaïque, la levure chimique, le bicarbonate de soude et le sel. Réserver.

Au batteur sur socle muni d'une palette, crémer l'huile de coco avec le sucre muscovado. Ajouter la mélasse et la compote de pomme et mélanger. En plus ou moins trois fois, ajouter le mélange d'ingrédients secs en mélangeant jusqu'à homogénéité, sans plus. 

Emballer la pâte dans de la pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 2 heures ou jusqu'à 3 jours.

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F. 
Couvrir des plaques à pâtisserie de papier parchemin. Abaisser un morceau de pâte à environ 1/4 pouce (6 mm) sur un plan de travail légèrement fariné.  Découper la pâte à l'aide d'un ou plusieurs emporte-pièces. Placer les biscuits découpés sur les plaques à pâtisserie en laissant un léger espace entre chaque biscuit. Répéter jusqu'à ce qu'il ne reste plus de pâte. 

Cuire 8 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.


Conserver à température pièce dans des contenants hermétiques.



Source: adaptation de cette recette

dimanche 25 décembre 2016

Bougies parfumées dans des tasses de thé, trois façons




Cette année, j'ai réuni une quantité appréciable de jolies vieilles tasses de thé et de soucoupes dans le but de fabriquer des bougies parfumées naturellement. 

L'avantage principal de la cire de soja dite écologique est, outre le fait de ne pas être à base de pétrole, de produire des bougies qui mettent une éternité à brûler.  En outre, la cire de soja ne produit pas de fumée et est réputée plus facile à colorer que la cire d'abeille.

Je vous présente les trois variétés que j'ai choisi de réaliser: la première a un parfum évoquant la forêt. La seconde sent les agrumes et n'est pas sans rappeler le thé Earl Grey. La troisième, un peu plus expérimentale, sent principalement la lavande et le gingembre.

En plus de constituer un chouette cadeau, ces bougies permettent de ne pas mettre les pieds dans un centre commercial, qualité fort appréciable en cette période de festivités et de dépenses de toutes sortes. 

























Matériel pour 2 bougies de chacune des trois variétés

  • 1 thermomètre électronique
  • 1 casserole avec un fond d'eau, pour faire office de bain-marie
  • 1 balance de cuisine

Parfum forestier

  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'environ 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur vert chasseur
  • 12 gouttes d'huile essentielle de sapin baumier
  • 10 gouttes d'huile essentielle de pin blanc
  • 3 gouttes d'huile essentielle de patchouli


Parfum d'agrumes
  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'environ 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur orange
  • 15 gouttes d'huile essentielle de bergamote
  • 5 gouttes d'huile essentielle d'orange douce
  • 5 gouttes d'huile essentielle de citron

Parfum lavande-gingembre
  • 2 vieilles tasses de thé et 2 soucoupes
  • 2 mèches
  • 2 socles en métal pour la mèche (facultatif, mais pratique)
  • 2 paires de baguettes(ou tout autre ustensile mince et long) 
  • 4 élastiques
  • 1 bocal de verre d'une capacité entre 750 ml et 1 litre, résistant à la chaleur
  • 250 g de flocons de cire de soja
  • 1/4 pastille de colorant à bougies de couleur lavande
  • 19 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 3 gouttes d'huile essentielle de gingembre
  • 3 gouttes d'huile essentielle d’ylang-ylang

























Préparation pour n'importe laquelle des trois variétés

Insérer chacune des 2 mèches dans un socle en métal (facultatif). Au besoin, utiliser un clou assez mince pour pousser la mèche dans le trou du socle.

Coincer la mèche entre deux baguettes retenues ensemble par un élastique à chaque extrémité. Déposer les deux baguettes sur une des tasses et placer le tout de façon à ce que la mèche soit bien au centre de la tasse. Répéter pour la seconde tasse. Réserver.

Dans un bocal en verre, peser les 250 g de cire de soja et ajouter le colorant à bougie choisi. 

Déposer le bocal dans la casserole. L'eau devrait arriver environ au 1/3 de la hauteur du bocal, pas plus. Attention de ne pas mettre d'eau dans le bocal! À feu doux, chauffer le bain-marie pour faire fondre la cire. Ne jamais laisser la cire dans le bain-marie sans surveillance! Quand elle commence à fondre, y insérer le thermomètre pour prendre la température. Lorsque le tout est complètement fondu et que la cire atteint une température de 80°C/175°F, retirer du bain-marie et déposer sur le comptoir. 

Ajouter immédiatement les huiles essentielles choisies. Mélanger doucement avec le thermomètre. Laisser la cire refroidir à température pièce. Lorsque la température est de 57°C/135°F, verser doucement le contenu du bocal dans les deux tasses préalablement préparées, en prenant soin de ne pas déplacer la mèche et de ne pas toucher la cire directement s'il faut recentrer la mèche.

