lundi 14 mai 2012

Salade de chayottes, coriandre, tomates raisins et féta de brebis

 Cette salade est toute en fraîcheur et en surprise. C'est tantôt croquant, tantôt piquant, tantôt acide, tantôt crémeux.

J'étais sceptique quant à l'utilisation de féta de brebis. Je fus rassurée lorsqu'une réaction tout-à-fait fabuleuse se produisit entre ledit fromage et la sauce Sriracha. Je serais néanmoins bien curieuse de voir le résultat obtenu avec du fromage de chèvre.



Petite soeur conclu en affirmant que c'est un repas charmant lorsqu'on se sent comme une bamba triste. Qu'on se le dise.


Ingrédients pour 4 à 6 portions
  • 250 g de féta bulgare au lait de brebis
  • 1 chopine de tomates raisins, coupées en deux
  • 3 chayottes, tranchées finement
  • 3/4 tasse de coriandre fraîche, hâchée
  • Le jus et le zeste râpé d'1 lime
  • 2 c. soupe d'huile d'olive
  • Sel, poivre
  • Sauce Sriracha, au goût

Préparation

Mélanger tous les ingrédients sauf la sauce piquante dans un bol.

Servir garni de poivre et de quelques goûtes de sauce Sriracha.

dimanche 13 mai 2012

Spéculoos sans gluten & sans oeufs


Pour mon tour en cuisine, j'ai pioché une recette chez Val. Nadege a pour sa part fouillé chez moi.

Les deux choses qui contribuent au caractère exceptionnel de ces biscuits sont l'utilisation de cassonade intégrale, qui donne une saveur profonde, ainsi que la farine de riz, qui amène une texture juste assez friable. Ces cookies sont un vrai délice! 

Curieusement, c'est la deuxième recette piochée par moi sur le blog de Val ce mois-ci. En effet, j'avais tout d'abord prévu utiliser sa recette de tofu poêlé à la vanille mais voilà; je n'ai pas pu m'empêcher d'essayer également les spéculoos. Dans les deux cas, on a affaire à des saveurs parfaitement équilibrées et étonnantes. Tout pour me plaire, quoi!

Ingrédients pour 30 Spéculoos
  • 250g de farine de riz 
  • 150g de sucre rapadura (aussi appelé muscovado ou cassonade intégrale)
  • 1/2 c. à café de levure sans gluten 
  • 1 c. à café bombée de cannelle 
  • 1 pincée de muscade 
  • 1 pincée de sel 
  • 100g de margarine végétale 
  • 60g d'eau
  • 1 pincée de clous de girofle
Préparation

Au robot, mélanger la farine de riz avec le sucre rapadura, la levure, le sel, la cannelle, la muscade et le clous de girofle.
Faire fondre la margarine et la verser avec l'eau sur les poudres dans le robot.
 
Mixer l'ensemble, jusqu'à obtention d'une boule de pâte.
Réserver au réfrigérateur 4 heures minimum.
 
Préchauffer le four à 170°C/340°F
 
Étaler la pâte sur une feuille de cuisson et découper au couteau les biscuits. (Attention: la pâte est très cassante)
 
Cuire 20 à 25 minutes.
Laisser refroidir et conserver dans une boite en fer.
 









samedi 12 mai 2012

Spaghettis al nero au beurre persillé

Depuis que j'y ai gouté au Portofino, je suis dingue des pasta al nero, c'est-à-dire des pâtes auxquelles on ajoute de l'encre de seiche. Sous le charme de leur couleur sombre et de leur goût iodé, je souhaitai dès lors réaliser un joli risotto al nero. L'ennui, c'est que malgré mes recherches actives, il me fut impossible de trouver un pot de cette encre. Et hors de question de me lancer dans la laborieuse tâche de l'extraire de seiches entières!


Je dénichai néanmoins des pâtes sèches à l'encre de seiche (répétez-le 20 fois question de vous étourdir) ainsi qu'un contact pour éventuellement commander la petite bouteille tant convoitée.

Au final, le goût de l'encre est très, voire un peu trop subtil. D'où l'intérêt d'une sauce discrète et simplissime afin d'en déceler la saveur. On la découvre cependant peu à peu à mesure que l'assiette est entamée et ça, c'est superbe.

J'ai bien aimé mais il me faut définitivement essayer avec de l'encre fraîche!

