mardi 10 décembre 2013

Préparation du matcha

Certains d'entre vous l'ignorent peut-être mais je nourris une passion dévorante pour le thé, plus particulièrement pour le thé vert japonais. Et plus spécifiquement encore pour le matcha, c'est-à-dire le thé vert en poudre utilisé dans la cérémonie du thé. Jusqu'il y a tout récemment je devais me rendre dans un salon de thé (le Sebz ou le Camellia Sinensis) pour en déguster un fait dans les règles de l'art. Ça, c'était avant que l'amoureux m'offre si gentiment les outils pour le préparer. Bah oui, nous nous sommes déjà offert nos cadeaux de Noël respectifs, héhé!

C'est donc le début d'une ère nouvelle puisque je peux désormais tous les matins déguster un bon bol de matcha bien mousseux. Du coup, j'ai songé à vous présenter un petit modus operandi à ce sujet. Commençons avec les outils nécessaires:

Il vous faudra évidemment du matcha. Celui de qualité cuisine est à éviter puisque tel qu'indiqué, il est préférable de l'utiliser pour les desserts, notamment. Celui utilisé utilisé ici est plutôt le Uji de chez Camellia Sinensis. Regardez-moi cette belle couleur de chlorophylle!






























Ensuite, il vous faudra un chawan, soit un bol. Lors de la cérémonie du thé, les bols comportants des irrégularités sont prisés. J'adore les touches de rose sur celui-ci!































Sont également nécessaires: (de haut en bas) un chasen (fouet en bambou), un  chashaku (cuillère en bambou) et un tamis.



D'abord, faire chauffer de l'eau à une température comprise entre 60 et 75 degrés Celcius. Passé cette température, le thé risque de devenir amer et imbuvable. Il faut par la suite chauffer le bol en y versant de l'eau puis jeter cette eau, essuyer le bol et rincer le chasen avec l'eau pour en assouplir les brins.





























À l'aide du chashaku, prélever deux cuillerées de matcha et les tamiser dans le bol. Le tamisage permet d'éviter la formation de grumeaux et améliorera la qualité de la mousse.






Verser 65 à 80 ml (1/3 tasse ou un peu moins) d'eau dans le bol. Immédiatement, fouetter énergiquement avec le chasen. Commencer au fond du bol (sans écraser les brins du fouet) pour progressivement remonter à la surface lorsqu'une mousse commence à se former. L'étape consistant à fouetter devrait prendre environ 30 secondes.




Voilà! Le bol de matcha est prêt! Idéalement, il devrait pouvoir être bu en 3 à 5 gorgées. Son goût est très végétal, à la fois légèrement amer et sucré puis légèrement iodé. Un vrai délice! Il est préférable d'en boire le matin plutôt que le soir puisqu'il continent presque autant de caféine que le café. Cela-dit, il a également un effet calmant (versus l'effet trop excitant du café selon moi), ce qui donne des miracles lorsqu'il est question d'étudier. Il est également à noter qu'il fait parti des thés contenant le plus d'antioxydants. Le matcha a, en somme, tout pour me plaire!





























4 commentaires:

  1. Merci, j'en ai beaucoup appris:) Et tu me donnes envie de me lancer!

    RépondreSupprimer
  2. Wow! T'es vraiment géniale! C'était super intéressant comme article et j'aurais bien aimé m'invité déguster cette belle tasse de thé :)

    RépondreSupprimer
  3. Je me suis toujours demandé comment on préparait le thé matcha. Merci pour ce photoreportage très éclairant!
    Lou

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup! :)