Laisser figer à température pièce sans toucher aux tasses durant au moins 2 heures.

Une fois que la cire est complètement figée, retirer les baguettes sans tirer sur la mèche. Couper l'excédent de chaque mèche.

Utiliser ou offrir les bougies sur une soucoupe. Cette soucoupe peut être coordonnée à la tasse ou non, selon l’allure recherchée et le matériel disponible.




Source: adaptation de cette recette

lundi 19 décembre 2016

Compote de pommes et canneberges à l'érable


























Voici une manière très simple de cuisiner avec les pommes qui traînent dans votre réfrigérateur tout en y intégrant des canneberges fraîches. J'ai trouvé cette idée chez Gabrielle, qui s'est elle-même inspirée d'une recette de Mathieu. La prochaine fois, je testerai l'ajout, proposé par ce dernier, d'un ruban de zeste d'orange.

Si comme moi vous choisissez de ne pas peler vos pommes, il ne suffit alors que de passer un peu plus longtemps la préparation au mélangeur à la toute fin.

Il est possible de remplacer le sirop d'érable par l'édulcorant de votre choix (miel, cassonade, dates, etc). Vu l'acidité des canneberges, je ne vous conseille cependant pas de l'omettre.



Ingrédients

  • Environ 1 kg de pommes (d'une variété appropriée pour la compote), nettoyées et dont on a retiré le coeur, coupées en morceaux d'environ 2,5 cm de côté.
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de canneberges fraîches ou congelées
  • 6 c. soupe de sirop d'érable 
  • 3/4 tasse (185 ml) d'eau


Préparation

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole. Mélanger.

Cuire à feu moyen pendant 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les pommes soient tendres. Mélanger à quelques reprises en cours de cuisson. 

Retirer du feu. Passer au mélangeur à immersion jusqu'à obtention d'une purée lisse.

La compote, une fois refroidie, se conserve environ 10 jours au réfrigérateur. Il est aussi possible de la congeler.


Source: cette recette

dimanche 18 décembre 2016

Chaudruns de porc et porée blanche

























L'idée de ce plat d'inspiration médiévale provient du vlogueur Nota Bene. Il s'agit de la plus délicieuse recette qui se trouve d'ici jusque-là ou le ciel touche à la terre.

AOI.


Ingrédients

Chaudruns de porc

  • Huile d'olive
  • 1 oignon, haché
  • 400 à 500 g de saucisses de Toulouse
  • 1 tasse + 2 c. soupe (300 ml) de vin blanc
  • 1 tasse (250 ml) d'eau
  • Poivre long entier, au goût
  • 4 clous de girofle
  • 1 pincée de safran
  • 5 oeufs, battus


Porée blanche
  • Huile d'olive
  • 1 oignon, émincé
  • 3 ou 4 blancs de poireaux, émincés
  • 1 litre (4 tasses) de lait
  • 125 g de poudre d'amande
  • Sel


Préparation

Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen-vif. Faire revenir l'oignon haché pendant 1 minute, puis ajouter les saucisses. Les faire dorer de chaque côté, puis ajouter le vin et l'eau. Porter à ébullition, puis réduire à feu doux et laisser mijoter pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, dans une autre grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir l'oignon émincé pendant 1 minute, puis ajouter les blancs de poireaux et cuire en mélangeant de temps à autre jusqu'à ce que les poireaux soient transparents et tendres. Ajouter le lait, remuer un peu et couvrir.

Dans la casserole des saucisses, ajouter du poivre long au goût, les clou de girofle et le safran. Remuer un peu. Retirer les saucisses du liquide et les réserver. Laisser refroidir le liquide de cuisson pendant quelques minutes, puis ajouter les oeufs battus en filet tout en battant continuellement. Remettre en suite sur le feu tout en continuant de mélanger doucement jusqu'à épaississement.

Ajouter un peu de sel et la poudre d'amande aux poireaux.

Servir les saucisses et la porée avec la sauce.



Source: cette recette


samedi 10 décembre 2016

Vin chaud aux épices 2.0
























Je dédie cette photo moche et cette recette fabuleuse à tou.te.s les étudiant.e.s qui comme moi sont en pleine fin de session. N'oubliez pas de vous octroyer des pauses.

Ingrédients

  • 1 bouteille de 750 ml vin rouge
  • 1/4 tasse (60 ml) de miel
  • 1 orange non pelée, coupée en quatre puis en tranches relativement fines
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 étoile d'anis
  • 2 pincées de muscade, fraîchement râpée
  • 4 pincées de sapote, fraîchement râpée


Préparation

Dans une grande casserole, verser le vin et ajouter tout le reste des ingrédients. Chauffer à feu doux jusqu'au point d'ébullition en mélangeant de temps à autre. Au premier bouillon, retirer du feu immédiatement afin d'éviter de faire s'évaporer l'alcool. 