Ingrédients pour 4 à 6 portions
  • 500 g de spaghettis al nero secs
  • 320 g (3/4 tasse) de beurre salé
  • 2 c. thé de fleur d'ail hachée dans l'huile
  • 1 tasse (250 ml) de persil frais, haché finement
  • Sel, poivre
Préparation

Dans une grande casserole, porter de l'eau salée à ébullition et cuire les pâtes al dente.

Pendant ce temps, dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter le persil et la fleur d'ail puis mélanger. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que le mélange produise de la mousse puis retirer du feu.

Égoutter les pâtes puis les incorporer au beurre persillé. Saler, poivrer et servir.

vendredi 11 mai 2012

Soupe vert émeraude aux crosses de fougère


Enfin, le premier légume local printanier est arrivé! Et vous avez vu cette belle couleur?

Plutôt que de toutes les dévorer tête première dans leur plus simple appareil, j'en ai fait une crème onctueuse à la couleur vive et au goût tout simplement spectaculaire. Peut-être aurait-il cependant fallu mettre moins de poireaux afin de mieux déceler la vedette de cette recette.

Au fait, n'oubliez pas deux choses. D'une part, «tête de violon­­»est dans ce cas-ci un anglicisme. D'autre part, il est essentiel de nettoyer les crosses de fougère en les rinçant abondament et en retirant toutes les parties brunes. Je ne voudrait pas vous rendre malade avec une si bonne soupe, tout de même!

 Ingrédients pour 4 portions
  •  454 g de crosses de fougère, nettoyées et parées
  • Huile d'olive
  • 2 poireaux, émincés
  • 3 pommes de terre moyennes, pelées et coupées
  • 4,25 l (5 tasses) de bouillon de légumes ou de poulet
  • Sel, poivre
  • 3/4 tasse (187 ml) de crème à 15% de matières grasses
Préparation
Sélectionner 12 des plus belles crosses de fougère. Les blanchir 8 à 10 minutes puis les plonger dans l'eau glacée.

Pendant ce temps, chauffer l'huile à feu moyen-vif dans une grande casserole. Faire revenir les poireaux 3 minutes puis  ajouter les pommes de terre et les crosses de fougère restantes. Saler, poivrer et cuire en remuant pendant 3 minutes.

Ajouter le bouillon, couvrir partiellement et porter à ébullition. Réduire à feu doux et laisser mijoter 15 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient très tendres.

Réduire en une purée lisse au mixeur à immersion.  Ajouter la crème, saler, poivrer et bien mélanger.

Servir garni de quelques crosses de fougère blanchies.
Source: adaptation de cette recette

mercredi 9 mai 2012

Quiche aux endives, champignons et gruyère fumé

La quiche est l'un de ces mets que j'ai fréquemment envi de manger lors de mes moments de flemme. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai préparé celle-ci en quantité INDUSTRIELLE. Je vous donne néanmoins la recette pour n'en faire qu'une.

Je suis d'avis que ce qui fait le charme d'une quiche, c'est le fromage qu'elle contient. Le choix d'un gruyère fumé est fort judicieux pour chapeauter l'amertume des endives. Je fut également fort surprise par la texture crémeuse que procure le lait de soya.

J'aurais souhaité pouvoir vous dire laquelle est la meilleure entre ma quiche aux épinards et fromage de chèvre ou celle-ci, mais je ne sais trop; toutes deux sont intéressantes et très différentes.

Garniture
  • 125 g de gruyère fumé, râpé
  •  100 g d'endives, émincées
  • 115 g de champignons, émincés
  • 2 oignons verts, haché
  • Huile d'olive
  • 1 tasse (250 ml) de lait régulier ou de soya
  • Sel
  • Poivre
  • 1/2 c. thé de paprika hongrois

Croûte
  • 250g (2 tasses) de farine de blé entier
  • 1 c. à thé de sel
  • 1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau froide
Préparation

Pour la croûte
Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter l'huile et mélanger à l'aide d'une fourchette. Ajouter l'eau et mélanger à la fourchette jusqu'à ce qu'elle soit absorbée, puis pétrir  légèrement jusqu'à ce que la pâte forme une boule.
  
Transférer la pâte sur une surface de travail légèrement farinée. Avec un rouleau à pâtisserie, abaisser la pâte et foncer un moule à tarte huilé.