Passer dans un tamis très fin afin de retirer les aromates. Servir immédiatement. On peut aussi laisser refroidir puis remettre en bouteille et réfrigérer jusqu'à un usage ultérieur.



lundi 5 décembre 2016

Cretons de chevreau

























Je souhaitais préparer des cretons hors du commun, avec autre chose que du porc et du veau. Ceux-ci sont selon moi très réussis grâce à l'association du chevreau et du poivre blanc. Le fait qu'ils ne soient pas trop gras mais tout de même très savoureux est fort appréciable.


Ingrédients
  • 454 g (1 lb) de chevreau haché
  • 1/2 oignon, haché finement
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 pincée de muscade fraîchement râpée
  • 1 pincée de clou de girofle moulu
  • 1 branche de thym frais
  • 2 c. thé de moutarde de Dijon
  • 2 c. thé de concentré de tomate
  • Poivre blanc fraîchement moulu
  • Sel


Préparation

Dans une casserole de grosseur moyenne, mélanger le chevreau, l'oignon, l'ail, la muscade et le clou de girofle. Ajouter la branche de thym et ajouter de l'eau afin de recouvrir le tout, sans plus. 

Porter à ébullition à feu vif puis réduire à feu doux. Cuire lentement, pendant 60 minutes ou jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée. 

Retirer du feu. Ajouter la moutarde, le concentré de tomate et du poivre blanc au goût. Saler au goût.

Laisser refroidir, puis mettre dans un contenant hermétique et réfrigérer. Il est aussi possible de congeler le tout en portions individuelles dans un bac à glaçons.



Source: adaptation d'une recette trouvée ici.

mardi 29 novembre 2016

Fudge au beurre d'arachide

























Cette recette brille par sa simplicité. Bien que servi dès la sortie du congélateur, le fudge a une texture franchement irréprochable. Vu sa proportion de matières grasses, je ne vous conseille cependant pas d'en manger plus d'un ou deux morceaux à la fois.



Ingrédients pour environ 20 morceaux

  • 500 g (2 tasses) de beurre d'arachide naturel croquant
  • 1/2 tasse (125 ml) d'huile de coco vierge ou extra-vierge
  • 6 c. soupe de sirop d'érable foncé
  • 1/2 c. thé de sel



Préparation

Tapisser un moule à pain de papier parchemin. Ne pas tenir compte de cette étape si votre moule est en silicone.

Dans une petite casserole, mettre tous les ingrédients. Chauffer à feu moyen-doux en mélangeant de temps à autre, jusqu'à ce que le tout soit fondu et homogène.

Verser la préparation dans le moule à pain. Mettre le tout au congélateur pendant 2 ou 3 heures.

Démouler le fudge et le couper immédiatement en morceaux de la taille désirée. Mettre les morceaux dans un contenant hermétique et les conserver au congélateur jusqu'au moment de servir.





Source: adaptation de cette recette

mardi 22 novembre 2016

Lait au chou-fleur à l'huile de noisette



La cuisson du chou-fleur dans le lait contribue à donner à cette soupe une texture on ne peut plus veloutée.





























Ingrédients pour 4 portions

  • 1 gros chou-fleur, coupé en gros morceaux
  • 1 litre (4 tasses) de lait
  • Huile végétale
  • 1 grosse pomme de terre, pelée et coupée en petits dés de 3 mm
  • Sel
  • Huile de noisette

Préparation

Mettre le chou-fleur dans une casserole et le couvrir avec le lait. Cuire doucement de 30 à 40 minutes, ou jusqu'à ce que le chou-fleur soit très tendre.

Dans un poêlon, chauffer un peu d'huile végétale. Cuire les cubes de pomme de terre doucement en leur donnant une légère coloration. Saler et réserver sur un papier absorbant,

Passer le mélange de lait et de chou-fleur au mélangeur jusqu'à l'obtention d'une purée très lisse. Saler.

Verser la soupe très chaude dans les bols. Disposer les pommes de terre rissolées sur le dessus. Ajouter un filet d'huile de noisette et servir immédiatement.




Source: adaptation du Grand livre de la cuisine végétarienne, Igor Brotto et Olivier Guirec, ITHQ, Éditions de l'Homme.

dimanche 20 novembre 2016

Ragoût de boulettes de chevreau aux légumes racines




Je ne suis pas très inspirée. J'irai donc démesurément droit au but. Faites. Cette. Recette.


Ingrédients pour 5 ou 6 portions
  • 900 g (2 lb) de chevreau haché
  • 1/3 tasse (80 ml) de chapelure de pain
  • 1 oeuf
  • 1 petit oignon, haché assez finement
  • Sel
  • Poivre rose, fraîchement moulu
  • 3 carottes, pelées et coupées en tronçons
  • 5 salsifis, pelés et coupés en tronçons
  • 7 topinambours, rincés et coupés en 2 ou en 4
  • 1 gros céleri-rave (ou 2 petits), pelé et coupé en cubes d'1cm de côté
  • 454 g (1 lb) de pommes de terre en grelots
  • 5 gousses d'ail, pelées 
  • 3 tomates, coupées en dés
  • 3 c. soupe de pâte de tomate concentrée
  • 5 tasses (1.25 litre) d'eau
  • Sel
  • Poivre rose, fraîchement moulu
  • Un peu de coriandre fraîche, hachée

Préparation

Préchauffer le four à 135°C/250°F.

Dans un grand bol, mettre le chevreau haché, la chapelure de pain, l'oeuf et l'oignon. Saler et ajouter du poivre rose au goût. Mélanger et façonner des boulettes de la taille d'une balle de golf. 


Disposer les boulettes crues au fond d'une très grande (ou de 2 plus modestes) cocotte en fonte émaillée. Ajouter les carottes, les salsifis, les topinambours, le céleri-rave, les pommes de terre, les gousses d'ail, les tomates, la pâte de tomate et l'eau. Saler.

Couvrir et cuire pendant 4 heures. À la sortie du four, laisser reposer 10 à 15 minutes à couvert, puis ajouter du poivre rose au goût et servir garni de coriandre fraîche.

mardi 1 novembre 2016

Soupe aux pois « avec pas d'viande »





























Je n'ai jamais vraiment apprécié l'ajout de jambon et de bacon dans la soupe aux pois, sauf peut-être pour la saveur fumée qu'ils confèrent à la préparation. Cette version, ma préférée, est exempte de viande. Il n'en demeure pas moins que grâce à l'ajout de curcuma frais et de paprika fumé, elle est très savoureuse.




Ingrédients

  • 300 g (2 1/4 tasses) de pois jaunes entiers secs
  • Huile d'olive
  • 1 oignon, haché
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 cm de racine de curcuma frais, râpée finement
  • 2 grosses carottes, pelées et coupées en dés
  • 2 gros panais, pelés et coupés en dés
  • 3 feuilles de laurier
  • 2.75 litres (9 tasses) d'eau
  • 1 1/2 c. thé de paprika fumé doux
  • 1 poignée de persil frais haché
  • Sel, poivre




Préparation

Dans un grand bol, mettre les pois secs. Les recouvrir d'eau froide et laisser reposer pendant 12 heures à température pièce.

Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir l'oignon pendant 2 minutes, puis ajouter l'ail, le curcuma, les carottes et les panais. Poursuivre la cuisson 2 minutes en mélangeant de temps à autre.

Ajouter les feuilles de laurier, les pois jaunes égouttés et les 2.75 litres d'eau. (Attendre à la toute fin, lorsque la soupe sera prête, avant de saler! Une eau salée allonge le temps de cuisson des légumineuses.) Porter à ébullition à feu vif, puis réduire à feu doux. Laisser mijoter pendant 2 heures ou jusqu'à ce que les pois soient tendres. Au besoin, ajouter de l'eau en cours de cuisson.

Lorsque les pois sont bien tendres, éteindre le feu et ajouter le paprika fumé et le persil. Saler et poivrer, puis mélanger.


lundi 31 octobre 2016

Pommes au caramel salé à la fève tonka



























La dernière journée du mois d'octobre est le moment idéal pour laisser aller votre coeur d'enfant à ses plus bas instincts.



























Ingrédients

  • 10 à 15 pommes
  • 240 g (1 tasse) de beurre salé
  • 305 g (2 tasses) de cassonade (sucre roux)
  • 1 tasse (250 ml) de sirop de maïs blanc
  • 1 boîte de 300 ml de lait condensé sucré
  • 1 c. thé de sel
  • 1 1/2 c. thé d'essence de vanille
  • 3/4 d'une fève tonka, râpée finement



Préparation

Bien laver et sécher les pommes. Retirer les pédoncules. Enfoncer un bâton de bois à moitié dans le coeur de chaque pomme à partir du haut. Mettre les pommes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin et placer le tout au congélateur.

Dans une casserole de grosseur moyenne, faire fondre le beurre à feu moyen-vif. Ajouter la cassonade, le sirop de maïs et le lait condensé sucré. Mélanger continuellement avec une cuillère de bois jusqu'à ce que la préparation atteigne une température de 115°C/240°F (petit boulé). Le tout devrait prendre 10 à 15 minutes environ.

Retirer  du feu immédiatement et ajouter le sel, la vanille et la fève tonka. Bien mélanger. Sortir la plaque à pâtisserie avec les pommes du congélateur. Tremper chaque pomme une à la fois dans le caramel en la roulant, en prenant soin de l'égoutter pour retirer l'excédant de caramel. Reposer chaque pomme sur la plaque à pâtisserie en laissant un léger espace entre chacune. Au besoin, refaire chauffer le caramel à feu moyen en mélangeant continuellement.