Réfrigérer 30 minutes. Préchauffer le four à 400 °F/ 200 °C

Piquer la pâte sur toute sa surface avec une fourchette. Cuire 15 minutes.

Pour la garniture


Dans un poêlon à feu moyen-vif, chauffer l'huile. Ajouter le paprika, les oignons verts, les champignons et les endives et cuire environ 5 minutes. Saler et poivrer. Répartir le tout sur la croûte.

Dans un bol, mélanger le lait et les œufs. Saler et poivrer. Verser le mélange par dessus les légumes.

Répartir le fromage de manière égale sur toute la surface de la quiche.

Enfourner 25 à 40 minutes

dimanche 6 mai 2012

Cake aux bananes, café et chocolat



La plupart des gens possèdent (enfin, je crois) cette recette de cake qu'ils utilisent constamment pour se débarrasser des bananes trop mûres qui n'en finissent plus de s'accumuler dans le congélateur. En ce qui me concerne, j'en ai essayé de nombreuses sans jamais tomber sur celle touchant la perfection; trop quelconque, trop sucrée, trop grasse,...

Ce qui rend ce cake-ci digne d'être publié, c'est l'utilisation de café fort pour intensifier les saveurs, la densité parfaite et le goût juste assez sucré pour une collation mais pas trop pour un petit-déjeuner.  L'usage du fragrant sucre muscovado n'est pas non plus étranger à ce succès. À faire et à refaire, indubitablement.



Ingrédients
  • 3 bananes mûres, réduites en purée
  • 80 g (1/3 tasse) de beurre, fondu
  • 70 g (1/2 tasse) de sucre muscovado, aussi appelé cassonade intégrale ou rapadura
  • 2 oeufs, battus
  • 1 c. thé d'essence de vanille
  • 1/4 tasse (63 ml) d'infusion de café fort
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude
  • 2 pincées de sel
  • 200 g (1 1/2 tasse) de farine de blé entier
  • 90 g (1/2 tasse) de pépites de chocolat



Préparation

Préchauffer le four à 180°C/ 350°F.

Dans un bol, mélanger la purée de bananes, le sucre, les oeufs, le beurre, la vanille et le café.

Dans un autre bol, mélanger le bicarbonate, la farine et le sel. Incorporer au mélange d'ingrédients humides sans trop mélanger puis ajouter le chocolat et mélanger légèrement. 

Verser la préparation dans un moule à pain graissé ou antiadhésif. Cuire 55 à 60 minutes ou jusqu'à ce que le cake soit rebondit et assez ferme au toucher.

Source: adaptation de cette recette
 

vendredi 4 mai 2012

Ragoût d'agneau aux pommes de terre fingerling, oignons perlés et épinards

Ce ragoût était a priori un prétexte pour essayer la cocotte de ma grand-mère. Hélas, elle est trop petite pour la quantité préparée. Ainsi donc, j'ai du préparer le tout dans une casserole. Je vous la présente néanmoins, cette petite cocotte à la teinte de terre cuite, puisque la photographie culinaire (aussi amateur soit-elle) permet de tricher.

Le goût robuste de l'agneau est bien contrebalancé par la forte proportion de légumes. Et que dire du bouillon sinon ''yummy''? Avec la température moche des derniers jours, le réconfort est plus que bienvenu!

Ingrédients pour 4 à 6 portions
  • Huile d'olive
  • 600 g de cubes d'agneau à ragoût
  • 1 c. thé de fleur d'ail hachée  dans l'huile
  • 250 g d'oignons blancs perlés, pelés
  • 1 bouquet garni de romarin, thym et menthe, noué
  • 2 c. soupe de farine
  • 1 tasse (250 ml) de vin rouge
  • 1 tasse (250 ml) de bouillon de légumes
  • 3 tomates, coupées en dés
  • 600 g de pommes de terre fingerling à chair jaune, nettoyées
  • 150 g de pousses d'épinards
  • Sel, poivre
Préparation

Dans une cocotte à feu moyen-vif, chauffer l'huile. Faire revenir l'ail, les oignons, l'agneau et le bouquet garni pendant 10 minutes.

Ajouter la farine, mélanger puis ajouter le bouillon et le vin rouge. Bien mélanger.

Ajouter les tomates et les pommes de terre. Saler, poivrer et couvrir. Réduire à feu doux et laisser mijoter 30 à 45 minutes ou jusqu'à ce que les légumes et l'agneau soient tendres. Ajouter les épinards et poursuivre la cuisson 5 minutes.