Une fois toutes les pommes enrobées, mettre la plaque avec les pommes au réfrigérateur (pas au congélateur) jusqu'à ce que le caramel ait bien durci.

S'il reste du caramel, il peut être entreposé dans un bocal au réfrigérateur pour une utilisation ultérieure. Il est possible de le réchauffer au four micro-onde.




Source: adaptation de cette recette

dimanche 30 octobre 2016

Muffins au potiron, miel et épeautre





Je  me suis réveillée ce matin avec l'envie irrépressible de préparer des muffins pour le petit-déjeuner. Ils sont très moelleux et juste assez sucrés.






























Ingrédients pour 12 muffins
  • 135 g (1 1/2 tasse) de farine d'épeautre entier
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu
  • 1/4 c. thé de clou de girofle moulu
  • 1 pincée de muscade râpée finement
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/4 c. thé de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 2 oeufs 
  • 1/3 tasse (85 ml) de miel
  • 50 g (1/3 tasse) d'huile de coco, fondue et légèrement refroidie
  • 1 tasse (250 ml) de purée de potiron (ou de citrouille; les deux sont relativement interchangeables)
  • 1 poignée de graines de citrouille crues décortiquées



Préparation

Préchauffer le four à 180°C/350°F. Placer 12 caissettes en papier dans un moule à muffins.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la cannelle, le gingembre, le clou de girofle, la muscade, la levure chimique, le bicarbonate de soude et le sel. Réserver.

Dans un autre grand bol, mélanger les oeufs, le miel, l'huile de coco fondue et la purée de potiron.

Ajouter le mélange d'ingrédients secs au mélange d'ingrédients liquides. Mélanger jusqu'à homogénéité, sans plus. Répartir le mélange dans les caissettes en papier. Répartir ensuite les graines de citrouille à la surface des muffins.

Cuire 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent propre inséré au centre d'un muffin en ressorte propre.




Source: adaptation de cette recette

samedi 29 octobre 2016

Gigot d'agneau braisé au thé du Labrador et légumes racines
























Il y a quelque temps déjà que l'idée d'ajouter un petit gigot d'agneau à mon panier bio hebdomadaire me trottait dans la tête. J'ai profité du fait que certains des légumes qu'il contenait cette semaine (carottes, panais, topinambours) étaient particulièrement appropriés pour enfin réaliser un braisé avec cette viande.

Parce que l'automne se prête bien à la cuisine boréale et parce que l'association agneau-romarin est lassante, j'ai assaisonné le tout avec quelques feuilles de thé du Labrador. Si par un fabuleux hasard vous avez du poivre des dunes sous la main, je vous encourage fortement à en ajouter.


























Ingrédients pour 2 à 3 portions

  • 1 gigot d'agneau d'environ 700g
  • 2 c. soupe de moutarde à l'ancienne
  • 2 c. thé de sirop d'érable
  • 8 feuilles de thé du Labrador
  • 1 petit oignon, coupé en quartiers
  • 2 gousses d'ail, pelées
  • 1 grosse carotte, coupée en tronçons
  • 1 gros panais, coupé en tronçons
  • Environ 4 topinambours, coupés en 2 ou en 4 sur la longueur
  • 1 tasse (250 ml) de vin rouge
  • 2 tasses (500 ml) de bouillon de poulet
  • Sel, poivre


























Préparation

Préchauffer le four à 120°C/250°F. 

Badigeonner le gigot avec la moutarde et le sirop d'érable puis le déposer dans une cocotte en fonte émaillée. 

Ajouter le thé du Labrador, l'oignon, l'ail, la carotte, le panais, les topinambours, le vin rouge et le bouillon de poulet. Saler.

Couvrir et cuire 6 à 7 heures. À la sortie du four, laisser reposer 10 à 15 minutes à couvert, puis retirer les feuilles de thé du Labrador et poivrer.

Servir avec de la purée de pommes de terre ou du pain.



mardi 18 octobre 2016

Bouchées de graines de citrouille à l'érable et au muscovado

C'est semaine d'examens et je n'ai pas le temps de cuisiner outre mesure. Ces bouchées sont parfaites pour faire le plein d'énergie rapidement et sont, de surcroît, délicieuses.


























Ingrédients pour environ 12 bouchées

  • 230 g (1 tasse) de graines de citrouille écalées, crues
  • 2 c. thé d'essence de vanille
  • 1 1/2 c. soupe de sirop d'érable
  • 2 c. soupe de sucre muscovado (aussi appelé rapadura ou cassonade intégrale)
  • Un peu d'eau bouillante (environ 1 c. thé)




Préparation

Préchauffer le four à 150°C/300°F. 

Dans un bol de grosseur moyenne, mélanger la vanille, le sirop d'érable et le sucre muscovado. Ajouter une petite quantité d'eau bouillante et mélanger de manière à obtenir un sirop assez épais.

Ajouter les graines de citrouille et mélanger pour bien les enrober du sirop.

Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin, déposer des portions du mélange prélevées à l'aide d'une cuillère à soupe. Laisser une bonne distance entre les portions.

Cuire 15 à 20 minutes, ou jusqu'à ce que les bouchées soient dorées sans être brûlées. Il est possible que les bouchées se soient affaissées. Si c'est le cas, les reconstituer avec une cuillère mouillée immédiatement après la sortie du four. Au besoin, presser un peu les petits monticules ainsi obtenus avec les mains humides afin qu'ils se tiennent bien.

Laisser refroidir complètement, puis entreposer dans un contenant hermétique.




Source: adaptation de cette recette

samedi 24 septembre 2016

Carrés clafoutesques aux pommes



Aujourd'hui, rien d'expérimental (sauf peut-être dans le titre). Je vous propose plutôt ce que j'ai déniché cet après-midi sur le blogue de Sandra: un dessert aux parfums automnaux classiques qui évoque le clafoutis ou le flan.



























Ingrédients pour 9 carrés

  • 4 pommes d'une variété supportant bien la cuisson, pelées, épépinées et tranchées finement
  • 3 oeufs
  • 70 g (1/3 tasse) de sucre
  • 1 c. thé d'essence de vanille
  • 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 tasse (125 ml) de lait
  • 45 g de beurre, fondu
  • 110 g (3/4 tasse + 1 1/2 c. soupe) de farine
  • 1 1/2 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • Sucre vanillé (facultatif)

Préparation

Préchauffer le four à 200°C/400°F. Graisser légèrement un moule carré d'environ 20 cm de côté, puis le chemiser avec du papier parchemin en laissant dépasser 2 bords pour le démoulage.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le sucre, la vanille, la cannelle et le sel jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux et pâle. Verser le lait et le beurre fondu en filet tout en continuant de fouetter, afin d'homogénéiser la préparation. 

Ajouter au mélange liquide la farine mélangée à la levure chimique. Mélanger jusqu'à ce que l'appareil soit bien lisse, sans plus. Avec une spatule en caoutchouc, incorporer délicatement les pommes. Verser la préparation dans le moule carré et égaliser avec la spatule.

Cuire 30 à 40 minutes, ou jusqu'à ce que le tout soit bien doré et gonflé. Sortir du four et saupoudrer de sucre vanillé si désiré.

Laisser refroidir puis démouler. Couper en 9 carrés égaux.

Servir froid ou tiède.




Source: adaptation de cette recette

mardi 6 septembre 2016

Pouding matinal au chia façon tarte au potiron



























Ce pouding aux saveurs automnales constitue le déjeuner parfait pour la rentrée. Il peut être préparé le soir pour votre déjeuner du lendemain. La recette originale propose de le servir en dessert, surmonté de chantilly végétale, mais une telle inclusion dans le repas matinal serait quelque peu trash.

Bien évidemment, vous pouvez remplacer le potiron par de la citrouille.


Ingrédients pour 1 portion

  • 1 tasse (250 ml) de lait de soja
  • 1/2 tasse (125 ml) de purée de potiron (ou de citrouille)
  • 4 dates fraîches, dénoyautées, trempées dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes puis égouttées
  • 1 c. thé d'essence de vanille
  • 3/4 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu
  • 1 pincée de muscade fraîchement râpée ou moulue
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1/4 c. thé de piment de la Jamaïque (allspice)
  • 1 pincée de sel
  • 4 c. soupe de graines de chia entières
Préparation

Mettre tous les ingrédients sauf les graines de chia dans un mélangeur. Réduire en purée lisse.

Dans un bocal de verre de 500 ml (2 tasses), mettre les graines de chia. Verser le mélange liquide au-dessus. Bien mélanger avec une cuillère. Fermer le bocal et laisser au réfrigérateur pendant au moins 1 heure ou alors toute la nuit.


Source: adaptation de cette recette

samedi 3 septembre 2016

Crème de courge buttercup au lait de coco, érable, curcuma et gingembre


À l'issue d'une promenade bucolique sur l'île d'Orléans cet après-midi, je me suis retrouvée avec une quantité franchement astronomique de cucurbitacées de toutes sortes. Dès le retour à la maison, j'ai donc préparé ceci avec une courge buttercup (il s'agit de la courge verte foncée sur la photo qui suit).

Je pèse mes mots: ce potage est absolument sublime.
