Retirer le bouquet garni avant de servir.

jeudi 3 mai 2012

Biscuits protéinés sésame-chocolat




 Lors de ma fabuleuse excursion au magasin d'aliments naturels pour acheter des flocons de levure, j'ai été intriguée par les protéines de soya, celles en poudres et non celles texturées. N'ayant pas la moindre idée de ce que j'allais bien pouvoir en faire, j'en ai tout de même acheté. De retour chez moi, une recherche sur la toile m'informe de toutes les mirobolantes possibilités qui s'offrent à moi. Oh, et il y en a une myriade! . D'après ce que j'ai compris, la poudre de protéines de soya peut être utilisée à la place de la farine dans des pancakes, biscuits, ou encore pour enrichir des smoothies. Puisant de l'inspiration sur le blog Soya et chocolat j'ai réalisé...une recette au soya et au chocolat, duh!

Ça peut à première vue sembler étrange mais je trouve que ces biscuits fort rassasiants font un excellent déjeuner. Manger des biscuits le matin, est-ce trop étrange pour votre vivacité d'esprit endormis? Tant pis pour vous! (Ou alors vous les mangerez plus tard...) Et puis le mélange tahini-cacao est tellement bon! L'inspiration pour cette idée, je l'ai puisée dans de fameux brownies au beurre de sésame réalisés il y a de ça plusieurs années. Cette version-ci de la saveur est néanmoins bien plus diététique!


Ingrédients
  • 80 g (1 tasse) de gros flocons d’avoine
  • 1 c. à thé de poudre à pâte
  • 70g (1 tasse) de protéines de soya non sucrées
  • 20 g (1/3 tasse) de cacao en poudre
  • 2/3 tasse de purée de pomme 
  • 1/3  tasse (83 ml) de beurre de sésame 
  • 1/4 (63 ml) tasse de lait de soya
  • 1 c. à thé de vanille
  • 100 g (1/2 tasse) de sucre

Préparation

Préchauffer le four à 350°F/180°C.

Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. Dans un autre, mélanger les ingrédients liquides

Combiner les liquides aux ingrédients secs.

Déposer de petites boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin ou d’une feuille de silicone. Les écraser en faisant une croix avec une fourchette.

Cuire 12 minutes. Les biscuits demeureront tendres.


Source: adaptation de cette recette


mardi 1 mai 2012

"Spaghettis" crus de zucchini, sauce tomate et basilic



Le crudivorisme, aussi appelé alimentation vivante, est une branche pour le moins intrigante du végétalisme. Non seulement les crudivores ne mangent-ils pas de sous-produits animaux tels la viande, les oeufs, le lait ou même le miel(!) mais s'abstiennent-ils également de consommer tout aliment cuit à une température supérieure à 40 °C. Voilà qui est pour le moins restrictif. Pourquoi alors choisit-on ce régime alimentaire? Afin, entre autre, d'éviter la destruction de certains enzymes et vitamines lors de la cuisson.

Mais de quoi se nourrissent les adeptes de la raw food? De légumes lactofermentés ou germés, de soupes crues, de vegan cheesecakes et de...spaghettis crus.


Les spaghettis de courgettes sont classiques chez les crudivores et je comprends désormais pourquoi! En effet, le résultat, même s'il est froid, est franchement bluffant. C'est moins bourratif (et avec un indice glycémique définitivement plus bas, héhé) mais tout aussi satisfaisant et délicieux qu'une assiette de pâtes traditionnelles! Sans compter que les flocons de levure alimentaire viennent imiter le parmesan à merveille.


Ingrédients pour 2 portions
  • 4 petites courgettes, coupées en longues juliennes à la mandoline ou à l'économe dentelé (comme des spaghettis)
  • 1 échalote française, pelée et hachée grossièrement
  • 1 gousse d'ail
  • 3 tomates italiennes
  • 1 poignée de basilic frais
  • Sel, poivre
  • 3 c. soupe d'huile d'olive
  • Flocons de levure alimentaire

Préparation

Au mixeur, mélanger tous les ingrédients sauf la levure et les courgettes.
Mélanger ensuite cette sauce aux courgettes et garnir  de sel, poivre et levure alimentaire.



Source: adaptation de cette recette