Ingrédients


  • Huile d'olive
  • 1 gros oignon, haché
  • 6 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 courge buttercup, pelée, vidée de ses pépins et coupée en cubes 
  •  3 pommes de terre, pelées et coupées en cubes
  • 1 morceau de 2 cm de longueur de curcuma frais, émincé
  • 1 morceau de 2 cm de longueur de gingembre frais, émincé
  • 1 litre (4 tasses) d'eau
  • 1 c. thé de flocons de piment
  • 1/2 tasse (125 ml ) de sirop d'érable foncé
  • 1 boîte de 400 ml de lait de coco
  • Sel, poivre



Préparation

Dans une grande casserole, chauffer un peu d'huile d'olive à feu moyen. Faire revenir l'oignon 2 minutes en mélangeant occasionnellement. Ajouter l'ail et poursuivre la cuisson 1 minute.

Ajouter la courge buttercup, les pommes de terre, le curcuma, le gingembre et l'eau. Porter à ébullition puis réduire à feu doux et couvrir. Laisser mijoter 30 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tous tendres.

Retirer du feu. Ajouter le piment, le sirop d'érable et le lait de coco. Saler et poivrer. Au mélangeur à immersion, réduire le tout en purée lisse. Rectifier l'assaisonnement au besoin.

lundi 29 août 2016

Tempeh tikka masala au kale et lait de coco - Riz basmati parfumé à l'orange et à la cardamome


Je ne prévoyais même pas publier cette recette, mais elle s'et avérée absolument délicieuse. Quiconque la préparera se verra cependant dans l'obligation de terminer ce copieux repas par une bonne tasse de masala chaï.




























Ingrédients pour 5 à 6 portions


Riz basmati  parfumé

  • 1 1/3 tasse (335 ml) de riz basmati sec
  • 2 2/3 tasses (670 ml) d'eau
  • 10 gousses de cardamome verte, fendues
  • Le zeste râpé finement d'1 grosse orange (ou de 2 petites)
  • 2 poignées de raisins secs
  • Sel

Tempeh mariné

  • 2 blocs de 240 g de tempeh, coupés en petits cubes
  • 1 tasse (250 ml) d'eau
  • 1 c. thé de garam masala moulu
  • 1/4 c. thé de sel
  • 1/2 c. thé de flocons de piment
  • 1 c. thé de paprika
  • 2 c. soupe de lait de coco
Sauce tikka masala
  • Huile végétale
  • 2 oignons, hachés
  • 1/2 c. thé de paprika
  • 2 c. thé de coriandre moulue
  • 2 bonnes pincées d'ase fétide (asafoetida)
  • 2 c. thé de feuilles de fenugrec séchées
  • 1 c. thé de curcuma frais, râpé finement (ou, à défaut, 1/2 c. thé de curcuma moulu)
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de feuilles de kale (sans la tige centrale) hachées grossièrement
  • 6 tomates, coupées en dés
  • 3 c. soupe de gingembre, haché finement ou râpé finement
  • 6 gousses d'ail, hachées finement
  • La moitié d'un piment jalapeno, épépiné et haché finement
  • 1 boîte de 400 ml de lait de coco (moins les 2 c. soupe de la marinade)
  • 1 c. soupe de sucre
  • Sel


Préparation

Pour le riz parfumé
Dans une casserole de grosseur moyenne, mettre tous les ingrédients du riz. Couvrir et porter à ébullition. Réduire à feu doux et laisser mijoter jusqu'à ce que le liquide soit complètement absorbé et le riz moelleux. Retirer les gousses de cardamome.


Pour le tempeh mariné
Mettre tous les ingrédients du tempeh mariné dans un grand poêlon. Porter à ébullition, puis réduire à feu doux et couvrir. Laisser mijoter 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que le liquide soit complètement absorbé par le riz. Ensuite, ajouter un peu d'huile végétale et faire revenir à feu moyen-vif jusqu'à ce que le tempeh soit doré et croustillant. Retirer du feu et réserver.


Pour la sauce tikka masala et la finition
Dans une grande casserole à feu moyen, chauffer un peu d'huile végétale et faire revenir les oignons en brassant fréquemment, pendant environ 7 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient translucides. 

Ajouter le paprika, la coriandre moulue, l'ase fétide et le curcuma. Mélanger et immédiatement ajouter le kale. Continuer à cuire en mélangeant pendant 1 minute. 

Ajouter les tomates, le gingembre, l'ail, le piment, le lait de coco et le sucre. Mélanger. Lorsque le tout bouillonne, baisser à feu doux, couvrir et laisser mijoter pendant 20 minutes.

Ajouter le tempeh et saler au goût. Mélanger.

Servir avec le riz.





Source: adaptation de cette recette



jeudi 25 août 2016

Scotch Eggs

Dès que j'ai aperçu cette recette de scotch eggs chez Katia, j'ai su que j'allais la réaliser dans la semaine. Il s'agit d'une composante de brunch ou d'apéro vraiment impeccable, particulièrement avec un peu de dijonnaise. 

La seule modification apportée à la recette originale concerne le type de saucisses utilisé. D'ailleurs, libre à vous d'utiliser la variété de votre choix. 



Ingrédients

  • 7 oeufs de calibre petit
  • 454 g (1 lb) de saucisses Bratwurst crues (prévoir plus de saucisses si les oeufs sont plus gros)
  • De la farine
  • De l'oeuf battu
  • Du panko ou de la chapelure de pain régulière



Préparation

Préchauffer le four à 200°C/400°F.

Placer les oeufs dans une casserole d'eau froide, couvrir et porter à ébullition. Baisser à feu moyen et cuire 3 minutes (ou un peu plus longtemps si les oeufs sont plus gros). Placer dans l'eau froide quelques minutes et peler. Réserver.

Retirer la chair à saucisse des boyaux. Prendre une bonne boule de viande et bien enrober chaque oeuf. 
Rouler chaque oeuf dans la farine, puis dans l'oeuf battu, puis dans la chapelure. Déposer sur une plaque chemisée d'un parchemin et cuire à 400°F pendant 30 minutes. 

Couper en deux et servir immédiatement. Il est aussi possible de les servir froids, plus tard.





Source: adaptation de cette recette

mercredi 24 août 2016

Dorayaki


Le dorayaki est une sucrerie d'origine japonaise. Il s'agit de deux petits pancakes entre lesquels on retrouve une garniture généralement constituée de pâte sucrée aux haricots azuki.

C'est vraiment délicieux avec une tasse de gyokuro.

























  Ingrédients pour environ 8 dorayaki

Pâte sucrée aux haricots azuki 

  • 200 g de haricots rouges azuki secs
  • De l'eau
  • 200 g (1 tasse) de sucre
  • 1 pincée de sel
Pancakes
  • 4 gros oeufs
  • 140 g (2/3 tasse) de sucre
  • 2 c. soupe de miel
  • 160 g (1 1/3 tasse) de farine
  • 1 c. thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 2 c. soupe d'eau
  • 1 c. thé d'huile végétale pour la cuisson

Préparation

Pour la pâte sucrée aux haricots azuki
Couvrir les haricots azuki d'eau et les laisser tremper pendant environ 12 heures.

Égoutter et rincer les haricots. Les mettre dans une grande casserole et les couvrir d'environ 3 cm d'eau. Porter à ébullition à feu vif puis couvrir et retirer du feu. Laisser reposer à couvert 5 minutes.

Égoutter à nouveau les haricots et jeter l'eau. Remettre les haricots dans la casserole et verser juste assez d'eau pour qu'ils soient immergés, sans plus. Porter à ébullition à feu vif, puis réduire à feu moyen-doux. Laisser mijoter à découvert pendant plus ou moins une heure, en prenant soin d'ajouter un peu d'eau au besoin pour que les haricots soient toujours immergés. De temps à autre, pousser les haricots sous l'eau avec une cuillère trouée. Pour vérifier la cuisson, prendre un haricot et l'écraser dans ses doigts. Si cela se fait sans effort, c'est prêt. Conserver l'eau et les haricots dans la casserole.

Monter à feu élevé. Ajouter le sucre en trois fois. Brasser continuellement jusqu'à ce qu'un sillon dessiné dans le fond de la casserole soit visible plus de 2 secondes. Immédiatement, ajouter le sel, mélanger et retirer du feu. Le mélange va épaissir en refroidissant. 

Laisser refroidir à température pièce.


Pour les pancakes et le montage
Dans un grand bol, fouetter les oeufs, le sucre et le miel jusqu'à ce que le tout soit blanchi et aérien.

Ajouter la farine et la levure chimique tamisées. Mélanger jusqu'à homogénéité, puis réfrigérer 15 minutes. 

Ajouter l'eau et mélanger. Chauffer un grand poêlon antiadhésif à feu moyen-doux (plus doux que moyen).

Verser l'huile végétale sur un papier essuie-tout et frotter le fond du poêlon avec. Avec un essuie-tout sec, retirer immédiatement l'huile en frottant le fond du poêlon. (Ce procédé permet d'obtenir des pancakes bien dorés.) Il n'est pas nécessaire de répéter le procédé entre chaque pancake.

À environ 10 cm au-dessus du poêlon, verser environ 3 c. soupe de l'appareil afin de former un pancake de 8 cm de diamètre. Cuire environ 1 minute et 15 secondes, puis retourner le pancake avec une spatule fine et poursuivre la cuisson environ 30 secondes sur l'autre côté. Mettre le pancake cuit dans un plat et le couvrir d'un linge mouillé pour éviter qu'il ne sèche. Répéter le processus jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'appareil.

Prendre un pancake et y étendre environ 2 c. soupe de pâte d'azuki, en mettant un peu plus de pâte au centre que sur les bords. Presser un autre pancake pour former un sandwich. Répéter.

Si les dorayaki ne sont pas servis immédiatement, les emballer individuellement dans de la pellicule plastique. 




Source: cette recette